Vendredi 21 juin 2024

Archives

Le chef d’Etat-major général échappe à un attentat

11/09/2015 13

6 personnes tuées dont 3 gardes du corps et 7 blessés dont 6 militaires, c’est le bilan d’une embuscade tendue ce vendredi 11 septembre vers 6h30 du matin contre le convoi du chef d’Etat-major général de la FDN. C’était sur la route Rumonge aux environs du pont Muha.

Le Général major Prime Niyongabo sorti indemne de cet attentat
Le Général major Prime Niyongabo sorti indemne de cet attentat

Selon le porte-parole de l’armée burundaise, le Colonel Gaspard Baratuza, le chef d’Etat-major général de la FDN (Force de défense nationale) est sorti intact de cet attentat contre son convoi perpétré par un groupe armé non encore identifié. Cette attaque a fait 3 militaires tués. Un civil travaillant au ministère de la Sécurité publique y a trouvé la mort de même que 2 assaillants, ils portaient tous des tenues militaires.

Ce civil tué était à bord d’un bus de la Police. Ce véhicule a essuyé des tirs. Cet attentat a fait 7 blessés : 6 militaires et un assaillant. Des armes ont été saisies, il s’agit d’une mitrailleuse, d’une lance-roquette et de 3 fusils de type kalachnikov.

D’après le Colonel Gaspard Baratuza, « ceux qui ont planifié cet attentat contre le Général major Prime Niyongabo n’avaient pour objectif que de détruire la cohésion de la FDN, résultat d’une intégration réussie depuis 2005.

Le MDNAC (ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants) condamne avec énergie toute forme d’assassinat ciblé observé ces derniers jours. Il recommande à tous les militaires de rester sereins et unis. Ils sont appelés à «résister à toute forme de manipulation qui tend à détruire la FDN et par conséquent toute nation.»

Forum des lecteurs d'Iwacu

13 réactions
  1. burundais

    C’est triste, malheureusement vrai, au pays de Mwezi Gisabo il n’y a plus d’armée. Seule la police commande. Un policier peut même cracher sur un militaire (pauvre pays) ça fait pitié.

  2. kindros

    Niwihungire mutama ko ucitse kw´icumu si non ubugira kabiri ni danger! Iyo ni impanuro yanje

  3. 1force

    Mieux vaut faire du bien a autruit que du mal. Car, sur la terre comme au ciel, faire du bien paye plus que faire du mal; a long terme.

    Priorisez le bien toutes les fois que c’est possible chers messieurs qui nous dirigent, et vous chers amis qui lisent mon « baratin ».

    Triste qu’on excelle dans les tueries.

    • Stan Siyomana

      @1force
      1. Ce que vous dites est du serieux, donc ce n’est pas du tout du « baratin ».
      2. La prevue:
      En decrivant son nouveau livre « Capitalist crusader »/Croissadeur capitaliste sur http://www.biznews.com, le sud-africain Herman Mashaba dit:
      « Quand vous regardez les nations qui ont reussi a travers le monde entire, pendant les derniers 200 ans, la democratie n’a reussi que dans ces nations ou les citoyens acceptent de/sont autorises a jouer un role actif pour faire comprendre a leurs dirigeants qu’ils ont ete mandates (a travers les elections) pour aller et servir le peuple souverain/making sure that political leadership is aware that they’ve been mandated by the vote to go out and serve them. Les politiciens ne sont pas l’ultime/le but en soi/Politicians are not the ultimate. Quand les electeurs vous ont donne cette chance et ce mandat, C’EST POUR ALLER SERVIR LE PEUPLE, ET LES POLITICIENS DEVRAIENT SAVOIR QU’ILS VONT ETRE CHASSES DU POUVOIR AUX PROCHAINES ELECTIONS SI JAMAIS ILS N’ACCOMPLISSENT PAS LEURS PROMESSES/and for politicians to know that if they don’t deliver, they are out when the next election comes… »
      (Voir Tim Modise: « Capitalist crusader: Herman Mashaba promotes best way to reverse SA’s slide », http://www.biznews.com, 11 September 2015).

  4. Nzobaza

    Le porte parole brouille la piste.Comment sait-il que l`attentat visait la desintegration du corp alors que les auteurs n’ont pas encore pas revele leur objectif.

  5. Jambo

    Quels que soient les auteurs de ce forfait ignoble qui a emporté des vies humaines, ce mandat maléfique continue son bon de chemin à manger ses propres enfants.

