Editorial

Au-delà de la carte d’identification…

05/01/2018 Léandre Sikuyavuga 18

Le phénomène prend de l’ampleur. Les domestiques sommés de cotiser, d’acheter « la carte d’identification ». La somme n’est pas modique : « La carte s’obtient à 7.300 Fbu, les photos 2500 Fbu et une contribution mensuelle de 500 Fbu. » Ne nous voilons pas la face.Tout « employeur » burundais connaît le salaire mensuel de son travailleur domestique.

Léandre Sikuyavuga

L’adhésion à une association est volontaire. On ne devrait pas être forcé. Déjà, ceux qui ne disposent pas de carte domestique commencent à éviter à se rendre au marché ou dans d’autres lieux publics. Au départ, les « grooms » et autres baby-sitters étaient concernés. Aujourd’hui, c’est le tour des boutiquiers des ménages. Ils tirent la sonnette d’alarme, ils n’en peuvent plus : « On est volé, extorqué, arnaqué, escroqué ! »

Disons aussi que les raisons avancées par le représentant du collectif des associations qui « défendent » les travailleurs domestiques ne tiennent pas débout: «C’est pour pouvoir connaître tous les domestiques ainsi que les domiciles de leurs employeurs», « c’est pour des raisons de sécurité que cette identification des domestiques a été instaurée. »

En principe, la carte nationale d’identité suffit à toute personne majeure. Là aussi, il appartient à la police et à l’administration de la demander. Il en est de même avec la sécurité.

Des observateurs se demandent la finalité de ces sommes récoltées. Certes, le secteur des travailleurs domestiques n’est pas règlementé. Ils ne jouissent pas de protection juridique et sociale.
Au lieu de leur soutirer de l’argent qu’ils n’ont même pas, les associations devraient plutôt concentrer plus d’énergie sur la défense de leurs droits.

Il faut faire des plaidoyers, des lobbyings auprès des décideurs pour les protéger. Il leur faut des conventions avec les employeurs sur la fixation des salaires minima, le licenciement, les soins de santé, les congés payés ou de maternité, etc. Le travail domestique devrait entrer dans l’économie formelle pour que les droits qui y sont associés soient respectés et renforcés.
Les missions d’une association des travailleurs domestiques, c’est d’abord ça !

Forum des lecteurs d'Iwacu

18 réactions
  1. Meursault

    @Gacece
    “Il y a déjà eu pire que ce que le régime actuel fait”.Gacece,le philosophe Aristote dans le passé disait:”Voiler une faute par un mensonge c’est remplacer une tâche par un trou”.Dire que l’administration actuelle est la meilleure (et que les régimes qui l’ont précédés ont le génie de la malfaisance) ne fait qu’étaler votre logique dd de la partisannerie morbide.
    Avec une monnaie en train de devenir des papiers d’ordure,une économie la plus misérable du monde,une corruption institutionnalisée,une justice à la solde du pouvoir criminel,une éducation aux rabais,prise des décisions parfois sans référence à aucune norme juridique…etc et vous osez dire sans vergogne que vous êtes les meilleurs?? En quoi?? Dans le mensonge et la corruption… peut être! Et puis posons que les régimes précédents se soient montrés pires comme vous le dite(ce que je ne partage pas) pourquoi toujours faire référence à un passé dépassé que vous prétendiez venir corriger?? Ce renvoi toujours au passé (pour cacher vos déboires macabres présentement) montre bien la faiblesse de votre pouvoir.Vous n’avez rien fait et détruit même ce que vous avez trouvé et comme alibis d’autres(avant nous) ont fait pire! Vous criailliez hier de ramener l’ordre, la justice et la démocratie mais on a compris aujourd’hui que ce n’était qu’un slogan pour tromper le petit peuple naïf.Et bravo d’exhiber encore sur ce site votre endoctrinement de l’idéologie dd.

  2. Gacece

    @Mersault
    Je n’ai demandé aucun éloge, ni aucune apologie! On peut critiquer sans tomber dans l’injure. On peut montrer des erreurs ou des fautes, tout en reconnaissant qu’il y a de bonnes choses qui ont été faites.

    Et puis de toute façon, à quoi cela servirait-il d’empêcher toute voix discordante de s’exprimer? N’êtes vous pas en train de le faire déjà? Il y a déjà eu pire que ce que le régime actuel fait. S’il ne fallait laisser qu’aux jeunes d’aujourd’hui pour critiquer le gouvernement actuel, je comprendrait qu’ils n’aient pas conscience de l’héritage des régimes précédents.

