Opinions

La Covid-19 et la nécessité d’un partenariat UE-Afrique plus fort

13/07/2020 La Rédaction Commentaires fermés sur La Covid-19 et la nécessité d’un partenariat UE-Afrique plus fort
La Covid-19 et la nécessité d’un partenariat UE-Afrique plus fort
M. Dieter Reinl, Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Burundi

Par M. Dieter Reinl, Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Burundi

2020, partenariat renforcé entre l’Europe et l’Afrique

Pour l’année 2020, l’Europe et l’Afrique se sont fixé un programme ambitieux en vue d’un partenariat UE-Afrique renforcé. La nouvelle présidente de la Commission européenne, Mme Ursula von der Leyen, s’est rendue à Addis-Abeba pour son premier déplacement officiel hors UE, soulignant ainsi la ferme volonté de l’Union de faire avancer ce partenariat. L’Europe et l’Afrique partagent la même conception d’un multilatéralisme efficace et d’un ordre international fondé sur des règles, dans lequel les défis mondiaux de notre temps sont relevés collectivement : la paix et la sécurité, le changement climatique, le développement durable, la transformation numérique et la migration, pour n’en mentionner que quelques-uns.

Lorsque la Covid-19 est apparue au début de cette année, elle a révélé brutalement à quel point nous sommes tous interdépendants. Concernant le partenariat entre l’Europe et l’Afrique, la crise actuelle a renforcé notre détermination à intensifier la coopération sous le signe d’une responsabilité partagée et de la solidarité. Dans une tribune conjointe parue dans le « Financial Times », la chancelière fédérale Angela Merkel et d’autres dirigeants africains et européens affirment que « seule une victoire collective associant pleinement l’Afrique peut mettre un terme à cette pandémie ».

Le « Team Europe » aux côtés des sociétés et des populations d’Afrique

L’Allemagne assume depuis le 1er juillet la présidence du Conseil de l’Union européenne pour les six mois à venir. L’Afrique est au cœur de la réponse globale de l’UE à la Covid-19, faisant ainsi écho à l’appel des Nations Unies de « reconstruire en mieux ». En tant que « Team Europe », nous nous tenons aux côtés de notre continent voisin pour l’aider à répondre aux priorités les plus urgentes des pays, des sociétés et des populations d’Afrique démunis face à cette crise.

En s’engageant résolument pour le « Team Europe », l’Allemagne a pris d’importantes mesures pour combattre la Covid-19, par exemple en aidant à mettre en place des systèmes de santé résilients et en allégeant l’impact économique et social sur les populations africaines. On mentionnera notamment les engagements bilatéraux et multilatéraux suivants, dont le Burundi bénéficie également:

– l’Allemagne soutient l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans son rôle de coordinatrice dans la lutte contre la Covid-19 en portant à plus de 500 millions d’euros sa contribution annuelle pour 2020 (y compris les 250 millions d’euros destinés au plan stratégique de préparation et de riposte de l’OMS), ce qui fait d’elle le principal donateur ;

– nous élargissons notre coopération avec le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) de l’Union africaine afin de progresser dans les diagnostics et de diffuser des informations ;

– nous soutenons l’initiative « Réponse mondiale au coronavirus » de la Commission européenne et la plateforme ACT mondiale lancée par l’OMS pour développer et assurer un accès équitable aux vaccins, tests et traitements contre la Covid-19. Les engagements de l’Allemagne s’élèvent à 908 millions d’euros au total, dont 230 millions d’euros pour la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux situations d’urgence (CEPI) et 100 millions d’euros supplémentaires pour GAVI – L’Alliance Mondiale du Vaccin ;

– dans le cadre du G7 et du G20, nous avons fermement plaidé en faveur d’un moratoire sur la dette pour les pays les moins avancés et pour des lignes de crédit supplémentaires sécurisées via la Banque mondiale et le Fonds monétaire international ;

– bien qu’étant déjà le deuxième donateur d’aide humanitaire bilatérale à l’échelon mondial, le gouvernement fédéral a fourni par ailleurs 450 millions d’euros d’aide humanitaire pour assurer la sécurité alimentaire, l’approvisionnement en eau et les besoins sanitaires des groupes de population les plus vulnérables, dont les réfugiés et les personnes déplacées à l’intérieur des régions en conflit, et pour veiller au bon fonctionnement du système logistique humanitaire.

L’Allemagne soutiendra un partenariat UE-Afrique renforcé

Sans une action collective, la solidarité et l’empathie, il sera impossible de faire face à ce défi planétaire. Si nous restons attachés à ces valeurs dans notre effort commun contre la Covid-19, nous pourrons les appliquer à de nombreux autres défis mondiaux urgents qui se posent à nous. Le sommet UE-UA prévu prochainement marque une étape décisive pour élaborer ensemble un programme politique vaste et ambitieux qui permettra d’approfondir notre coopération stratégique à long terme. Pendant sa présidence du Conseil de l’Union européenne, l’Allemagne soutiendra pleinement un partenariat UE-Afrique renforcé visant à construire un avenir commun meilleur pour le bien de nos peuples.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a annoncé aux hauts responsables du ministère la tolérance zéro à quiconque se rendra coupable de la corruption et de la criminalité, priorité du gouvernement. Il a aussitôt joint l’acte à la (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 518 users online