Jeudi 25 avril 2024

Politique

Urgent/ Les élections pourraient être reportées

31/05/2015 45
Pierre Nkurunziza lors de la campagne électorale de 2010
Pierre Nkurunziza lors de la campagne électorale de 2010

Les chefs d’Etat des pays d’Afrique de l’Est ont réclamé ce dimanche la fin des violences au Burundi et le report de six semaines au moins des élections législatives et communales prévues vendredi prochain.

Ils ont exprimé cette position lors d’un sommet tenu à Dar es Salam en l’absence du président Nkurunziza qui s’est fait représenter par son nouveau ministre des Affaires Etrangères, Alain Nyamitwe.

Pour rappel, les élections communales et législatives du Burundi sont prévues pour ce vendredi le 5 juin. Elles seront suivies de la présidentielle, le 26 juin. Les sénatoriales auront lieu le 17 juillet.
Reste à savoir comment Bujumbura réagira par rapport cette demande exprimée à Dar Es Salaam. A suivre

Forum des lecteurs d'Iwacu

45 réactions
  1. ndumiwe

    en fait uburundi barabuhevye. Erega muri 93 mu Rwanda vyagenze gutyo urwanda rwasha la communaute internationale yirabira. Muzoraba abo bazungu bakokeza d ici 2 mois bazoba basubiye gufinanca leta. Jewe ndugaye sinzosubira gusoma ivyo mu Burundi pendant 2ans sinkeneye no kuvyunva bayiiii.

  2. Pioneer

    1. Les resultats du sommet d’hier sont plutôt tres encourageants, pour les opposants au 3eme mandat. Je n’en dirai pas plus pour l’instant, avant la reaction de Bujumbura. Seulement, la reprise des manifestations pour demain est une decision intelligente.
    2. Le regime DD fait face a un autre dossier plus complexe: la demission de la VP de la CENI (on nous dit que l’autre dame membre de la CENI aurait elle aussi fui; mais aucune confirmation. Est-ce vrai, Kaburahe)?
    3. Il est imperatif que la demission de la VP soit annoncée officiellement, car la CENI resterait illegale tant que la VP demissionnaire ne serait pas remplacée.
    4. Son porte-parole a minimisé la portée de cette demission en arguant que le quorum de 4/5 est atteint pour poursuivre le processus. Il ne comprend rien du droit. La CENI est formée de 5 membres; le quorum des 4/5 s’applique sur 5 membres statutaires et non sur 4 (ou 3 au cas où l’autre dame aurait aussi demissionné). La CENI n,est pas un conseil d,administration d,une entreprise. Elle a le statut juridique d,officier judiciaire. Une cour ne peut délibérer que si elle est au complet.
    5. Consequence: la CENI amputée ne pourra proceder ni au remplacement des pretres demissionaires des CEPI et CECI, ni a la proclamation des resultats des scrutins.
    6. La question est maintenant de savoir si les DDs auront les 80 deputés requis (3/4 du parlement) pour approuver la nomination du nouveau VP de la CENI. Rien n,est moins sûr. L’Uprona de Nditije et le Frodebu Nyakuri comptent 21 deputés. Ils ont besoin de 6 autres deputés dans le camp DD pour bloquer tout ce processus de nomination et paralyser le parlement. Les deputés frondeurs DDs ne se feront pas plier a cet effet. Et le blocage sera total.
    7. La seule solution sera pour Nkurunziza de dissoudre le parlement; ce qu,il ne peut pas faire (la constitution ne le lui permet pas) puisqu,il est candidat aux Presidentielles. Il doit donc renoncer a sa candidature pour pouvoir dissoudre le parlement. Quel dilemme?
    8. Dans un autre posting, je demontrerai que la campagne electorale en cours par les DDs et leurs dévoués (Concilie, Jacques, Mutabazi) est illegale au regard de la loi electorale.

    • La deuxième dame; Illuminata; a présenté sa lettre de démission. C´est confirmé.

  3. kira

    Antoine K
    En peu d éclaircicement svp!! cette info qui dit Pacifique serait jété déhors pour des raisons diplomatiques. Motif:on le juge cinique et cruel vis à vis l actuelle situation sécuritaire au Burundi Wait & see!!

