Archives

«Les autorités ne comptent pas supprimer la formation du soir»

08/03/2018 Edouard Nkurunziza 0

«Le gouvernement est soucieux d’une règlementation sincère sur la dualité entre la prestation des services publics et le suivi des cours par les fonctionnaires de l’Etat».

Isidore Ntirampeba : «Le gouvernement n’est pas sur le point de supprimer cette formation ni de refuser les diplômes déjà délivrés»

Ce sont les propos d’Isidore Ntirampeba, porte-parole de la Deuxième vice-présidence de la République. C’était lors d’une conférence de presse qu’il a animée ce mercredi 7 mars pour éclairer l’opinion sur une note de cette même institution au sujet du programme du soir dans les universités.

Il assure que le gouvernement n’est pas sur le point de supprimer cette formation ni de refuser les diplômes déjà délivrés. «C’est bon que les fonctionnaires aient l’engouement pour les études ».
Néanmoins, M. Ntirampeba se demande si les fonctionnaires étudiant le soir ne se retrouvent pas écartelés entre les cours et le travail : « Que priorise-t-on que l’autre?», s’interroge-t-il.

Il estime que ce cumul implique le bâclage du travail. Sur ce, il est urgent de repenser l’organisation de cette formation. Le souci est que le nouveau programme profite à la fois au fonctionnaire et au gouvernement.

En outre, il tient à préciser au sujet des diplômes : «Les bénéficiaires ne doivent pas les faire valoir pour exiger des avantages y afférents ». Et aussitôt de nuancer : «Ils peuvent néanmoins les utiliser en postulant pour des postes vacants».

Pour rappel, la Deuxième vice-présidence a envoyé une note au ministère de l’Education le 28 février dernier. Dans cette dernière, Déo Mpfubusa, chef du cabinet, qualifie les programmes du soir d’irréguliers et demande de recenser les fonctionnaires qui en ont bénéficié.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Confession

Abbas Mbazumutima Commentaires fermés sur Confession

La énième mise en garde adressée à Iwacu par le Conseil National de la Communication pour non-respect du principe de l’équilibre de l’information est tombée comme un couperet. Je suis resté sans voix. L’équilibre de l’info, c’est notre ADN, fondamental, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 299 users online