Archives

Burundi/RDC : présence inquiétante sur l’autre rive de la Rusizi

01/02/2016 Christian Bigirimana 8
Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

8 réactions
  1. Rien d’inquietant mais les Bdais sont yeux.

  2. Quel piege? Il faudrait ouvrir tes yeux et preparer les elections de 2020. Quelle folie politique?

  3. Q’ils viennent, on va les battre comme on a battu les terroristes qui ont attaque les camps militaires au mois de decembre

  4. cacer

    Loin d’ etre spacialiste des questions militaires, mais l’ explication du porte parole de l’ armee, me laisse sans voix. Comment peut-il trouver normal que des troupes etrangeres ( de l’ ONU) soient mises en etat d’ alert a quelques metres de la frontiere dans une zone connue pour son activites militaire?
    Sous d’ autre cieux, le principe de reciprocite ne fut ce que pour dissuader imposerait que nos troupes soient placees a la meme frontiere, pour parer a toute eventualite.

  5. Mutima

    Wihenze nk’umwana, jusqu’au point où tu ne vois pas le piège qu’a tendu les présidents africains à Peter N. Quand on te dit tu négocies où on intervient, c’est la fin. Certains DD influents et intelligents ont commencé à brasser les cartes pour qu’on ne les ignore pas, dans la nouvelle transition, car c’est de ça qu’il s’agit. Vous avez essayé d’ethniser la crise, provoquant le Rwanda, éliminant des jeunes tutsis, en vain. On a compris votre jeu, et un jour vous paierez individuellement.

  6. wanje

    une semaine plus tard, le général Mgwebi ( http://www.jeuneafrique.com/298721/politique/rd-congo-general-derrick-mgwebi-nouveau-chef-de-monusco/ ), qui a supervisé l’établissement de la mission du MIAB( précurseur de la ONUB) au Burundi en accueillant les fdd lorsqu’ils sont sortis de la brousse, et bien , ce général prend les fonctions comme commandant de la MONUSCO et surtout comme commandant de la brigade spéciale (unité contenant les forces spéciales sud africains et artilleries tanzaniens https://en.wikipedia.org/wiki/United_Nations_Force_Intervention_Brigade de 3000 hommes) qui a vaincu le M23 et ce général a le soutient total de l’ONU, la SADC (tz, zimbabwe, SA, malawi… bref les pays qui ont refusé la Maprobu) et surtout de la RDC!

    Comme ça, au cas ou en RDC ça se gâte, elle aura le soutiens non seulement de la SADC mais aussi de l’un des membres pour 2 ans du conseil de sécurité au sein de l’Union Africaine en Afrique centrale : le Burundi. Comment le Burundi a pu déjà obtenir cette place ? Mcezo wa ndani.

    Lorsque vous voyiez Nyabenda et Rwasa faire des aller retours en Afrique du Sud et le président du Sénat aller en RDC, vous les traitiez de clowns.

    Cette crise vous aura en fait ouvert les yeux que le cndd-fdd, ça n’a jamais été rufyikiri, Pie,… les frondeurs. mais bel et bien …Nkurunziza.

  7. Mayagwa

    La population burundaise n’a rein à s’inquiéter. Je pense que la présence des forces de la MONUSCO sur la frontière burundo-congolaise inquiète plutôt les groupes rebelles burundo-rwandais qui voulaient créer une base-arrière en RDC et faisaient des va-et viens entre le Burundi et la RDC et entre le Rwanda et la RDC.

  8. Ally01

    Populations apeurée???? Peur de quoi??? Tout simplement parce que la Monusco s’installe? La monusco s’installe justement parce que ces gens, villageois congolais ou burundais des environs, souffrent, s’ils ne s’entre-tuent pas comme ils en ont la vieille habitude. C’est ainsi qu’à l’approche d’une force sécurisante, ils tremblent.

    Ils n’ont qu’à cultiver la paix, l’amour du prochain, et la Monusco n’aura pas à déployer ses tentes sur les plaines verdoyantes de Ruzizi.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Une autre date pour l’histoire

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une autre date pour l’histoire

17 mai 2018 entre dans l’histoire du Burundi. Le peuple burundais vient d’exercer son droit civique en se prononçant par référendum, sur la Constitution amendée. Dans l’histoire du Burundi, la période électorale a été, à maintes reprises, caractérisée par des (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

406 utilisateurs en ligne