  4. Prosper

    First of all we would like protection of the kids. We request the goverment to evacuate all those violent kids from the street. Those who are no longer submissive to their parents, goverment please keep them in children rehabilitation institutions so they can be responsible Burundians. Those Chaos spreaders have commited crimes by druging the minors and send them to the street. They have instructed minors to burn people alive, to burn personal properties, they made kids unsubmissive to their parents and UNICEF condemnes that. Please, goverment , place those kids in rehabilitational homes, look for them spychiatrists to help them. Those sending kids in the street are commiting a genocide. They killing kids intellectually. So those sending kids on the street will be held accountable. The storm is soon over and all the chaos spreaders will be responsible for all the chaos …… Burundians keep being united as always. We have passed a unity test with a distinction…well done Burundi. Keep on.

    • Stan Siyomana

      @Prosper
      Vu vos commentaires du passe et meme vu le contenu de votre present commentaire, CE QUE VOUS VENEZ DE FAIRE N’EST QUE CE QU’ON APPELLE « VERSER DES LARMES DE CROCODILE ».
      1. L’Etat burundais NE S’EST MEME PAS/NE S’EST JAMAIS OCCUPE DES MILLIERS D’ENFANTS DE LA RUE QU’ON TROUVE DANS TOUTE « VILLE » DU BEAU PAYS DE MWEZI GISABO.
      2. L’Etat burundais N’A MEME PAS/N’A JAMAIS MIS EN PLACE UNE POLITIQUE D’EMPLOI DES JEUNES BURUNDAIS (Voir Charles KM Kambanda: « No constitutional crisis: the core issues are social, political and economic », http://www.theeastafrican.co.ke, 30 May 2015).
      Merci.

      • Prosper

        @Stan Siyomana. I read the article you mentioned to me written by Professor Kambanda. I totally agree with him. He differenciate morals from laws and so on …it is a self explaining article, well written and well researched. So if you agree with him then we are definitely on the same page , boarding the same boat. Cheers my bro !

        • Stan Siyomana

          @Prosper
          1. Pour rappel/pour ceux qui n’ont pas lu/vu l’article , le juriste Charles KM Kambanda ecrit en partie:
          « …Le 8 et 9 aout 2005, le comite de suivi/Implementation Monitoring Committee a tenu sa derniere reunion. Il a ensuite fait savoir au Secretaire General de l’ONU que les Accords d’Arusha avaient ete appliques au complet/the Agreement had been fully implemented.
          Le Secretaire General en a par après informe le Conseil de Securite de l’ONU.
          Pour cela, les Accords d’Arusha, comme tout autre accord ou comme tout autre contrat ordinaire, s’est termine d’une facon naturellement/terminated naturally, by its termination clause… »
          (Voir Charles KM Kambanda: « No constitutional crisis: the core issues are social, political and economic », http://www.theeastafrican.co.ke, 30 May 2015).
          2. POUR LES 9 OU 10 MILLIONS DE BURUNDAIS (ET CE N’EST LE PARTI CNDD-FDD AU POUVOIR CES DERNIERES 10 ANNEES, QUI POURRAIT DIRE LE CONTRAIRE), LES ACCORDS DE PAIX D’ARUSHA (DE L’AN 2000) SONT ET DOIVENT RESTER EN VIGEUR,PUISQUE ILS OFFRENT UNE GARANTIE DE PAIX ENTRE LES DIFFERENTES COMPOSANTES ETHNIQUES DU BEAU PAYS DE MWEZI GISABO.
          Merci.

