http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Pêche

Burundi : les gilets de sauvetage obligatoires pour toute personne sur le Tanganyika

Le port du gilet de sauvetage est obligatoire à partir de ce vendredi 25 octobre 2013 sur tout le territoire national.

Pirogues de pêche sur le Tanganyika ©Iwacu

Pirogues de pêche sur le Tanganyika ©Iwacu

L’autorité de navigation maritime, portuaire et ferroviaire du Burundi a annoncé à Rumonge qu’à partir de ce 25 octobre, le port d’un gilet de sauvetage est obligatoire pour toute personne qui veut entrer dans les eaux du lac Tanganyika. Afin de prévenir les nombreux cas de noyades qui surviennent dans le lac.
Cela a été annoncé par Dieudonné  Capitaine Dukundane, directeur général de cette institution au cours d’une réunion tenue à Rumonge jeudi le 17 octobre à l’intention des comités de pêche, de la marine Burundaise, des agents de l’autorité maritime, portuaire et ferroviaire ainsi que les journalistes.

« 34 cas de naufrages depuis le début de cette année »

Le directeur général a indiqué que de nombreux cas d’accident surviennent dans les eaux du lac Tanganyika et emportent des vies humaines. Il a souligné que souvent ces cas d’accidents sont dus aux vents violents qui balayent le lac et à la surcharge des bateaux. D’après lui, ces accidents peuvent être évités si les personnes portent des gilets de sauvetages qui les aident à nager avant de les secourir.
Il a précisé que depuis le début de cette année, 34 personnes dont des pêcheurs et des commerçants ont déjà péri dans des accidents dans le lac Tanganyika. Le Directeur général a précisé qu’une loi sur la navigation maritime est en cours d’élaboration.

Gabriel Butoyi, président de la fédération des pêcheurs du Burundi a souligné qu’un pas est franchi au Burundi : «  Aujourd’hui, 60% des pêcheurs sont en possession des gilets de sauvetage. » Toutefois, il souhaite qu’il y ait une large sensibilisation pour que tous les pêcheurs ainsi que d’autres voyageurs qui passent par le lac Tanganyika puissent porter des gilets de sauvetage.

Il a aussi demandé aux agents de l’autorité maritime  déployés sur les différents ports de règlementer le transport des biens et des personnes « car il y a des bateaux qui partent ou qui arrivent sur ces ports étant lourdement chargés. Ce qui cause souvent des accidents. »

  2   Vos commentaires
  1. Bibi1er

    Il faut voir dans quel état sont certains bateaux également… car les accidents surviennent souvent à cause de divers facteurs…
    En attendant c’est une excellente initiative!

  2. masaka

    Mais alors pourquoi ne pas chercher un gilet de sauvetage de notre cher pays qui est en train d’être noyé! A vous de voir…….. mais à temps!

Publicité