Samedi 27 février 2021

Archives

Un caporal-chef du Camp Muzinda mort suite à l’explosion d’une grenade

28/03/2016 Abbas Mbazumutima 5
Major Clément Cimana, porte-parole adjoint de la FDN
Major Clément Cimana, porte-parole adjoint de la FDN

Selon des sources militaires, le caporal-chef Kazungu a succombé à ses blessures en cours d’évacuation ce lundi 28 mars dans la matinée. «Caporal-chef a été blessé par une grenade dégoupillée qu’il tenait. Il était un peu dérangé et s’isolait de temps en temps», affirme le Major Clément Cimana, porte-parole adjoint de la FDN (Force de défense nationale).

Selon lui, cette grenade a explosé quand ce caporal de l’EMM (Ecole militaire des métiers) appartenant au Camp Muzinda, tentait de se sauver. «Il était seul dans un coin et c’est quand ses collègues, en plein travaux de propreté, se sont approchés de lui qu’il s’est mis à courir croyant qu’ils allaient l’arrêter», a-t-il confié.

D’après le Major Clément Cimana, ce caporal-chef aurait eu des embrouilles avec sa femme et il avait quelques troubles, ce qui explique son comportement et son geste.

Signalons que d’autres sources affirment que ce caporal-chef s’apprêtait à lancer une grenade sur ses frères d’armes. Ces mêmes sources précisent que ce militaire est un ex-PMPA (Partis et mouvements politiques armés), l’ancienne rébellion.

Elles affirment, sans donner plus de précisions, qu’il y aurait une tension au sein de ce camp après l’assassinat de son commandant, le Lt-Col Darius Ikurakure, mardi le 22 mars dans les enceintes de l’état-major général de la FDN.

FDN

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. Kimaranyi

    Un militaire dérangé mentalement qui garde sur lui les armes qui tuent ou bien c’est soit ses chefs qui sont dérangés soit c’est le porte-parole adjoint qui nous raconte des salades. Il dit que le militaire a pris fuite croyant que ses camarades allaient l’arrêter de quoi s’accusait il pour craindre une éventuelle arrestation ? Fin des fins la vérité finira par se connaître car on ne cache pas la fumée quand une maison brûle . Au Major Cimana comment peut tu arriver à gâcher ta carrière en soutenant l’insoutenable ? Le cas de Baratuza ne t’a pas servi de leçon ?

  2. akanimba

    akase umugaga ntigasubira i kuzimu.

  3. Kimana Armand

    Monsieur Cimana quand tu affirmes qu,il était déarangé bla bla bla.
    Qu,avez- vous fait pour l,aider?
    Quel est la responsabilité de l,armée?
    Comment pouvez-vous laisser un dérangé psychique ou mental porter des armes qui tuent??
    Ou bien alors c,est un montage comme vous avez l,habitude de le faire et que la dernière hypothèse soit la plus plausible.
    Par ailleurs, quel est le but quand des militaires en plein travaux de propreté portent des grenades dans un pays qui est en paix à 99,9% comme vous le proclamer tous les jours?

  4. Jean Bigirimana.

    Les portes paroles ne portent plus que les mensonges? Nous avons besoin de porte verites

    • bambarize

      Comme j’aime le dire :INUMA IZORAMBA UYIBWIRWA N’UKO ITORA MW’ITONGO RY’UWAYIHIGA n’agende ariko wewe ashobora kuba yaronse akanya ko kwicuza ivyo leurs anciens chefs (adolphe et darius)bataronse kand Jesus yarabivuze aho yagira ati: aragowe ushira mucaha umwana wiwe ngo vyopfuma bakamubohera urusyo kw’izosi ruzungurutswa n’indogobwa. Et vous qui êtes de mauvaise foi et négativistes ,ouvrez vos yeux et developpez en vous l’amour autres et l’acceptation de soi pour que vous puissiez réussir sinon vous mourez dans l’ignorance et l’imbécilité. Pourquoi vous ne pouvez comprendre que prier pour que Dieu change votre ethnie pour que vous apparteniez dans celle que vous estimez la meilleure est utopique: vous êtes unique pour de bon et ta paix dépendra de la façon dont tu traites les autres. Moi qui comprend le pouvoir de l’autre , ferai tout pour proteger sa vie afin de sécuriser la mienne tel est la philosophie des bons esprits dont la sagesse permet de savoir que parmi les démons celui a craindre est l’esprit de vangeance

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Main basse sur les morgues

Où sont passées les valeurs morales et humaines, l’« Ubuntu » chanté par les Burundais à longueur de journée ? Depuis un certain temps, avoir accès aux chambres froides dans les hôpitaux publics de Bujumbura relevait d’un parcours du combattant. Des gens qui (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 078 users online