Archives

Gouvernance au Burundi : l’OAG publie son rapport sur le 1er semestre de 2011

30/09/2011 La Rédaction Commentaires fermés sur Gouvernance au Burundi : l’OAG publie son rapport sur le 1er semestre de 2011

« Verrouillage de l’espace démocratique et insécurité grandissante », résume le rapport de l’OAG (Observatoire de l’Action Gouvernementale) sur l’état de la gouvernance du 1er janvier au 30 juin.

Sur le plan politique, l’OAG constate que le pouvoir du Cndd-fdd qui a remporté la presque totalité des sièges à l’Assemblée Nationale, a bloqué l’espace aux autres acteurs sociopolitiques. Ce qui rend quasi-impossible la participation citoyenne : « Les partis de l’opposition parlementaire, Uprona et le Sahwanya-Frodebu Nyakuri ne parvenant pas à peser sur les décisions de la majorité qui les écrase sans pouvoir faire prévaloir leurs positions, ont fini par se complaire dans cette logique de gouvernance proche de la dictature », indique Gertrude Kazoviyo, vice- présidente de l’OAG.

En matière de sécurité, l’OAG condamne l’insécurité persistante qui a caractérisé ce semestre : « Des assassinats et des exécutions extrajudiciaires, dirigés surtout contre ce que le gouvernement appelle des « bandits armés », se sont multipliés avec un pic en mai et juin », déplore Mme Kazoviyo.

Sous le chapitre des droits de l’Homme, l’OAG trouve que les libertés politiques restent menacées, celle de la presse secouée : « Des convocations intempestives ont déstabilisé le travail des journalistes de la presse privée indépendante », rappelle la vice présidente de l’OAG.

Sur le volet économique et social, l’OAG souligne la prévalence de la corruption ainsi que la persistance des mouvements de grèves tant dans les milieux estudiantins que chez les fonctionnaires des secteurs sociaux. Mais également dans la magistrature.

Pour sa part, Mme Kazoviyo, trouve le dialogue comme moyen important pour résoudre ces problèmes qui handicapent la bonne gouvernance.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Une équipe de reporters d’Iwacu rentre de plusieurs jours d’investigation dans le sud du Burundi. Une affaire défraie la chronique. Des policiers, des autorités à la base, des jeunes Imbonerakure sont accusés d’extorsion de fonds et d’assassinats. Les victimes sont (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 497 users online