  5. bizowabizo bizos

    Monsieur Kaburahe, mbega ko utatubwira ivyashikiye ba pancace i Dar salam?
    Jewe agatwengo karanyeguye numvise ingene bamukuye mw’i hotel yarimwo bamutwara kuri aéroport yambaye ikabutura n’ikandambiri.
    Basha, baraye baberetse ko abanyepolitike b’abarundi ari ubusimbirahamw.Hari abari bavuye i buraya(pancrace,nyangoma,…..),n’abandi bavuye mu Burundi (minani, Léonce, Domitien, ntiba,emmanuel ntakarutimana,…..).
    Ngo bageze i Dar salam, umwe wese yari afise ikete azaniye abakuru b’ibihugu bari bitezwz muri iyo nama, kuva igenekerezo rya 13igihe hari hitezwz inama yambere, bamaze kwegeranya inyandiko zirenga 30 zanditwe n’imigambwe, abo muri société civile, basanze ari akajagari barabura ico bofata n’ico boreka.
    Munyuma babajije abaje bava hirya no hino bati  » mbega ko iyi nama ari iy’abakuru b’ibihugu mwebwe mwatumiwe nande? »
    Abari bajejwe protocole bababwiye ko batashobora kwakira amakete y’akajagari, bababwira bari Kubera iki niba mufise ivyo muvuga mutobishira hamwe ?
    Abakuru b’ibihugu bariko baragira inama aho Président Gikwete akorera, ba Léonce,ba Minani n’abandi, ntanumwe yigeze yegera aho habereyeninama kuko protocole yagumye ubabwira ko ari inama y’abakuru b’ibihugu ko atawabatumiye.
    None murazi icatumye basindukana n’iyonka bagenda i Dar salam? ngo bari bazi ko bazovayo habaye leta mfatakibanza, harya umwe umwe yari azi ko agaruka ari umushikiranganji canke ikindi kintu gikomeye. Nico gituma na ba pancrace bose bari baje.
    Léonce, Minani bavuze ko bavuye mumatora biteze ko inama ya Dar salam kari ico ibamarira.
    Aba banyepolitike b’abarundi n’aba biyita ngo bari muri société civile baraye basubiye kwerekana ko bagifise urugendo rurerure kuko baraye baberetse ko ari udusimbirahamwe.

  6. Niyokindi J.

    Mubaye nka wa wundi yurira igiti ahunga intare, ashitse ku giti ahasanga inzoka y’ imamba y’icatsi kibisi.
    Mbe ko muribagura amosozi muyereka nde? Kagame? Nawe afite ingorane ya 3 eme mandat ye. Ariko Kagame we yaraheshejye iteka n’ icyubahiro Urwanda mu makungu; yatwaye neza n’ aho ata nyambo ibura agahonzi, abantu benshi botahura igituma agira abandanye gutwara. Uretse birya vy’ aba FDLR bavurwa ko bakorana na CNDD FDD, Kagame yari gushigikira inconditionaly Nkurunziza. Museveni nawe amaze guhindura constitution kugira agume ku butegetsi gushika umuhungu we atware kandi aranabikwiye n’ aho byoboneka nabi. Eyadema na Bongo bararashoboye gutegura abahungu babo babasubirira. Kikwete doesn’t like Nkurunziza but seems to give an inconditional support to him by lack of choice or by geopolitical strategy. Ukwari babiri basangiye umwanzi Kagame, kandi baramaze kubigaragaza. Kenyata mwibuke ibihumbi vy’ abantu ba opposition yatikije abagomororeyeko abayoboke be igihe cy’ amatora. He has no interets in puting in trouble and turning his back to a colleague (Nkurunziza).
    Ak’ imuhana kaz’ imvur’ ihise. Abarundi batirwaniye nta gisibya Uburundi burarwa mu manga ubutagisubir’ inyuma. Ibintu bigira bikomere kuko yaba Nkurunziza canke abamurwanya nta n’ umwe azaheba icyo yiyemejye kuko yoba yihambye ku mugaragaro. Wait and see.

    • Baobab

      @bizowabizo bizos
      « yatwaye neza n’ aho ata nyambo ibura agahonzi, »
      Ku bwawe ubona Kagame yatwaye neza kurusha Obama agira yifatire akaruhuko arangije imyaka 8?
      Iyo propagande yigumize kwa Kagame sha na none ntabandi bazomuha amajwi atari abaturarwanda!

  7. kibwa jean

    Il faut désormais porter le combat vers les complices du CNDD-FDD: je nomme ici l’Uprona de Concilie, Copa de Mutabaziet le Fnl de Jacques. Que ces gens ne posent plus les pieds chez-vous, chez-moi dans leurs prétendues campagnes électorales. Je nomme également les membres de la CNI. Qu’ils aillent dormir dans la chambre d’à côté de celle de Nkurunziza Pierre et plus dans vos Quartiers.
    Kibwa

    • Et qu´on commence à nuire directement aux intérêts de la clique au pouvoir(Peter, Adolphe, Ndakugarika, Kazungu, Nyamitwe, Nizigama, Edouard, Museremu, etc.) sinon ce sont les jeunes manifestants qui vont toujours mourir comme des mouches pour rien.
      On doit changer la méthode: la CENI et les tueurs de la Républiques doivent être les cibles.

