Mardi 13 avril 2021

Politique

Le Cndd-Fdd, l’opposition, un recensement …

26/08/2014 6

Dans les provinces, les partis politiques de l’opposition dénoncent un harcèlement des Imbonerakure aidés de l’administration à Gitega, ainsi qu’un recensement suspect à Bururi.

Le MSD ne participera plus aux réunions organisées par le gouverneur de Gitega, Sylvestre Sindayihebura, à l’intention des représentants des partis politiques ©Iwacu
Le MSD ne participera plus aux réunions organisées par le gouverneur de Gitega, Sylvestre Sindayihebura, à l’intention des représentants des partis politiques ©Iwacu

Le représentant provincial du parti MSD à Gitega déclare que ce parti ne participera plus désormais aux réunions organisées par le gouverneur de cette province à l’intention des représentants des partis politiques. La raison en est que, selon Epithace Nshimirimana, les recommandations issues de ce genre de réunion ne sont jamais respectées. Au contraire, indique-t-il, elles sont systématiquement violées par les responsables administratifs et les militants du parti au pouvoir le Cndd-Fdd. Il ajoute que, jeudi 21 août, lors d’une telle réunion, il a été convenu que les partis politiques exerceraient leurs activités en toute liberté, dans le respect de la loi. Pourtant, poursuit M. Nshimirimana, dimanche 24 août, les militants du Cndd-Fdd de la commune Taba, accompagnés de l’administrateur, Béatrice Niyonzima, ont perturbé les activités du MSD organisées sur la colline Gisigara.

D’après Epithace Nshimirimana, les militants du MSD ont d’abord été expulsés par ceux du Cndd-Fdd. Ils ont, ensuite, occupé un autre endroit avant d’y être rejoints pas les mêmes militants du Cndd-Fdd, qui les ont provoqués verbalement par des chants et des danses. Ce que réfute, cependant, l’administration de la commune Taba, selon laquelle les militants du Cndd-Fdd exerçaient leurs activités en défilant sans gêner personne.

Un recensement inquiétant …

Le représentant du MSD à Gitega évoque aussi des perturbations, ces derniers jours, des réunions du MSD dans les communes Giheta, Bugendana, Buraza, Gishubi et ailleurs.
A Bururi, certains responsables des partis d’opposition s’inquiètent d’un recensement mené par le Cndd-Fdd en se basant sur une fiche émise par ce dernier. Cette fiche va identifier les membres du parti au pouvoir et ceux l’opposition, ainsi que les personnes en âge de voter qui n’ont pas encore reçu de carte nationale d’identité. Bien que ce recensement soit censé se passer dans la clandestinité, l’opposition à Bururi demande des enquêtes pour connaître l’objectif de ces enquêtes. Le président du Cndd-Fdd à Bururi, Emmanuel Sinzikobagira, nie ces allégations et parle d’une volonté de salir le parti présidentiel. « Ceux qui font faire ce recensement sauront exactement le nombre des électeurs présents dans une localité. Après le vote, ceux qui n’auront pas voté pour eux risquent d’être punis », craint, cependant, le politologue Julien Nimubona.

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. kimeneke

    Uyomugabo kwasa neza ?? Uwutamiye ntatamure aba yaratamitswe finalement

  2. Nzobandora

    Est-ce normal qu’à chaque incident l’administration soutient inconditionnellement la barbarie de ces voyous ? En plus celle-là dit ” les militants du Cndd-Fdd exerçaient leurs activités en défilant sans gêner personne ” badefila bariko bakora iki?
    Puis l’acharnement du CNDD FDD particulièrement pour le MSD et maintenant sur le FRODEBU Nyakuri n”est plus à démontrer et personnellement cela m’étonne parce que je croyais sincèrement que le parti au pouvoir n’avait rien à craindre de ce parti mais apparemment non et cela signifie beaucoup.
    Mais pour voir les choses objectivement il faut abantu bafise amaso baduhumye nka KABADUGARITSE qui nous sort des âneries ethniques à chaque fois que des bavures et autres dérapages sont commis par les siens ou abamugaburira.

    Ko muzotsinda impaga izo karangamuntu muha imicuko n’iyiki?Iyo recensement n’iyiki ?Ko mutayigize en 2005 ubu muyigiriye iki ?ko mubuza abandi amanama ni kuki?Ko mubuza kwitoza les autres candidats bitoje en 2010 ata ngorane kandi namwe mwaratowe en 2005 et 2010 abafise des dossiers batabuze?

    La paranoïa totale due à la perte des sympathisants (par rapport à 2005) et surtout l’incertitude quant aux soutiens à l’interne même de ce parti (notamment ceux qui se taisent pour survivre physiquement et financièrement sans pour autant être d’accord avec la ligne directrice) justifient cette brutalité et autres irrégularités et cela risque de s’intensifier au fur et à mesure qu’on s’approchera des élections et jusqu’à la proclamation des résultats.

  3. Kabadugaritse

    Mbe Ntambu, wewe warabonye interahamwe canke wumva zivugwa? Mbere ndetse Imbonerakure ntaho zegera hafi mu bubi abaJRR bo kuri mporona. Ikizwi n’uko aka gasite ari akabatutsi gusa ata kindi bazi ataro ukubesha kuko mu gihugu hagati MSD nta jambo ifise. Inkoko zikokoza zibonye igisiga, hari akantu zibonye INKONA! Subire kwiga politike.

    • Hakinamani Janvier

      haha.. burya iyi site n’iy’abatutsi gusa?? None ga yemwe ko bakinyemerera kuyisoma no kugira ico nshikirije. Hama naho, uti MSD ntaco isigura ruguru, et alors si tel est le cas, pourquoi mwama muriko muyirukako nk’imbwa isara yiruka inyuma y’inyama?

  4. Bizimpaka Janvier

    Le Cndd-fdd craint de perdre le pouvoir à un tel niveau qu’il creuse lui meme sa propre tombe. C’est ridicule de voir un administrateur communal qui accompagne la milice imbonerakure pour venir empecher la réunion d’un parti qu’il qualifie de petit parti. Bizarrement, ils empechent tout ce qui sonne comme opposition!

  5. NTAMBUTSO JONAS

    Rien ne différentie en réalité les agissements et les comportements des Imbonerakure de ceux des Interahamwe de sinistres mémoires…! Il y en a qui risquent de finir à La Haye comme Millosevic…!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Hippocrate au secours !

« Dans toute maison où je serai appelé, je n’entrerai que pour le bien des malades. » Cet extrait du serment d’Hippocrate « échappe » à certains praticiens du corps soignant. Iwacu a mené une enquête en rapport avec le traitement des patients dans (…)

Online Users

Total 1 054 users online