Samedi 18 septembre 2021

Société

Mugoboka : le délai de reconstruction des maisons détruites illégalement, non respecté

27/07/2021 Commentaires fermés sur Mugoboka : le délai de reconstruction des maisons détruites illégalement, non respecté
Mugoboka : le délai de reconstruction des maisons détruites illégalement, non respecté
Une des maisons démolies injustement en cours de réhabilitation à Mugoboka II, ce 26 juillet 2021

Le temps de 2 semaines imparti à l’administration locale par le ministre chargé du Développement communautaire pour reconstruire les maisons appartenant à une famille du quartier Mugoboka, détruites illégalement, s’est achevé. Ces familles lésées se plaignent : « les travaux avancent lentement et sont mal exécutés ».

Les victimes des démolitions injustes du 8 juillet commanditées par les autorités locales ne cachent pas leur déception. Selon Mme Thérèse Ndihokubwayo, cheffe de famille à qui appartenaient ces maisons, le délai donné par le ministre n’a pas été respecté.

« Les maçons ne reconstruisent pas nos maisons comme nous le voulons. Ils le font seuls, sans nous consulter. Les travaux sont en cours, nous attendons qu’ils puissent mettre des tôles », témoigne cette mère de famille.
Les habitants de Mugoboka interrogés soulignent que le dosage du mortier n’est pas efficace : « Les maçons utilisent une petite quantité de ciment alors qu’ils entassent un grand monceau de sable ».

Un autre constat amer : « Toutes les maisons réhabilitées n’ont pas encore de portes, encore moins de tôles et il y a tendance à réutiliser les tôles ondulées abîmées par les démolisseurs ».
Ces habitants appellent le ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique et du Développement communautaire à veiller à la bonne exécution des travaux de reconstruction de leurs maisons démolies illégalement.

Contacté, l’administrateur de la commune Mukaza, Rénovat Sindayihebura, n’a pas voulu s’exprimer sur les plaintes de ces habitants de Mugoboka II lésés. Il affirme néanmoins qu’il attend le rapport du chef de quartier.

Signalons que le Ministre de l’Intérieur, de la sécurité publique et du développement communautaire Gervais Ndirakobuca a ordonné aux responsables des démolitions injustes du 8 juillet à Mugoboka II de rétablir la population dans leur droit. Il leur a donné un délai de deux semaines à compter du 12 juillet pour terminer les travaux.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 208 users online