Jeudi 28 octobre 2021

Politique

Plus de 5. 000 réfugiés congolais au sud du Burundi

26/01/2018 1

Un afflux massif de réfugiés congolais est signalé dans les provinces Rumonge et Makamba, en commune Nyanza-Lac, c’est au sud du pays.

Des embarcations accostent le bord du lac Tanganyika

Jusqu’à ce jeudi 25 janvier, ils étaient estimés à plus de 5. 000 : « A 18h, 5557 réfugiés en provenance du Congo (RDC) enregistrés dont 3952 en province de Rumonge et le reste à Nyanza-Lac en province Makamba», lit-on sur le compte twitter de la Police.

Ils arrivent par pirogues via le lac Tanganyika. Ils fuient des combats qui font rage entre la milice Maï-Maï Yacoutumba et les forces armées congolaises (Fardc).

Ces affrontements sont localisés dans le Sud-Kivu dans le territoire de Fizi. Contrôlée par la milice, cette région est pilonnée par l’aviation des Fardc en appui aux unités de bataillons d’infanterie, qui tentent d’y déloger les rebelles.

Les autorités de la province de Rumonge se disent submergées par le flot des personnes qui accostent sur leurs rives. Le gouverneur Juvénal Havyarimana indique qu’ils sont dans une totale incapacité de fournir une assistance aux arrivants. Il en appelle au secours des humanitaires. Des risques de débordements sont évidents si son appel à l’aide ne trouve pas d’écho.

Des Burundais qui s’étaient établis au Congo pour des raisons du travail en font partie. Le nombre de ces ressortissants burundais, dont la plupart sont des pêcheurs, les commerçants et des cultivateurs, demeurent inconnu.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. HU

    Bakire neza, et surtout que le gouvernement burundais les protege. Que leur sort ne soit pas comme celui de ces pauvres refugies burundais en RDC, devenues victimes de la barbarie de l’armee du Congo!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

A défaut d’électricité, le Burundi veut la lumière sur Mpanda

« Honte, fiasco, etc. » L’opinion exprime sa profonde déception face au scandale du barrage hydro-électrique de Mpanda. Un gouffre financier de plus de 54 milliards francs burundais. Lors de sa descente sur lieux, le Chef d’Etat a qualifié de « honte » cette (…)

Online Users

Total 4 908 users online