    • Stan Siyomana

      @Kibwa Jean
      1. Moi je croyais que l’objectif principal du combat actuel est et reste « NO AU 3 EME MANDAT PRESIDENTIEL ».
      2. Si les burundais suivaient certaines de recommendations/vos « nouvelles » tactiques LE PAYS RISQUERAIT DE BASCULER DANS L’INTOLERANCE POLITIQUE, LA BALKANISATION/PARTITION DES DIFFERENTS QUARTIERS DE BUJUMBURA COMME DANS LES ANNEES 90. IL FAUT EVITER A TOUT PRIX CE DERAPAGE.
      Merci.

    • tohoza

      ubwo wafashe umuti w’ ibisazi wawe wa misi yose.!! uriko uhamagarira abamtu gutoteza abandi.Quelle democratie!!! uraraba ahubwo wewe ntibagutoteze.Gezaho kibwa twarahinyuye!!

  8. Stan Siyomana

    Le juriste Dr. Charles KM Kambanda (base a New York, Etats-Unis) termine son interessante analyse de la problematique des Accords de paix d’Arusha (de l’an 2000) par:
    « LES BURUNDAIS DEVRAIENT TROUVER LA SOLUTION AUX VRAIS PROBLEMES QUI SONT A LA BASE DE CETTE CRISE CONSTITUTIONELLE IMAGINAIRE/Burundians should address the real underlying problems of this imaginary constitutional crisis »
    (Voir Charles KM Kambanda: « No constitutional crisis: the core issues are social, political and economic », http://www.theeastafrican.co.ke, 30 May 2015).
    Merci.

  9. Ntahitangiye

    Igitugu kirakura ntigisumba izosi. Franchement, vous prétendez être mieux placés pour juger les situations politiques et sécuritaires de la région que ces Chefs d’Etats et de Gouvernements qui étaient à Dar-es salaam ? Quel âge et quelles expériences dans la gestions des hommes avez-vous plus que les Présidents, Ougandais, Tanzanien, Kenyan, Sud africain etc. ? Comme ils n’ont pas dit ce que vous vouliez, continuez vos discussions.

  10. Babwire

    Reka kumira ku rushato inka yaheze! None karashize ingani mube intahanurwa? Sentare yubahiriza ibwirizwanshingiro yaramwemeje, conseil de sécurité de l’ONU irabishigikira, union africaine yaravyemeye, CIRGL yarabiyamye, EAC irabiyamye, sentare ya EAC nayo nyene yaramwemeje, sentare ya Afrika uko nyene. None muricavuga iki? N’aga pusch mwari mwateguye karapfuvye. Cira birarura Samanta power yarabahenze. Teshwa mute, kuko abarundi twaraciye ubwenge. Intwaro z’igikenye twarazisezereye!

    • Stan Siyomana

      @Babwire: « …le Conseil de securite de l’ONU et l’Union Africaine soutiennent la decision de la Cour Constitutionelle du Burundi… »
      CE QUE VOUS ECRIVEZ EST UN GRAND MENSONGE.
      D’apres les informations de Radio France Internationale (RFI), les reactions a Dar es salaam etaient:
      « Du cote de la communaute internationale, LA DECEPTION ETAIT PALPABLE PARMI LES ENVOYES SPECIAUX A DAR ES SALAAM. Beaucoup attendaient UN POSITIONNEMENT PLUS FORT, QUI CONDAMNE LE TROISIEME MANDAT.
      « C’EST UNE NON DECISION », commentait un diplomate… »
      (Voir Radio France Internationale (RFI): « Burundi: l’EAC demande le report des elections », http://www.rfi.fr, 31 mai 2015).
      Merci.

      nu

      • karundi

        Vendredi, le Sénat Américain a sorti un communiqué pour soutenir la décision de la cour constitutionnelle du Burundi. La tâche s’annonce difficile pour les anti-« 3è mandat »

        • roger crettol

          Incomplet, sinon faux. Quelques sénateurs et membres du congrès des États-Unis on signé une lettre dans laquelle ils soutenaient, effectivement, que l’arrêt de la Cour Constitutionnelle du Burundi devait être respecté. Une douzaine de personnes, peut-être, ont signé cette déclaration.

