Jeudi 01 décembre 2022

Archives

Quatre morts et quatre blessés dans différentes attaques

22/02/2016 8
Les forces de l’ordre renforce des mesures de sécurité
Les forces de l’ordre renforce des mesures de sécurité

Une personne morte et deux blessés dans une attaque à la grenade au marché « Chez Siyoni » dans la matinée de ce lundi 22 février. D’après Moïse Nkurunziza, porte-parole adjoint de la police, il y a également deux blessés.

Une autre personne a été tuée, ce matin, à l’entrée du marché de Kamenge, lors d’une attaque à la grenade. Plusieurs témoins confirment cette information, ils parlent également de deux blessés. Il y a eu plusieurs arrestations. Un des suspects aurait révélé les noms de ses complices.

Signalons qu’il se remarque plusieurs policiers au centre-ville de Bujumbura, depuis ce matin. Ceux qui portent des sacs à dos sont systématiquement fouillés. Interrogée sur cette présence renforcée d’éléments des forces de l’ordre, Moise Nkurunziza signale que cette opération est liée à la visite au Burundi du Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon. Cet hôte de marque est attendu à Bujumbura, cet après-midi.

Deux autres personnes sont mortes, dans la nuit de ce dimanche, dans une attaque d’hommes armés contre un bistrot se trouvant sur la colline Kiyange. C’est dans la zone Nyakararo, en commune Gisozi, province Mwaro.

Célestin Singirankabo, administrateur communal, dit que l’attaque a eu lieu vers 20 h 30. Il précise que deux personnes ont été blessées. « Elles sont, pour le moment, soignées à l’hôpital d’Ijenda ».

Selon l’administrateur communal, suite aux explosions et aux tirs qui ont retenti, la population a paniqué. « Il faut rester serein, être vigilant et respecter le couvre-feu fixé à partir de 20h », a-t-il recommandé.

Forum des lecteurs d'Iwacu

8 réactions
  1. fuckalltutsi

    Est ce que c’est en lançant les grenades que l’opération « kora » va s’arreter, je ne pense pas!!

  2. Mayagwa

    Ninde yabaroze?? A chaque passage d’une personnalité étrangère, vous sacrifiez la vie vos pauvres sœurs et frères innocents! Quelle médiocrité!! Par ces actes, vous vous faites recolonisés vous-mêmes! Pourtant les commanditaires sont des intellectuels qui portent toujours des costumes même quand il fait très chaud!

  3. Euphrasie Ngoyi Geugbe

    Umutekano ni 100% Excellence Messieurs le Ministre de la Securite Publique et le President de la Republique de Gondwana

    • Abi

      Est ce que ceux qui lancent des grenades veulent montrer que la these du gouvernement selon laquelle la securite regne a plus de 99% est fausse? Si c’est le cas, cela efface l’hypothese des grenades lancees par des elements soutenus par le pouvoir. Qui croire alors?

      La seule chose qui reste vraie est que ces tueries entre burundais sont vraiment absurdes. Que compte-t-on accomplir avec cette tactique?

  4. Kindros

    Oya basha murabesha umutekano uriho mu Burundi

    • Kubera Kubanankera

      « Si quiconque tente de provoquer la violence, il sera tout simplement arrêté, placé dans un réfrigérateur jusqu’à ce que ses ardeurs refroidissent et que sa pression sanguine redescende », a lancé Yoweri Museveni à Rushere, son village natal.

      • Murakavumwa mwaba dd

        Et ceux qui commettent ca sont les memes connus de tous la milice Imbonerakure FDLR,pour intimider mais n,y sont rien maintenant.

        • Rugema

          Il y a un consensus à l’effet que ceux qui lancent aveuglément des grenades sur la population sont des lâches. Mais dites-moi donc, quelle est l’âge moyen des membres FDLR s’il est vrai que ce sont ceux qui ont commis le génocide au Rwanda en 94 qui tuent les gens à Bujumbura? Ont-ils encore ce qu’il faut pour combattre 22 ans plus tard?

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Je suis Misago. Ou presque

Après sa tribulation, sa réapparition, lundi 21 novembre vers midi après deux jours d’inquiétude, suivi d’une sorte d’arrestation par des agents du Service national de renseignements (SNR) dans les montagnes ’’sacrées’’ de Magara, devenues un lieu de pèlerinage pour quelques (…)

Online Users

Total 1 735 users online