Archives

5 millions d’euros sur 4 ans pour moderniser la Police Nationale du Burundi

Présentation ce 8 juin 2011 au Cercle des officiers de la PNB des activités du projet d’Appui à la professionnalisation de la police, financé par la Belgique et les Pays-Bas.

L’objectif de ce projet est de faire évoluer progressivement la PNB vers un corps démocratique, républicain, moderne, professionnel, au service de la population avec une attention accrue aux attentes de la population en matière de la sécurité. Ce projet s’étendra sur quatre ans et sera financé par les Royaumes de Belgique et des Pays-Bas, respectivement à hauteur de 3 et 2 millions d’euros.

Tharcisse Yamuremye, commissaire de police et directeur d’intervention du Projet d’Appui de la PNB, a précisé que cinq grands domaines seront visés par ce projet : l’application de la notion de police de proximité, notamment au niveau des postes de police; une politique de formation ayant comme objectif le développement des capacités concernant les droits de l’homme, la bonne conduite ; instaurer un système de communication tant interne qu’externe visant à faire connaître et comprendre les missions, les valeurs, la stratégie et l’organisation du ministère de la Sécurité Publique et enfin aborder les processus clés du changement ( la planification stratégique, la gestion financière, de la logistique et des ressources humaines). Le projet se trouve à sa phase conceptuelle.

Quelques documents ont déjà été élaborés, notamment sur la police de proximité, sur la formation de l’ensemble du corps de police et sur la communication externe et interne. Mais le document sur les processus clés n’est pas encore disponible. Quant aux formateurs, ils seront identifiés pendant cette première phase: leurs profils, leurs statuts, etc.

La séance avait été ouverte par le ministre de la Sécurité Publique en présence de l’ambassadeur du Royaumes de Belgique, du directeur de l’unité Paix et Stabilité des Pays-Bas et des officiers de la police. A 10h30, juste après avoir pris place, un aumônier de la police invite l’assemblée à se lever pour une prière. Les discours se sont suivis altérnant avec des sketchs qui revenaient sur l’usage abusif des armes, l’acceuil des plaintes sans discrimination et l’intégration des femmes au sein de la PNB.

Publicité