Dimanche 26 juin 2022

Société

RN3 : Nyaruhongoka et ses malheurs

23/06/2022 1
RN3 : Nyaruhongoka et ses malheurs
Les bateaux de pêche font le transport maritime à Nyaruhongoka

Sur la route Bujumbura-Rumonge, certaines activités sont suspendues depuis ce lundi 20 juin plus précisement sur le tronçon Nyaruhongoka, dans la commune de Muhuta en province de Rumonge. Les gens traversent par bateaux à cause de l’éboulement de la terre. Les commerçants enregistrent d’énormes pertes.

Après un éboulement à Nyaruhongoka, la RN3 est impraticable. Les véhicules qui faisaient le trajet Bujumbura-Rumonge ne peuvent plus continuer. Les gens sont obligés de traverser par bâteau ou de longer la colline sur un trajet d’environ 3 km.

Certains véhicules viennent de passer trois jours avec des marchandises à bord. Les commerçants disent enregistrer des pertes énormes. Pour certains, leurs produits périssent, pour d’autres, le transport maritime devient coûteux.
“La perte est énorme. Avant, un bidon d’huile de palme était transporté à Bujumbura à 2 mille BIF mais après l’éboulement nous payons 6 mille BIF. Nous travaillons à perte”, témoigne une commerçante d’huile de palme.

Les grossistes des fruits comme les mandarines ne savent plus à quel saint se vouer. Leurs fruits commencent à pourrir. “Vous voyez que certains produits sont à jeter. Nos mandarines pourissent et nous les jetons. Le gouvernement devrait nous aider à transporter nos marchandises ou nous rembourser le ticket”, regrette Salutier, un grossiste de fruits de Mubimbi. Pareil pour Nahimana, une autre commerçante de Rumonge. “Depuis lundi, je suis bloquée ici, j’ai beaucoup perdu. Je pourrais estimer une perte d’environ 800 mille de BIF”.

Le trafic et les relations avec les autres habitants sont au point mort, suite à cet éboulement. La plupart des activités sont suspendues. Un pêcheur assure qu’ils gagnent beaucoup car ils se mis à déplacer les gens par bateaux. “Il est vrai que le malheur des uns fait le bonheur des autres, mais nos amis surtout les commerçants perdent énormement. Si nous gagnons, ils perdent. Et cela va se répercuter sur les prix au marché à cause de cette route. C’est regrettable. ”
Sur ce tronçon endommagé, deux bulldozers essaient de dégager la route. Toutefois, le ministre chargé des Infrastructures a indiqué que cela prendra au moins 5 jours.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Jereve

    Le nom de cette localité – Nyaruhongoka – nous fait des clins d’œil pour nous dire attention je suis une colline qui perd ses dents (guhongoka) ou pour dire simplement qu’elle est sujette aux éboulements fréquents. C’est une alerte qui nous vient des expériences et observations du passé, que nos ingénieurs en ponts et chaussées doivent prendre en considération dans leurs calculs des œuvres à réaliser.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un projet de loi. Des questions sans réponses

Des arguments ont été avancés pour motiver un tel projet de loi portant sur la nouvelle délimitation. Entre autres la mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation, l’harmonisation avec les organisations administratives des pays de la sous-région, une (…)

Online Users

Total 1 010 users online