Vendredi 26 février 2021

Économie

Incendie du marché : Sept ans déjà !

28/01/2020 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Incendie du marché : Sept ans déjà !
Incendie du marché : Sept ans déjà !
Sept ans après l’incendie du marché central, l’assurance des marchandises laisse à désirer

Sept ans, jour pour jour, le marché central de Bujumbura part en fumée. Les anciens commerçants de ce marché ont doublement perdu : leur lieu de travail et leurs marchandises qui n’étaient pas assurées.

Il est 11 heures à Bujumbura city market dit ‘’chez Siyoni’’. Les commerçants de l’ancien marché central de Bujumbura sont toujours dans le désarroi. Ils ont essuyé une grande perte lors de la tragédie survenue dans la matinée du 27 janvier 2013, quand le marché central de Bujumbura a pris feu. Certains sont si traumatisés qu’ils ne veulent même pas en parler.

« Depuis que le marché central a brûlé, nous sommes dans une grande pauvreté », raconte Willy Nahigombeye, ancien vendeur de vêtements.

Cependant, il confie que même aujourd’hui, ses marchandises ne sont toujours pas assurées. Faute de moyens. «Où trouverai-je le capital pour pouvoir assurer mes marchandises ? »

Pour Béatrice Gaciyubwenge, une autre ancienne commerçante de ce marché, l’assurance de ses marchandises semble n’est pas être une grande préoccupation pour elle. Sa priorité est de survivre et de nourrir sa famille. Et de s’interroger : « Où allons-nous trouver toute cette somme pour payer les impôts, les taxes et l’assurance ? ».

De son côté, Willy Nahigombeye est conscient de l’importance d’avoir des marchandises assurées. Il demande aux compagnies d’assurance de leur faciliter la tâche en diminuant les frais d’assurance.

Signalons que lors de ce sinistre, plus de 90% des marchandises brulées n’étaient pas assurées.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Main basse sur les morgues

Où sont passées les valeurs morales et humaines, l’« Ubuntu » chanté par les Burundais à longueur de journée ? Depuis un certain temps, avoir accès aux chambres froides dans les hôpitaux publics de Bujumbura relevait d’un parcours du combattant. Des gens qui (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 167 users online