http://www.iwacu-burundi.org/ue-afrique-un-avenir-commun-2/
Société

Gel des annales et indemnités : les syndicalistes s’indignent

23-11-2017

La confédération des syndicats du Burundi (Cosybu) demande aux autorités d’annuler la mesure de gel des annales, primes et indemnités. Marie Bukuru, membre du comité de cette confédération des syndicats, fait savoir que cette décision est en vigueur depuis janvier 2016. Elle évoque une ’’loi inique’’ imposée par le gouvernement sans recueillir l’avis des travailleurs.

Marie Bukuru : «Nous nous réservons le droit d’entreprendre d’autres mesures légales»

D’après elle, il s’agit d’une violation des lois et règlements par le gouvernement dont il est lui-même garant : «Le statut des fonctionnaires est constitutionnel.» Avant de soutenir que le gel des annales, primes et indemnités compromet la paix sociale au sein des travailleurs. Ils influent sur leur évolution dans la carrière. C’est une question sensible, souligne-t-elle, pour des travailleurs acculés par une pauvreté extrême.

En outre, cette syndicaliste indique que leurs obligations vis-à-vis des organisations de sécurité sociale telles l’INSS, Mutuelle,… connaissent une « stagnation scandaleuse ». Elles sont calculées, dit-elle, sur base du taux de cotisation de la part du gouvernement.

Elle fustige que les autorités ne considèrent pas leurs revendications. « Nous avons demandé que toutes ces irrégularités soient corrigées, en vain».

Mme Bukuru affirme que la Cosybu n’a ménagé aucun effort pour trouver une solution par la voie de dialogue à la question. Elle parle des engagements issus d’une médiation par le comité nationale de dialogue social (Cnds) entre les travailleurs et le gouvernement qui n’ont pas connu de suite.

«Devant cette situation d’impasse, nous nous reservons le droit d’entreprendre d’autres mesures légales si aucune action n’est menée dans le sens de trouver une solution appropriée au problème posé par les travailleurs», avertit cette syndicaliste.

Marie Bukuru rapporte que le comité confédéral se réunira dans une semaine pour « évaluer la suite réservée à ce cris de détresse».

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité