http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Économie

Campagne contre la vie chère : les membres vont porter plainte contre le Burundi

Tharcisse Gahungu n’y va pas par quatre chemins : « La plainte sera déposée d’un moment à l’autre au comité de la liberté syndicale de l’organisation internationale du travail. » 

Tharcisse Gahungu : «Nous allons porter plainte contre le gouvernement burundais qui menace les travailleurs qui ont fait la grève. » ©Iwacu

Tharcisse Gahungu : «Nous allons porter plainte contre le gouvernement burundais qui menace les travailleurs qui ont fait la grève. » ©Iwacu

Il souligne qu’une copie sera réservée au ministre de la Fonction publique pour le compte du gouvernement. Ce président de la Cosybu explique que les membres de la coalition s’insurgent contre le harcèlement et les intimidations à l’endroit de ceux qui ont participé au mouvement de grève générale. «Nous nous inscrivons également en faux contre la violation des droits syndicaux par certains membres de l’administration et du gouvernement. »

Tharcisse Gahungu donne l’exemple du directeur général de la Mutuelle de la fonction publique : « Il a écrit beaucoup de lettres de demande d’explication aux travailleurs ayant observé un mouvement de grève. » Le président de la Cosybu parle d’une procédure déjà entamée pour des sanctions administratives illégales par ce directeur général.

A Rumonge, indique-t-il, une action disciplinaire est déjà ouverte contre une femme qui dirige le comité syndical ainsi que celui du lycée du lac Tanganyika. Pour les gens de l’économie informelle, Tharcisse Gahungu fait savoir que les commerçants de Ruziba ont été sanctionnés : « Même les chauffeurs des bus travaillent la peur au ventre. »

Ce mardi 10 mars 2015, ce Collectif contre la vie chère regroupant 1300 organisations et confédérations syndicales a adressé une correspondance au président de la République. Elle lui demande de mettre fin à ces sanctions et rappelle aussi leurs revendications. Le Collectif contre la vie chère fait savoir que d’autres mesures conformes à la loi seront prises si elle ne reçoit pas de réponse de la part du président Nkurunziza.

  1   Vos commentaires
  1. Mthukuzi

    Je soutiens la campagne contre la vie chère. Il est plus que temps que les dirigeants de ce pays sortent de leur bulle et regardent la réalité de la vie que mènent nos compatriotes. Mais de là porter plainte contre l’Etat pour une affaire de taxe, c’est une manoeuvre vouée à l’échec. A ce que je sache, tout pays est libre de sa politique fiscale sauf dans des cas précis qui relèvent d’accords bilatéraux ou régionaux. Là encore, il ne s’agit que du droit de douane. La TVA dont il a été question ces derniers jours, ressort exclusivement de la souveraineté d’un Etat.
    Prudence prudence! Faut pas se laisser emporter par les victoires récentes sous peine de transformer une victoire future en échec. Le non aboutissement de cette plainte serait une victoire pour le camp d’en face.

Publicité