Politique

« L’intimidation, cause des violences de masse »

19/11/2019 Jérémie Misago Commentaires fermés sur « L’intimidation, cause des violences de masse »
« L’intimidation, cause des violences de masse »

L’intimidation en période électorale crée une haine et peut conduire à des violences de masses. Eclairage avec Chartier Niyungeko, consultant indépendant et expert en transformation des conflits.

En quoi consiste l’intimidation ?

L’intimidation est généralement une attitude, comportement, mots violents et actions violentes adressés aux membres d’un groupe ou catégorie quelconque pour une situation donnée. Elle peut donc être psychologique ou physique et crée un climat de terreur. C’est donc l’usage de la violence. Elle est utilisée entre groupes qui sont opposés ou en désaccord. Par là on passe de la parole violente aux coups et blessures.

Quand l’utilise-t-on et pour quelle raison ?

C’est une stratégie chère aux politiciens qui veulent décrocher des voix coûte que coûte. Les auteurs en profitent pour faire adhérer de force les membres d’autres groupes. Elle peut être implicite ou explicite. Implicite car utilisant un message codé dont l’aspect violent n’est découvert que progressivement par des gens indexés. En 1993, un des slogans de l’UPRONA qui disait : « si vous voulez mettre au monde et porter les bébés, votez pour Buyoya. Tandis que l’intimidation explicite est directe. « Si vous ne votez pas pour nous, on va vous lessiver». Par-là, le message est clair. C’est comme si on vous déclare la guerre.

Les messages d’intimidation auraient-ils des conséquences sur la société ?

Les conséquences sont néfastes. Si les messages d’intimidation ne sont pas gérés positivement, il peut y avoir des confrontations directes, une crise. Le groupe indexé se met sur la défensive et des destructions, des pertes de vies sont enregistrées. Bref, la situation dégénère en violence de masse. Cette dernière est la finalité de l’intimidation, surtout en période électorale.

Quel comportement approprié pour les auteurs et les victimes surtout en cette période électorale?

Je conseille aux gens de réfléchir sur les conséquences qui peuvent surgir avant de poser tout geste. Les gens visés par les messages d’intimidation doivent rester calmes et analyser la situation pour produire des contre messages. Une réaction brutale produit de la violence.

En cette période électorale, il faut que les hommes politiques présentent des projets de société qui visent le développement intégral. Les élections sont une compétition franche et cruciale pour le pays. Une compétition politique ne doit pas être une source de tension. Que les gens comprennent que cette diversité fait partie de la vie. Nous avons besoin de vivre dans un pays sans violence.

Propos recueillis par Jérémie Misago

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a annoncé aux hauts responsables du ministère la tolérance zéro à quiconque se rendra coupable de la corruption et de la criminalité, priorité du gouvernement. Il a aussitôt joint l’acte à la (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 360 users online