          Cette déclaration n’engage que les signataires, et n’est aucunement à prendre comme la position officielle des Ètats-Unis sur la question.

          Ceux qui lisent les sites d’information savent que le vice-président de la Cour Constitutionnelle s’est réfugié à l’étranger avant le vote de la Cour. Le vice-président a déclaré qu’il avait fui pour ne pas devoir céder à des pressions inacceptables. A ma connaissance, il n’est pas revenu sur cette déclaration, et je ne sache pas qu’on l’ait traité de menteur.

          Cette fuite relativise l’importance à accorder à ce fameux arrêt, n’est-ce pas ? Le roi est nu.

          • Effectivement, ce sont quelques sénateurs républicains (4 ou 6 si je ne m´abuse) qui soutiennent toujours les présidents protestants(born again). Ils avaient fait la même chose pour Bagbo.

        • NTITWIHEBURE

          faux et archifaux. le pro-nkurunziza n’utilisent qu’un langage mensogère dans leurs discussions; très dommage.

        • Stan Siyomana

          @Karundi
          Le senateur americain CHRIS COONS (=membre de la sous-commission senatoriale pour les relations exterieres avec l’Afrique/Senate Forein Relation Subcommittee on African Affairs, democrate representant l’Etat de Delaware a l’est deEtats-Unis, DONC DU MEME PARTI AU POUVOIR QUE LE PRESIDENT AMERICAIN BARACK HUSSEIN OBAMA) a sorti un communique qui dit en partie :
          « …L’ Afrique est en train de/veut quitter l’ere ou UN SEUL INDIVIDU PEUT/POUVAIT COMPTER PLUS QUE LES INSTITUTIONS, LES NORMES DEJA ETABLIES ET L’OPINION PUBLIQUE….En violant LA LIMITE A SEULEMENT DEUX MANDATS prevus dans la Constitution de la Republique du Burundi et dans les Accords de Paix d’Arusha (de l’an 2000) (= DES ACCORDS QUI ONT MIS FIN A L’HORRIBLE GUERRE CIVILE QUI A COUTE LA VIE A DES CENTAINES DE MILLIERS DE CITOYENS BURUNDAIS DE 1993 A 2005), le President Nkurunziza MET EN DANGER L’AVENIR DE SON PEUPLE ET CELUI DE LA SOUS-REGION, TOUT SIMPLEMENT POUR SON PROPRE INTERET PERSONNEL/to advance his personal political agenda. Il veut faire croire au monde entier que parmi plus de 10 millions de citoyens burundais, IL N’Y A PAS QUELQU’UN D’AUTRE QUI PEUT DIRIGER LE PAYS…
          Le President Nkurunziza DEVRAIT TOUT DE SUITE ORDONNER la fin de la persecution des manifestants, et il devrait aussi respecter la liberte d’expression et la liberte de la presse (= droits constitutionnels de tout citoyen burundais/rights of his citizens.
          Il devrait aussi DEMOBILISER/HE SHOULD ALSO DISBAND LA MILICE DES IMBONERAKURE DU PARTI AU POUVOIR, CETTE MILICE NE FAIT QUE TERRORISER LA POPULATION CIVILE QUI NE DEMANDE QUE DE VIVRE EN PAIX… »
          (Voir « Senator Coons criticizes decision by President of Burundi to seek new term, urges him to respect protestors’ rights. »www.coons.senate.gov, 11 May 2015).
          Merci.

  11. kimeneke

    Oublie
    Dusubire kubikogwa mwibarabara ntimuzi yuko akarere gatwa nabantu bazivye muri hypocrisie

  12. Jambo

    Un homme averti en vaut deux.Le communiqué de Dar es salaam est un coup de poignard dans le dos des organisateurs et manifestants contre le fameux mandat qui n’a même pas été évoqué.Quel cynisme!!! Comme quoi les loups ne se mangent pas entre eux.Ne perdez plus le temps pour des négociations inutiles avec le gouvernement.Ne comptez plus sur la communauté internationale. »Ak’imuhana kaza imvura ihise ».Des lors 2 choix s’imposent :soit vous gagnez tout en admettant que la victoire est obtenue au prix d’un sacrifice en occupant la place de l’indépendance en une seule journée et non en restant retranchés dans les quartiers pour y mourir incognito ou soit c’est la mort assurée de la démocratie avec la certitude de voir la disparition définitive des média,de la société civile etc…

    • Umurundi

      Vous avez raison Jambo. Moi j’ irais même loin en disant que se laisser tout le temps tirer dessus et ne rien faire risque de faire essoufler le mouvement.
      On sait qui tirent sur les jeunes. Ces « Rambo » doivent être nos cibles maintenant. Les jeunes sont déterminés, courageux , ils ont désarmé les imbonerakure ou les policiers quelques fois qui leur tiraient dessus et ont rendu les armes à l’ armée qui, à son tour les remet encore à la police. Je propose que ces armes ne leur soient plus rendues si vous voyez ce que je veux dire.