    Mais voilà, ceux qui étaient là, qui faisaient même partie du système d’avant, ont le culot de dire que le pouvoir actuel est pire que les précédents. Et c’est cela que j’appelle du dedain. Parce qu’ils prétendent pouvoir faire mieux. Heureusement que jusqu’à maintenant, ce n’est que de la prétention.

  3. Meursault

    @Gacece
    “…le meilleur moyen de changer un système c’est l’intégrer.Si vous vous mettez dehors,c’est que vous avez l’intention de le détruire”…et puis “ne pas oublier de reconnaître qu’il y a des pas franchis”…! Dit autrement aucune voix discordante ni critique par rapport au pouvoir en place mais plutôt apologie et éloges au parti de l’aigle.Nous tombons dans un monopartisme dictatorial! On ne s’attendait pas à mieux de la part d’un affidé de l’oligarchie dictatoriale et meurtrière à Bujumbura.Mais n’attendez pas que les gens vous suivent dans ce catéchisme d’un autre âge.

  4. Gacece

    @Gacece
    J’ai toujours dit que le meilleur moyen de changer un système sans faire de dégâts, est de l’intégrer et de le changer de l’intérieur. Si vous vous mettez dehors, c’est que vous avez l’intention de le détruire! Et cela ne peut se faire sans aucuns risques. C’est pourquoi je m’oppose et je m’opposerai toujours à tous ceux qui prétendent pouvoir faire mieux en écrasant ou en écartant le système en place.

    Donnez des idées, mais ne les considérez meilleures, ni pires que celles des autres. Elles ne restent que des suggestions. Et commencez aussi par quand même reconnaître qu’il y a des pas qui ont été franchis, même si ils sont négligeables. C’est peut-être à partir de cette reconnaîssance qu’on commencera à se faire entendre et à faire adopter certaines idées.

  5. Gateka Alain

    Tu rèves tu crois que le système du CNDD/FDD est capable de le faire.

  6. Meursault

    @Gacece
    Dénoncer ou relever le manque d’honnêteté et de transparence dans vos parodies d’élections ainsi que la corruption devenue endémique dans l’administration burundiase c’est déjà souhaiter le contraire de tous ces agissements.Je me demande quel genre de proposition vous souhaiter encore.
    Et puis les propositions (pour aider le Burundi à sortir de l’ornière)il y en a des milliers:le PARCEM comme l’OLUCOME crient régulièrement,les journalistes ne cessent de dénoncer un système devenu maffieux sur tous les points de vue…etc.Que font vos maîtres de toutes ces propositions? Dans vos réflexions sur ce site on sent le désir et l’arrogance de quelqu’un qui veut amener tout le monde à voir tout en blanc au moment où tout est presque noir.C’est votre droit de défendre vos maîtres dd mais sachez aussi que tout le monde ne peut faire étalage d’un tel endoctrinement devenu morbide chez vous.Le président du parti l’aigle ne cesse de répéter dans ses discours que demain sera meilleur signe qu’il reconnaît que la situation aujourd’hui est intenable. Mais il oublie une chose: c’est aujourd’hui que se construit demain il ne naît pas des cendres!

  7. Gacece

    Et voilà! Vous avez dit mieux!?… Vous parlez tout le temps des mêmes choses, sans proposer de solutions. Si vous les accusez de ce que vous dites, quelles solutions proposez-vous pour les faire évoluer?

    On dirait que la seule chose que vous savez faire est le dénigrement. Je n’ai pas besoin de votre encouragement. J’ai mes motivations.

  8. Meursault

    @Gacece
    Je ne fais qu’apporter mon accord à ce qu’il dit puisque son intervention est vraie.Vous vouliez sans doute que je le contredise pour donner raison à votre chère oligarchie au pouvoir? Vous attendrez longtemps! Le Pouvoir dd(dans ses incohérences et corruption) a ses adulateurs(dont Gacece) pour le défendre même dans ce qui est indéfendable. Courage!

