Vendredi 15 octobre 2021

Sécurité

Mugamba : un jeune, fraîchement sorti de prison, tué

02/07/2021 5
Mugamba : un jeune, fraîchement sorti de prison, tué
Bernardino Baserukiye, 20 ans, tué dans la nuit de mercredi dans la commune Mugamba

Bernardino Baserukiye, 20 ans, a été tué par des inconnus dans la nuit de ce mercredi 30 juin, sur la colline Kivumu, commune Mugamba de la province Bururi. D’après son père, c’était vers 19 heures quand il y a eu crépitement d’armes non loin de la maison.

« Je l’avais laissé à la maison. De retour, il n’était plus là. Son petit frère m’a dit qu’il est sorti de la maison après avoir répondu à un coup de fil. Il n’est jamais revenu », a-t-il indiqué avec amertume.

Vers 22 heures, la famille reçoit la mauvaise nouvelle. Bernardino est mort par balle. Son père affirme ignorer, jusqu’ici, qui a tué son fils et pourquoi.

D’après lui, Bernardino Baserukiye a été libéré de la prison de Mpimba en janvier 2021. Il venait de purger une peine d’un an. « C’est très pénible. J’étais en train de courir ici et là pour qu’il retourne à l’école », confie le papa, inconsolable.

L’administrateur de la commune Mugamba affirme qu’il ignore les mobiles de cet assassinat. Il nous a renvoyé au commissaire communal de Mugamba : « C’est lui qui s’occupe de tout ce qui touche à la sécurité ».

Contacté, le commissaire communal, Moïse Arakaza, s’est refusé à tout commentaire avant de nous renvoyer au porte-parole de la police.

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. Stan Siyomana

    1. Que le Bon Dieu acceuille son âme dans son royaume!
    2. Mugabo jewe biramaze kunyobera: sinumva igituma abarundi benshi bicwa bamaze kwitaba ababahamagaye na telefone, bakaja kubonanira ahantu mw’ijoro (Ntibarindire ngo babonane hakeye kumugaragaro!).
    Kandi bamwe bakava muhira atanumwe babwiye iyo bagiye MUR’IRYO JORO.

    • SABINA

      Très simple cher ami: bahamagagwa nabo bazi. Bizeye!

      • Yan

        @SABINA
        Niyo baba bahamagarwa n’abo bazi, imiryango yabo irinda kuba ibazi nayo nyene. Bigenda gute ntibabatore rero? Enigme!

  2. Balame

    Pour quelles raisons avait il été emprisonné?
    Triste Burundi.
    Il n y aura pas d’enquetes comme d habitude

    • Mutima utunganye

      le président Ndayishimiye rêve un Burundi denouè de peur et d’angoisse. “Aho atawugenda akangagurika.” Est ce que cet adolescent était-il une ménace. Ces individus qui télefonent les gens pour les quidnaper ou les tuer ukamengo nibintu bisanzwe. Je dois vous dire ko ivyo bintu kuri Nkurunzia mandat yambere ntavyariho, mandat yakabiri ntavyariho, mandat ya gatatu vyaratanguye birandanya. Ivyo bintu nta migisha bizanira igihugu n’abagitwara nico gituma umukuru w,igihugu akwiye guhagarika ivyo bintu kuneza yiwe ubwiwe n’umuryango wiwe hamwe n’igihu n’abakibamwo.
      L’univers te restitue ce que tu lui donnes. Les exemples sont frappants au Burundi. Les dirigeants actuels devraient en tirer les lecons. Je me refuse de donner des exemples pour ne blaisser personne

      Que le ciel accueille avec amour et compassion l’âme de ce jeune homme. Ceux qui tuent ou alors ceux qui cultivent des tueurs ne savent ce qu’ils font. S’ils le savaient, ils ne le feraint certainement pas.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Garder un œil, un seul, sur le Burundi

Malgré ses rapports sur les violations des droits de l’Homme au Burundi qu’une certaine opinion trouvait ’’pertinents, fouillés, documentés’’, au moment où une autre classe les qualifiait de ’’biaisés, de politiquement orientés, de nuls et de nuls effets’’, la Commission (…)

Online Users

Total 1 040 users online