      Trop c’ est trop. Tout de même continuez à considerer l’ armée à sa juste valeur vu qu’ elle a adopté un comportement jusq’ à présent acceptable. Elle n’ est pas notre ennemie.

      • tinya

        Info!! ou Alerte!! Pacifique et son équipe seront bientôt relachés par leurs mentors.!!!!

    • M.N

      Urorosha ibintu bitoroshe.

  13. Mtu wachini

    En quoi le repport des éléction va aide le peuple burundais qui est mal gouverné par la dictature de Nkuru? Tous ca n’est que distraction. Abarundi tutirwanyeko ngo twirwanire, ntagisivya Nkuru agiye kutujakaza.

  14. MINANI

    C’est seulement ça qu’ils ont dit? Pourquoi vous ne dites rien du mandat? Vous commencez à nous décevoir les mais!!!! Vous étiez les seul médium neutre et objectif, mais on comprend que depuis le 13 mai, vous avez pris partie. Il est clair que vous êtes déjà dans l »opposition. C’est regrettable pour nous tous, mais, soyez sûr que vous perdrez également!!!!

    • A notre connaissance, la question du mandat n’aurait pas été abordée. C’est au conditionnel. Nous n’étions pas dans le huis clos des chefs d’Etats, nous essayons de recouper les infos.
      AK

      • Ndagusavye udutohoreze neza kururya muntu yafashwe ateye Grenade nukuvuga……iyava ,,umugambwe avamwo….nabo bakorana,,,,kuko nitwamenya umugambwe wiwe turashobora nukumenya uwo akorera…none tugire kumuriri,
        kandi ubu umuntu afatanwe itonga hari akamenyero turiko turabona baca bavuga ngo natumwe na naka kugire bihindure isura yibiba…gerageze muze muraduha inkuru zubaka atarizo kwagiriza inzirakarengane hanyegejwe ukuri kuko ibice vyinshi vyabarundi ntibera.Mubice vyinshi harimwo abera ninkozi zibibi!! nibaza ko wantahuye

        • mutima

          Na commentaires zirimwo inyishu y,ikbazo cawe baca bazinyegeza. Ce gars est bien connu dans le quartier Jabe et son parti politique est aussi connu. les commanditaires doivent commencer a avoir peur d.etre denoncés pour le moment. Ls verité vaincra ceux qui versent des larmes de croc. Quant a la Q de mandat, personne ne peut contredire la cours constitutionnelle d,un pays qui n,est pas sous-tutelle.

      • Kazivyi

        A vous monsieur Kaburahe que je respecte bcp et que je considère comme un grand frère, Vous devriez mettre un point sur le mandat car les lois de notres pays ont tranchés sur ce point, penser à se focaliser sur la suite des choses, et demander par la suite nos nouveaux élus à se mettre au travail pour corriger ses points litiges qui miner notre constitution et les accords d’Arusha pour pouvoir éviter aux aventuriers de chercher des telles brèches ou des raccourcis pour s’éterniser au pouvoir. Et vous le saviez pour une paix durable mêmes les dictateurs plus féroces que Nkurunziza sont toujours au pouvoir au nom de la démocratie (par exemple uganda, Au Rwanda et ailleurs) et ces fameux gardes fous de la démocratie ne dites rien parce qu’ils ont ceux qu’ils veulent dans ces républiques bananières, et ils veulent donner une leçon à nous?? quelles malheureux des Burundais qui veulent marcher les yeux fermer!!! et je n’en dis pas plus. Merci bcp

      • Musa

        Antoine,finalement t’as peur.ou est passe mom commentaires sur la follie de la communaute Internationale? Tu n’aurais pas oublie d’ecrire quelques chose sur le mandat dans cette infos urgente.De toute les facons et comme je l’ai tjrs dit, une solution pacifique s’impose, crux qui sont contre le troisieme mandat devrait comprendre qu’il y a d’autres burundais comme eux qui sont pour le troisieme mandat.Il faut savior quand une mission commence et quand Elle se termine, autre chose la Patience est tres importante peut etre que demain la majorite voudrais le depart du CNDD, Rien n’est eternel et puis le monde change.Que faire maintenant?Une reponse safe s’impose au risque de payer un Lourdes sacrifice la ou il n’est pas necessaire.

