Vendredi 07 octobre 2022

Archives

Ruyigi : arrestation du pasteur recherché pour proxénétisme et trafic d’êtres humains

18/12/2013 8

Pasteur François Nahimana est derrière les barreaux, depuis le 5 décembre. Une présumée complice vient d’être arrêtée, ce 13 décembre.

Les cachots du commissariat de police à Ruyigi ©Iwacu
Les cachots du commissariat de police à Ruyigi ©Iwacu

C’est un ouf de soulagement pour les familles des jeunes filles. François Nahimana, le pasteur de Shalom Ministry – une Eglise non reconnue par la loi -, était en cavale, depuis le 30 septembre. Recherché sous les chefs de trafic d’êtres humains et de proxénétisme. D’après le parquet de Ruyigi, François Nahimana a été arrêté le 5 décembre dans la mairie de Bujumbura. Il est pour le moment incarcéré à Ruyigi.
Jacqueline Kankindi (du quartier Kibenga en Mairie de Bujumbura), présumée complice dans cette affaire, a été arrêtée ce 13 décembre.

Plusieurs familles ont déjà porté plainte contre François Nahimana, selon le parquet. La famille de Joselyne Ahishakiye (de Cankuzo) et celle d’Yvette Nemerimana, originaire de la province Gitega. Ces deux jeunes filles, l’une est enceinte, ont été retrouvées cloitrées, depuis une année, dans la maison de l’adjoint du pasteur, Edouard Ndayisenga, au quartier Sanzu en commune Ruyigi. Deux autres familles de Ruyigi ont aussi porté plainte. Elles affirment avoir perdu la trace de leurs deux filles, Sylvane Ndayizeye (commerçante) et Evelyne Nshimirimana (élève), « détournées » par François Nahimana. Le pasteur réfute toutes ces accusations.

En cavale depuis plus de deux mois

Le 30 septembre, la police, en compagnie d’un magistrat du parquet de Ruyigi, fait irruption à 12 h chez Edouard Ndayisenga. Trois jeunes filles, Joselyne Ahishakiye, Marie Estelle Ndayishimiye (une enseignante de Muyinga) et Yvette Nemerimana sont assisses dans le salon. Cette dernière est enceinte de 7 mois. Le chef de ménage et son épouse sont absents. Le pasteur aussi car il vit dans cette même maison. Les voisins indiquent que ces filles sont là depuis une année. Pendant la perquisition, on découvre des effets masculins dans la chambre des filles. Elles indiquent qu’ils appartiennent à un « papa » avec qui elles couchent. Les familles de ces jeunes filles pensaient qu’elles étaient au Kenya pour leurs études. Ces trois jeunes filles et la femme d’Edouard Ndayisenga sont appréhendées. Ce dernier se rendra à la justice le 1 octobre. Depuis, il est incarcéré à la prison de Ruyigi.

D’après les sources au sein de cette Eglise, les enseignements du « guide spirituel » encourageaient les jeunes à abandonner les études et les fonctionnaires à arrêter leur travail. Le pasteur disait à ces filles qu’elles vont mettre au monde des anges qui vont diriger le monde. D’après les enseignements de François Nahimana, les fidèles de Shalom Ministry allaient diriger le pays depuis le président de la République jusqu’au chef de quartier.

Forum des lecteurs d'Iwacu

8 réactions
  1. Wewe muntu uvuze ivya migurumiko uramunyibukije mbega aracariho?Uwoba azi iherezo ryiwe ambarire azoba akoze,Salut.

  2. KABADUGARITSE

    Oya nukuri! iyo nkuru itanzwe igice nimudusigurire neza. Ubwo uwo si Migurumiko qui s’est réincarné vivant!

  3. Bigirimana Jean

    Ibiri i Burundi birateye isoni n’ubwoba. Ndasavye abamenyeshamakuru ko boza barirengagiza kwandika bimwe bimwe, kuko ntivyumvikana ko abarundi bamwe bamwe bakiri inyuma gushika aho. Ivyo dusoma muri iyi minsi barateye ubwoba. Reka tugume muri ignorance y’ibiriko birabera i Burundi, imitima yacu itekanirwe gatoyi

  4. Kimeneke

    Tuzokizwa niyomwijuru senga vyose bigiye guhindu ariko numvise amarira yase pauvres mamans baturubikwa n’imbonerakure sous complicité de la famille siyoni

  5. mpinkuru

    amabingira nama mvuga

  6. Mugamba

    Du n’importe quoi!
    1. Pourquoi les autorités administratives laissent fonctionner une soit-disante Eglise non reconnue, non enregistrée? C’est l’ordre et la salubrité qui importe en la matière!
    2. Il est temps de ménager beaucoup d’efforts pour instruire notre peuple pour qu’il ne soit pas toujours la proie des politiciens mal intentionnés ou ces aventuriers qui se cachent derrière la religion pour tuer et déstabiliser nos compatriotes mal avisés.
    3. Si réellement les choses se sont déroulées comme raconté dans cet article, il faut les punier avec la dernière énergie et sortir une déclaration pour avertir ceux qui les imitent sous peine de sanctions!
    Tugire amahoro.

  7. KOMERA

    « Le pasteur disait à ces filles qu’elles vont mettre au monde des anges qui vont diriger le monde……les fidèles de Shalom Ministry allaient diriger le pays depuis le président de la République jusqu’au chef de quartier »
    Uwo mu Pasteur yari azi aho barwaye, kugira umukobwa ntiyanke ko baryamana yamubarira ko bazovyara umu « ange » et qui dirigera le Burundi kumwe PNK ahora abarira abantu ko « yambwiwe ko azotwara uburundi ari dans les marécages de la Malagarazi mais on ne sait par qui. Avec la multiplicité des sectes, abantu bazosanga ukwizera kwaragabanutse.
    Un nouveau « ZEBIYA » version « Born again »

  8. Kabizi

    Ewe Burundi waragowe!
    Ibisigo mu batwara igihugu,ibisigo mu ma dini,ibisigo mu giporisi,….!
    Tuzokizwa na nde?

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 1 069 users online