Vendredi 19 avril 2024

Société

Zone Maramvya : Les occupants illégaux dans le viseur du gouvernement

07/04/2022 6
Zone Maramvya : Les occupants illégaux dans le viseur du gouvernement
Le Conseil des ministres recommande l’arrêt de la poursuite de toutes les activités de construction sur les parcelles litigieuses

Le ministère en charge de l’Environnement et celui de l’Intérieur ont présenté, au cours du Conseil des ministres du 5 avril 2022, un rapport relatif à la gestion de la zone Maramvya, commune Mutimbuzi de la province Bujumbura.
Les deux ministères ont fait un travail d’identification et de délimitation des terres domaniales situées à Maramvya dans la perspective de mieux gérer les terres domaniales et résoudre les différents conflits observés actuellement dans cette zone.
Une équipe conjointe a été mise en place par ces deux ministères pour l’identification des occupants légaux, illégaux et irréguliers établis dans cette zone très convoitée.

Ce site Maramvya englobe les terrains et les parcelles se situant entre les Transversales 12, 13, 14, 15 et 16. Après le recensement, avenue par avenue et parcelle par parcelle, le constat est qu’entre la Transversale 12 et 13, au total 378 parcelles ont été identifiées et toutes ont été spoliées.

Entre la Transversale 13 et 14, 208 parcelles ont été identifiées dont 7 légalement octroyées et 201 spoliées. Entre la Transversale 14 et 15, il a été identifié un total de 2049 parcelles dont 1607 légalement octroyées 432 spoliées, 10 doublement octroyées sur la partie viabilisée, et sur la partie non viabilisée de 965 parcelles, toutes spoliées.
Sur la partie Buterere/Mairie, 583 parcelles identifiées dont 16 légalement attribuées et 567 spoliées. Sur la zone tampon/Centre de négoce, 29 parcelles identifiées dont 3 attribuées légalement et 26 spoliées.

Après l’analyse de ce dossier, le Conseil des ministres a recommandé d’informer tous les concernés sur la situation de ces parcelles, d’arrêter la poursuite de toutes les activités de construction sur les parcelles litigieuses et de prendre les mesures qui s’imposent sur les constructions qui présentent un danger public notamment les maisons construites sous les lignes électriques haute tension.

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. Kibinakanwa Médard

    A Stany
    Nous sommes au Burundi, the most corrupt country in the world, according to Transparency International.
    Alal sait ce qu’il dit. La direction générale de L’Urbanisme est un repaire de mafia.
    Il y a des gens à qui on donne des parcelles pour vendre. Les gros poissons du régime.
    Cela a commencé sous Buyoya II.
    La situation a empiré au point d’atteindre des sommités à vo…ir.
    La PAFE et la direction générale de l’Habitat remportent la palme de la corruption
    Tout le monde le sait à Bujumbura.
    Inutile de verser des larmes de crocidile

    • Margarita

      Ou d’expliquer des vérités basiques avec des concepts alambiqués. Period.
      Ni jewe Margarita

      • Stan Siyomana

        @Margarita
        Je dois admettre que j’ai dû consulter le dictionnaire pour comprendre ce que « alambiqué » veut dire.
        Et normalement Iwacu-Burundi ne laisse pas passer un commentaire qui va contre
        ses « règles d’usage ».

    • Stan Siyomana

      @Kibinakanwa Médard
      J’ai tout simplement voulu démontrer que certains propriétaires sont avant tout de simple voleurs qui forgent des documents et qu’il y a une profession de spéculateurs qui est bien légale.

  2. alal

    Cette commune de Mutimbuzi bat les records des conflicts fonciers! Maramvya, Kajaga ……. il faudrait sévir et punir serieusemment tous les spéculateurs, certains en ont fait un métier…..

    • Stan Siyomana

      @alal
      1. Vous écrivez: »il faudrait sévir et punir serieusemment tous les spéculateurs, certains en ont fait un métier….. »
      2. Mon commentaire
      a). La spéculation foncière peut être une activité lucrative et légale pour quiconque en a les moyens et l’expertise.
      « L’expression spéculation foncière désigne toutes les formes de spéculations relatives « à un fonds de terre, à son exploitation, à son imposition » quand des agences immobilières ou foncières, des banques ou des individus (Propriétaires fonciers ou acheteurs de foncier) cherchent à tirer des avantages financiers et/ou fiscaux et/ou politiques de la propriété foncière ou d’un bien immobilier existant ou potentiellement existant… »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Sp%C3%A9culation_fonci%C3%A8re
      b). Par exemple,le commerce/trading des contracts à terme du cafe Arabica (Intercontinental Exchange (ICE/US) ou du nickel (London Mercantile Exchange-LME) ne peut pas avoir lieu sans le tandem fait des commercial traders et des SPECULATEURS.
      « Commercial traders do approximately 60% of the daily volume in the Futures markets. This makes Commercial traders the largest participant in the Futures markets, next is the Large Speculator and then the Small Speculator…
      The other significant player in the Futures markets is the large speculator. These are usually companies or individuals that manage funds for other investors. Some examples might be: Commodity Trading Advisor (CTA), Commodity Pool Operator (CPO), Hedge Funds, and Pension Funds and in some cases large individual traders. Like all speculators they are in the business to speculate and make money by correctly determining the markets next direction… »
      https://www.theoptionsinsider.com/education/watching-smart-money/

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Déceptions

Par Léandre Sikuyavuga Menaces, calculs ou pur suivisme ? L’Assemblée nationale vient d’adopter presque à l’unanimité le projet du Code électoral. Seuls deux députés ont émis leurs objections. Ce Code qui va régir les prochaines élections avait pourtant suscité moult réactions (…)

Online Users

Total 3 147 users online