Mardi 28 mai 2024

Politique

Rugombo : 2 Burundais abattus sur le sol rwandais, un autre porté disparu

31/08/2016 13

Selon des sources sur place, il s’agit de deux jeunes vendeurs clandestins de légumes. Le premier s’appelle Fidèle Niyonkuru et le deuxième répond au nom de Jérémie Nyabenda.

Ils ont été tués par une patrouille rwandaise dans la nuit de ce mercredi 31 août à Kibangira. C’est à tout près de la rivière Ruhwa séparant le Burundi et le Rwanda.

Le porte-parole de la police, Pierre Nkurikiye confirme cette information via sn compte Twitter. D’après lui, ces deux vendeurs clandestins d’aubergines ont été tués par des militaires rwandais à 3h40’ sur le sol rwandais. «Les corps et les sacs d’aubergine pris par ces militaires rwandais», précise une autre tweet de Pierre Nkurikiye.

Selon des sources locales, ces deux victimes étaient avec neuf autres vendeurs de légumes et avaient traversé la frontière pour écouler leurs marchandises. Ces derniers ont pu rebrousser chemin mais ils sont détenus au cachot de Rugombo.

Forum des lecteurs d'Iwacu

13 réactions
  1. Ruzoviyo

    Provocation verbale asha murajako mukadidimanga, de l autre cote …silence d malbre.ntakajambo ubumvako …. mugabo Ngo akana gahimbira I wabo. Pima sasa ugerageze mu migere ..bakwereke

  2. Les Rwandais ne peuvent jamais attaquer le Burundi car ils sont au courant que les forces de defense Burundaises ne badinent jamais. Kigali peut tomber dans une semaine. Une armee faible tire toujours sur une population sans defense et sans arme. Ceux qui veulent exporter des aliments dans un pays ennemi du Burundi subira toujours le meme sort. A bon entendeur ……

    • Yves

      « Une armee faible tire toujours sur une population sans defense et sans arme ». En effet, et c’est très exactement ce que ce que vos amis du gouvernement ont fait sur de nombreux civils pendant des mois. Méfiez-vous Jérémy, la justice des hommes se rapproche lentement mais sûrement d’eux… et de vous

    • jacques

      @Hima Jeremy: Je te savais haineux (a travers tes posts) , mais pas si ignorant. Cela dit, s i c’est vrai que « Une armee faible tire toujours sur une population sans defense et sans arme », je te cite, alors les FDN ne valent pas grand chose.

  3. Mthukuzi

    Ce sont les premières victimes de l’interdiction d’exportation vers le Rwanda. Les producteurs de fruits et légumes se voient interdits d’écouler le surplus vers leur principal marché d’exportation sans aucune mesure d’accompagnement comme la recherche de marchés alternatifs. Non seulement la vie de ceux qui sont tentés de braver cette mesure injuste et contre productive est en danger, mais l’Etat enregistre un manque à gagner sans doute considérable. Sans compter bien sûr le manque à gagner enregistré par les ménages deja appauvris par la crise. Géren un pays n’est jamais une affaire personnelle comme le croit certains. Il s’agit avant tout de gérer les intérêts de la population, parfois au détriment de certains principes jusqu’auboutistes.

  4. Yves

    2 morts supplémentaires à l’actif de ce gouvernement, car ceci ne serait jamais arrivé s’il n’avait aussi stupidement décidé de couper les ponts commerciaux avec le Rwanda

  5. nziguheba leonidas

    Une chose plane derrière cet assassinat. Comment des paysans paisibles peuvent-ils être victimes de la barbarie politique entre les dirigeants du Burundi et du Rwanda? je devrais d’abord présenter les condoléances aux familles éprouvées et à toute la communauté burundaise éprise de paix. un flou dont je parle se remarque aussi à l’attitude prise par les forces de l’ordre burundaise. Comment ont-ils décidé d’emprisonner les rescapés? N’y aurait-il pas quelque chose qui est cachée derrière. N’est-ce pas pour cacher certaines vérités qui seraient derrière cet assassinat, du moment où l’on sait qu’il y a eu toujours des vendeurs clandestins qui vont au rwanda sans être inquiété? Le non-dit qui est derrière ces arrestations nous dira plus.

  6. Karimu

    No more joke ! Les militaires rwandais sont assez disciplines et ont surement agi par legitime defense. Apercevoir 9 personnes en pleine nuit et a proximite d’une frontiere d’un Burundi non securise, meritait une telle reaction. Je suis desole! Que Dieu ait leurs ames.

    • Radisson SAS

      @Karimu,
      Le Rwanda n´a rien de plus que le Burundi, et en plus ces deux pays doivent revoir le code du droit de l´homme parce qu´ils n´ont rien compris en cette matiére.
      Je voudrais premierement te dire que le Rwanda n´est pas du tout discipliné plus que le Burundi . Qu´est ce que tu veux dire du terme  » discipliné. Comment est ce que des militaires peuvent tirer sur des gens sans armes et tu appelle ca que ces militaires son disciplinés? Ces militaires au contraire sont malades psychologiquement de tant plus qu´ils tirent sur toute chose qui bouge.
      Hewe, abo basoda ba banyarwanda barasa ku ki bougea cose abo nibo biteze gutera Uburundi, abo bazoba défait vuba.

      • Niwidigadige botera wokwimba utabona iyo uja

      • Lambert

        Nibaza uzarege agatuza bakwereke uko intama zambarwa naho ibindi byo ntago narenganya abasirikare b’u Rwanda kuko kubona abantu saa cyenda z’ijoro baca njiya panya kandi uzi n’ibibazo bihari hagati y’ibihugu byombi aho Imbonerakure zihora ziza ku mupaka zigatuka Abayobozi b’u Rwanda nta kindi cyari gukurikiraho uretse ibyo byabaye.Ikibabaje n’uko abarashwe baba ari abanyagihugu bato naho ubundi iriya no nka gasopo ku Imbonerakure zigize ishyano i Burundi.

        • Bakari

          @Lambert
          Mbe ko umenga hari abanyarwanda 3 baheruka kuraswa ngo kuko babiketse ko ari abaterabwoba? Kubwawe n’ibisanzwe!

      • Mugisha

        Radisson SAS, on peut supposer que tu as ecrit ce que tu supposes etre vrai. Militaire en retraite, je peux te dire que les Rwandais ont fait ce qu’il fallait: pret de la frontiere d’un pays qui se veut hostile, voir une colonne d’une dizaine d’hommes avec des colis suspects et qui ne veulent pas obtemperer a l’ordre de s’arreter appeler a ouvrir le feu. D’autant plus que des gens en armes, parlant Kirundi, avaient blesse a la balle un paisible paysan Rwandais qui recoltait des maniocs dans son champs.
        La police garde au cachot les autres fuyards, surement pour les inculquer ce qu’ils devront raconter. Cela dit, la version de Pierre Nkurikiye est assez peu plausible.
        Dommage que nos dirigeants aient instaure ce climat. A mon avis, les Rwandais n’attaqueront pas, car cette guerre ne represente aucun interet pour eux, ni politique, ni surtout economique. D’ailleurs j’ai l’impression bizarre qu’ils nous laissent gesticuler: honte a nos leaders.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La Crédibilité de la Ceni en Jeu

Le train des élections de 2025 (communales et législatives) et de 2027 (présidentielles) est déjà en marche. La Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) se dit à l’œuvre. Depuis février, elle a déjà mené plusieurs activités. Le nouveau Code Électoral a (…)

Online Users

Total 3 145 users online