Lundi 30 janvier 2023

Économie

Réouverture des bureaux de change : toujours en attente

07/11/2022 3
Réouverture des bureaux de change : toujours en attente
Les cambistes demandent à la Banque centrale de tenir sa promesse

Un mois après la mesure de la levée du retrait d’agrément des bureaux de change, ces derniers en mairie de Bujumbura sont toujours fermés. Les cambistes ont hâte. « Nous avons répondu massivement à l’appel à l’inscription », témoigne Thierry, un cambiste rencontré au centre-ville de Bujumbura.

Cependant, continue-t-il, la banque centrale tarde à afficher les nouvelles réformes de change. Même impatience chez Laurent, cambiste en mairie de Bujumbura. Il soutient qu’ils continuent à jouer au chat et à la souris avec les policiers. « Nous continuons à travailler dans la clandestinité alors que la BRB avait annoncé la réouverture des bureaux de change ».

Les cambistes demandent à la banque centrale de tenir sa promesse. « Il faut que la BRB nous donne des devises, sinon le taux de change restera élevé », ajoute Thierry. D’après la Banque centrale, plus de 300 personnes ont déjà manifesté leur intérêt à travailler dans le domaine de change. « Les réformes de change vont bientôt sortir », a précisé le chargé de communication à la BRB.

Pour l’inscription, toute personne intéressée dans le domaine de change devrait fournir son adresse téléphone, son mail, ainsi que l’adresse de son bureau de change.

BRB

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Nyanzira

    En espérant que tout ira bien pour ce service et qu’il n’y a pas anguille sous roche dans ce retard.
    None umukuru w-igihugu niwe turindiriye ngo aje kuraba igituma bitaja mu buryo ?

  2. Ernest

    Pourvu qu’on autorise plus des étrangers à manipuler cette monnaie. Sinon, ntaho twoba tuvuye, kuko abarundi turakunda gupfinata, n’ahandi hose aho muri EAC ntagihugu na kimwe woja kuguruzayo Bureau d’échanger ngo bazopfe bakwemereye, même n’ubwo turi mu muryango umwe. Abarundi muri kwagupfinata , ugasanga duha impusha nkizo abanyamahanga. Hari aho batagomba gukora, kuko n’iwabo nuko nyene.

    • Stan Siyomana

      @Ernest
      1. Wanditse uti:« n’ahandi hose aho muri EAC ntagihugu na kimwe woja kuguruzayo Bureau d’échanger ngo bazopfe bakwemereye, même n’ubwo turi mu muryango umwe… »
      2. Ikibazo canje.
      Wotubwira neza inzira bicamwo/procédures zo kugurura bureau de change aha na hariya, biranditswe ko ata munyamahanga yemerewe kuja muri urwo rudandaza?
      Woba wikeka ko abo banyamahanga bokwirukana amadevises hanze?
      La BRB nta rapport aba cambistes bayiha berekana ingene devises bazishihanye mu banyagihugu bazikeneye?
      Jewe simbona ingene nk’umunyamahanga bomwemerera kugurura nka banque mugabo bakamubuza kugurura bureau de change.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 1 146 users online