  9. Gacece

    @Mafero
    Ce sont des escrocs! Et si ce sont des vrais policiers, ils restent des escrocs quand même!
    https://mobile.twitter.com/Ikiriho/status/949197402317221888

  10. Jesus

    Quel plume Mr Leandre. Chapeau

  11. Mafero

    @Gacece: Oh, ils sont bel et bien reconnus parce que pour rançonner ces domestiques, bonne et boutiquiers ils sont accompagnés par des agents de l’Etat, (pas n’importe lesquels!) parce qu’ils ont eu “distinction” comme côte à la fin de l’année 2017 pour ce bon travail effectué.

  12. Gacece

    @Meurlsaut
    Et nous sommes très surpris que vous soyez capable d’écrire autre chose que ça! Qui dit mieux?

  13. Gacece

    @Mafero
    Portez plainte! Il paraît que ces personnes qui se prétendent être des responsables de cette association sont des escrocs puisque le gouvernement ne reconnaît pas son existence.

  14. Meursault

    @Tora
    Vous vous attendiez à quoi? A une élection libre et transparente avec les dd ou une parodie d’élection? En tout cas,le CNDD-FDD sait bien qu’en autorisant les élections libres et honnêtes(dans la misère où il a plongé le peuple burundais) il perdrait avec fracas.Mais pour le moment le président de la commission électorale indépendante (à la solde du pouvoir) a le chiffre en poche de ce qu’il faudra publier!

  15. GIHUGU

    Quand on est descendu dans la rue pour dire “Non à la violation de la loi” certains se lacoulaient douce et prenaient meme les manifestants pour des” manupilés, imprudents,….”! Voilà ce qu’un pays sans respect de loi devient. Tout a commencé au Sommet, pour aller en mission en Somalie, les militaries devraient s’endetter pour acheter la place chez les responsables de l’ EMG; pour être sur les listes des deputés, il faut mettre la main dans la poche; pour être embauché partout il faut contracter un credit; pour ne pas mourir en prison ou avoir la permission pour se faire soigner, il faut vendre sa propriété; pour gagner un procès, il faut payer; pour ne pas être deployé il faut céder 10mois de salaire, pour ne fût que demander un service à un agent payé par les contribuables, on doit payer. Les motards, les taxi velos, les boutiquiers, pecheurs, les chauffeurs, les convoyeurs, les paysans, les fonctionnaires devront cette fois-ci payer autant de fois qu’un imbonerakure aura besoin d’argent pour pouvoir exercer. … Demain on payera même la carte de respiration, la carte de marché dans une route ou on fera payer la pluie qui pleuvra chez vous! Il faut entretenir les maîtres!
    Vive la souvernaité et la démocratie africaine!!!

  16. TORA

    Quel vote dans l’urne de tous ces frustrés ? Heureusement qu’on sait arranger le comptage des voix !

  17. Mafero

    Merci beaucoup Gacece pour cette intervention mais qui ne rassure pas, je vous assure. Pour des personnes qui ont été injustement extorqué par un système mis en place et qui au départ ne voulait même pas s’y exprimer à propos. Gacece, vous nous parlez de l’après 2020.
    Dans votre réaction sur mon commentaire, expliquez-nous, je vous implore, comment vous comptez indenminser tout ce monde, extorqué publiquement par des agents publiquement mandatés et reconnus.

  18. Gacece

    Dans le fond, il faut juste que le gouvernement crée ou mette en place une sorte de numéro de sécurité nationale pour tout Burundais en âge de travailler.

    Ce numéro devrait être déclaré un préalable exigible par tout employeur avant l’rmbauche de tout employé, et le même numéro devrait être unique et permanent et devrait être l’unique identifiant afin de retenir un impôt directement sur le salaire de l’employésl. L’impôt retenu serait alors transféré à l’OBR.

    À son tour, l’employé devrait déclarer ses gains salariaux à l’OBR une fois par année, quitte à récupérer les montants qui auraient été prélevés en trop par son ou ses employeurs, ou à payer les sommes qui auraient dû être prélevées mais qui ne l’auraient pas été pour une raison ou pour une autre.

    Le principal avantage de cela est qu’un tel système uniformiserait tout le procéssus à tous les employeurs et à tous les salariés. L’autre avantage est que, s’il y a création d’association ou autres regroupements syndicaux, ces derniers seraient obligés de s’enregistrer de façon officielle et que les cotisations seraient également retenues directement sur le salaire de leurs membres, et transférées par l’employeur.

    Une telle pratique servirait à éviter toute cacophonie et intervientions chaotiques et des employés, et de leurs associations, sans oublier que cela limiterait également les tentatives de fraude et d’escroquerie.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

835 utilisateurs en ligne