      • Kamana

        Quelle déception? Quelle perte de temps? Quel gaspillage d’argent? Les Chefs d’Etats de la région qui se réunissent pour parler du report des élections au Burundi comme si c’était ça le problème des burundais. Personne n’a parlé du 3ème mandat de Nkurunziza. Si nos fameux Présidents n’ont pas été capables d’empêcher Nkurunziza de briguer ce mandat, le moins serait de convaincre les burundais que le 3ème mandat de Nkurunziza est légal. J’ai toujours dit que la Communauté des Pays de l’Afrique de l’Est sert à promouvoir l’Anglais dans la région des Grands – Lacs. Rien que ça…

      • tinya

        Finalement on est loin de la paix!!, pour suelement 1,2 jours de repot des manifestants, la vie semble normale, la ville de buja vibre.Dit donc!! la conclusion n’est autre que ce sont les manifestations/insurections QUI TROUBLENT LA PAIX A BUJA!!! Que les manifestants tournent le dot à Pacifique et autres qui veulent leur sang coulé seulemet pour leurs interêts.Dis-moi, oû sont ils??,oû sont leurs familles??, combien d’ argent gagnent ils par manifestation organisée? Nous manifestants devraient être vigilants!!! N’est ce pas Pacifique qui vient encore une X de vous appeler à decendre dans la rue!!!!.

      • hat

        Mr Kaburahe, dites à ces fossoyeurs de chefs d états eac que la question est celle de la constitution alité ou non d un autre mandat pour Nkurunziza. Les juristes de l eac ont dit qu’ils allaient examiner la question mais on attend toujours. Se réunir pour passer HS c’est contributif. C’est tjrs bon d avoir un voisin affaibli. Courage chers manifestants on viendra à bout de ce pouvoir qui se moque du peuple pcq il protégé par l armée et la police .

      • roger crettol

        Peut-être se sont-ils dit que, vu l’obstination dont fait preuve votre président, il valait mieux oeuvrer en coulisse et trouver une solution négociée. C’est le seul espoir qu’on peut avoir. Il est bien ténu.

  15. Citoyen II

    Ko mwese mwahoz n’ibik???? Uku guhora kurafise ico gusigura!!!!!

    • Nzobandora

      Abo bazimyamuriro b,Uburundi bagitanze ngo gishe giherengetere!! uwo mutware w,Uburundi
      ntakindi yagumye arota mumyaka 10 abanyagihugu biwe bamuhaye bamwizigiye ko azobazamura.
      Ariko ivyagaragaye muriyo myaka aho ahagiye ntiyasubiye kubibuka!! N,ibara k,umutemere!!
      Ntakundi. Igihambaye nuko Imana Rugira vyose ikunda cane Uburundi n, abarundi. Niyo izomwibariza.

      • Turavyemeye,iyo mana iratubaza!

        • Mandela

          Très chère Liliane, je lis avec intérêt particulière tes commentaires sur cette page. je te vois très confortable dans cette situation dans laquelle nous sommes depuis que vous avez soutenu l’histoire d’un mandat anti constitutionnel. je t’escris pour te rassurer que oui, nous somme dans une situation inconfortable, mais décidés a gukukuza akari mû menyo y’imbwz ubuhiri. Après un mois de marches dans les rues, l’étape suivante te sera annoncée très prochainement. Alors, rira bien qui rira le dernier. c’est qui? toi ou moi peut être. mais hélas, nous sommes et obliges par les gens comme toi liliane.

          • ndumiwe

            mbega izo negociation mugira na leta ni zihe ni ziki. Ewe ni mwemere mwishikane kabaye canke murabe ingene mugira . On ne voit pas de solution pour le moment ni mwemere mukubitwe ibimoko . Karabaye

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 3 193 users online