Vendredi 21 juin 2024

Société

Transporteurs illégaux en liberté : une femme chauffeur courageuse témoigne

07/04/2024 Commentaires fermés sur Transporteurs illégaux en liberté : une femme chauffeur courageuse témoigne
Transporteurs illégaux en liberté : une femme chauffeur courageuse témoigne
Au parking de Cotebu, certains transporteurs sont accusés de travailler sans permis de travail

Lors d’une réunion du BBN avec les transporteurs le 4 avril 2024, C.N, une représentante des chauffeurs du parking de Cotebu, a exposé un problème concernant les transporteurs qui opèrent sans autorisation.

Elle a affirmé que ces transporteurs effectuent le transport des personnes sans aucune crainte et a souligné qu’en essayant de les dénoncer à l’autorité, elle a été jetée au cachot pendant une semaine.

Elle a également mentionné que les véhicules qui travaillent sans autorisations appartiennent à différentes autorités qui ne comprennent pas comment elle oserait les dénoncer. En outre, elle a indiqué qu’il y a des gens qui vont loin dans leur intimidation : « Il y en a qui me demandent au nom de qui je dénonce ces infractions ou en qualité de qui j’agis ».

Par prudence ou par crainte, un représentante de la direction générale du transport dans la réunion n’a pas voulu donner de réponse mais s’est contentée de promettre de présenter le problème à l’autorité responsable de l’octroi des permis de transport.

Cette situation soulève des préoccupations sérieuses quant à la sécurité et à la réglementation du transport de personnes dans le pays. Pour les chauffeurs qui étaient présents à cette réunion, les transporteurs opérant sans autorisation compromettent la sécurité des passagers et contournent la réglementation en place, ce qui peut avoir des conséquences graves.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La mobilisation des « radins » pour les quatre bougies de Neva

Comme il se doit en pareille situation, les festivités marquant les quatre ans au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye, organisées à Nyabihanga, en pleine province de Mwaro, une contrée de citoyens jouissant à tort ou à raison d’une légendaire réputation (…)

Online Users

Total 1 970 users online