Politique

USA/ Burundi : les sanctions touchant huit personnalités ont été reconduites

08/11/2017 La Rédaction 6

Le 6 novembre 2017, le président des États-Unis, Donald Trump, a prolongé le « National Emergency with Respect to Burundi » (traduction libre: État d’urgence concernant le Burundi), qui reconduit les sanctions touchant huit personnalités burundaises.

À titre de rappel, le 22 novembre 2015, le président Barack Obama, statuant que « la situation au Burundi, marquée par les assassinats et la violence contre les civils, l’incitation à la violence et une répression politique, et qui menace la paix, la sécurité et la stabilité du Burundi, constitue une menace extraordinaire pour la sécurité nationale et la politique étrangère des États-Unis », a signé le décret 13712.

Concrètement, ce décret impose des sanctions ciblées à l’endroit des individus au sein du gouvernement du Burundi et des groupes armés qui contribuent à l’instabilité, y compris les menaces à la paix et à la sécurité, les actions qui minent les institutions démocratiques et les violations des droits de l’homme.

Plus spécifiquement, dans le cadre dudit décret, des sanctions ciblées ont été imposées aux personnes identifiées par le Secrétaire du Trésor, en consultation avec le Secrétaire d’État, et leurs biens et intérêts ont été gelés par États-Unis. De plus, les personnes de nationalité américaine ne peuvent faire des affaires avec eux. Le décret impose également des restrictions sur les visas aux personnes identifiées. Les personnes qui ont été identifiées sont :

1. Alain Guillaume Bunyoni, ministre de la Sécurité publique
2. Godefroid Bizimana, directeur adjoint de la police nationale burundaise
3. Godefroid Niyombare, ancien chef de service national de renseignement
4. Cyrille Ndayirukiye, ancien ministre de la Défense
5. Gervais Ndirakobuca, Chef de Cabinet du ministre de la Sécurité publique
6. Léonard Ngendakumana, officier
7. Joseph Mathias Niyonzima, agent du service national de renseignement
8. Alexis Sinduhije, président du MSD

En définitive, comme cela avait été fait par son prédécesseur le 9 novembre 2016, le président Donald Trump a prolongé, pour une durée d’une année, les sanctions prises à l’endroit des personnalités citées plus haut à travers le décret 13712 signé par Barack Obama le 22 novembre 2015.

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. Aime Laurent Gasuguru

    Laisse Gacece tranquile toi juju.
    Nous avons besoin de lui pour nous defendre devant la CPI.

  2. nanzoga gikashi

    Ba Gacece nabandi barakokeza biraramiye i buraya na za amerika.

  3. Oscar Ninteretse

    Kibwa we, amafaranga urindiriye kuva kwa Trump cira birarura. Azobagurana inkoho mwimaranire. Uwozorusimba azokwishura.

  4. Kibwa

    Mutama Trump duhe amafaranga nayo ivyo bihano ni inkinamico!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19. Le Burundi profond moins informé

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Covid-19. Le Burundi profond moins informé

« Puisque Dieu frappe quelqu’un de la lèpre, il n’y a que Dieu qui puisse l’enlever.» Un proverbe juif des temps bibliques où les hébraïques ne considéraient pas la lèpre comme une maladie, mais comme “le doigt de Dieu”, une (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 182 users online