Lundi 06 décembre 2021

Société

Démolition des constructions anarchiques : la mairie de Bujumbura s’active

18/11/2021 1
Démolition des constructions anarchiques : la mairie de Bujumbura s’active
Un bulldozer de la mairie de Bujumbura en train de détruire des constructions anarchiques à Mutakura

Ce mercredi le 17 novembre, la mairie de Bujumbura a débuté l’opération de démolition des constructions anarchiques dans la commune Ntahangwa. Celles qui étaient visées appartiennent aux récalcitrants.

Pour la plupart de ces gens, bon nombre n’ont pas pu ou voulu mettre en application la mesure du gouvernement exigeant la démolition des constructions se trouvant à moins de 6 m des routes nationales et à moins de 3 m des principaux axes dans les quartiers viabilisés.

Les travaux de démolition ont commencé dans la zone Ngagara. Une délégation conduite par des agents de la mairie et l’administrateur de la commune Ntahangwa dirigeaient ces activités.
C’est à l’aide d’un bulldozer que l’administration a procédé à la démolition de ces constructions marquées d’une croix. La police municipale était mobilisée pour assurer la sécurité.

Dans le quartier Mutakura de la zone Cibitoke, la mesure de démolition des constructions anarchiques semblaient particulière. Des constructions doivent reculer de 14 mètres à partir de la route nationale RN9.
« Nous avions démoli pour céder les 6 m à partir de l’axe principal mais on nous a par après signifié que nous devons reculer jusqu’à 14,5 mètres », a indiqué un habitant de Mutakura. Et d’ajouter qu’on a même mentionné sur certaines maisons combien de mètres il faudra reculer de la route principale.

Pour la population concernée par ces démolitions, c’était un sauve-qui-peut. Avant la démolition, les locataires essayaient de déménager, et d’amener leurs biens et mobiliers ailleurs.
D’autres tentaient de s’excuser auprès des agents de la mairie et de l’administrateur pour que leurs maisons ne soient pas détruites, mais en vain.

« On avait mis la croix sur ma maison mais je cherchais encore où habiter. Ces démolitions sont une punition aux récalcitrants, mais il fallait nous entendre avant de détruire », a indiqué un propriétaire d’une maison démolie.
Certains propriétaires de constructions démolies regrettent qu’ils doivent reculer jusqu’à plus de 10 mètres alors qu’ils n’avaient pas reçu des indemnités lors de la construction de la RN9.

Des sources dans la mairie confient que ces travaux effectués par l’administration vont continuer dans les trois communes urbaines pour démolir toutes les constructions anarchiques et que les propriétaires de ces constructions devront payer les dépenses.

La semaine dernière, le ministre de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique, Gervais Ndirakobuca avait critiqué les résultats sur la mise en œuvre de la mesure du gouvernement concernant la démolition des constructions anarchiques en mairie de Bujumbura.

 

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Mugabonihera

    Attention ! Il y a la continuité de l’Etat : si l’administration a laissé faire quelque soit l’époque, une démolition nécessite une indemnisation. Après un délai sans protestation de l’administration, ces constructions sont de facto validées à moins de sortir une loi ou un règlement valable à l’époque de ces constructions. Si non la population interprètera ces destructions à sa manière.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’entrée de la RDC dans l’EAC, quelles opportunités ?

Depuis son investiture, le 24 janvier 2019, le président Félix Tshisekedi s’est donné comme priorité d’axer sa politique régionale sur la coopération et l’intégration. Il s’est aussi engagé à travailler étroitement avec ses pairs afin de rétablir la paix et (…)

Online Users

Total 4 068 users online