  6. mupira

    C’est de la pure diversion, parmi les assaillants tués, il ya des membres de la police de protection des institutions.
    Pourquoi ne pas le dire, bientôt les anciens FAB vont commencer à payer le Prix, alors ils n’y sont pour rien.
    Je pense le General en question sait ceux qui font de tels besognes.
    Cette fois DARLAINE, WILLY n’ont rien annoncé, faut il parler de deception? wait and see

  7. kindros

    pole mutama niwibereho, ndahojeje kandi benewacu baguye muri ambuscade, ariko utohoze neza mutama abagira bakugandagure, umenye umwansi n´umukunzi kuko vyose ni  » mucezo wa ndani »

  8. Lead

    1. Je ne serais pas surpris si mon commentaire venait à être censuré par Iwacu, par peur (légitime!) des gouroux du pouvoir, notamment après la saga non encore close du fameux “Fini le dialogue”. Mais je me hasarde:
    2. Le colonel Baratuza a fait une déclaration lapidaire après la tentative d’assassinat du chef EMG et a refusé de répondre aux questions de la presse. C’est déjà très révélateur.
    3. Il a en outre laché deux révélations importantes: (a) les présumés auteurs sont des militaires connus, encore en fonction (et non des déserteurs), (b) les armes utilisées, incluant le véhicule, viennent de l’armee régulière.
    4. La commission d’enquête sur l’assassinat d’Adolphe Nshimirimana faisait exactement le même constat.
    5. Question: L’armée est-elle encore sous une autorité légitime? Si oui, où est-elle et qu’a-t-elle fait pour protéger notre armée en désintégration avancée?
    6. Et tant qu’on y est: nos troupes de l’AMISOM viennent de passer 11 MOIS sans toucher leur SOLDE. Il est IMPENSABLE que l’UA et ses BAILLEURS aient mis 11 mois sans verser même une partie (50%) des salaires de ces soldats. C’est simplement IMPOSSIBLE. Question: Où est donc passé l’argent de nos militaires de l’AMISOM, Mr le Colonel Baratuza?

    • PCE

      @ Lead
      Vous avez totalement raison et le pire est à venir si les militaires en Somalie viennent de passer 11 mois sans être payé. Il n’est pas impossible que la colère monte et qu’ils en décident d’en découdre avec ceux qui , à tort ou à raison bloquent leurs salaires. Qui sont dons les responsbles de cette gabegie? Les responsables de l’armée et de l’Etat doivent se préparer . Le porte parole de l’armée à son tour a tout faux sur la ligne : il ne s’agit pas de líntégration de deux armées qui est en cause , les responsabilités sont situées au niveau du management de tout l’appareil .

    • BUSORONGO

      Tres simple
      C’est la consequence du lobby que j0oue Sinduhije depuis longtemps. Souvenez vous de ses declarations sur « la Solde » que percoivent ces vaillant Burundais.
      Maintenant c’est a l’Etat de se montrer a la hauteur. Mais cela ne justifie pas des attentats sur qui que ce soit et par qui que ce soit. Ces generaux ne sont pas des agneaux et les represailles peuvent etre plus qu’on ne s y attendait. Notez bien que parmi la garde de Niyongabo il y a des ex rebels comme des ex FAB (lui meme etant ex des deux branches). Les attaquants etaient d’une des ex branches combattantes. Ceci est reverateur du caractere jusqu’auboutiste de certains soidisants politiciens. Perdre n’est pas un peche mais erseverer dans la perte oui. Vouloir destabiliser pour arriver au pouvoir c’est acceptable tant que le sang n’est pas verse.

    • Rukundo

      Lead, non pas seulement ca. Vous n’avez pas lu qu’il y a des camps militaires qui vont ceder la place aux fameux chinois? Vous, vous comprennez ou va notre pays? Moi non. De toute facon il faut que les autorités cessent de gerer le Burundi comme si ari itongo rya ba se.

      • KIRADODORA

        Il faut ajouter que  » apparemment » les anciens FAB n’ont plus un commendement qu’il respecte après le piétinement des accords d’ARUSHA qui prévoyait que le MDN(AC) soit dirigé par un ex FAB et le Ministère de la sécurité par un ex PMPA. Du côté de la FDN ils ont reçu un TCM comme ministre et c’est pourquoi maintenant que c’est la Police qui commende l’armée et qui fouille les ménages des militaires. Le mécontentement est là on a pas besoin d’enquêter sur son origine, on a plutôt peur de ses conséquences.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La mobilisation des « radins » pour les quatre bougies de Neva

Comme il se doit en pareille situation, les festivités marquant les quatre ans au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye, organisées à Nyabihanga, en pleine province de Mwaro, une contrée de citoyens jouissant à tort ou à raison d’une légendaire réputation (…)

Online Users

Total 2 102 users online