Lundi 06 décembre 2021

Sports

Gitega : un stade à tout prix

10/01/2018 2

200 millions de Fbu, c’est la somme dont les autorités de la province de Gitega ont besoin pour parachever le stade provincial. Cette ville figure parmi les trois sélectionnées pour accueillir au mois d’avril la compétition régionale de football, la Cecafa des moins de 17 ans. Ce tournoi se jouera exclusivement à l’intérieur du pays.

L’état du vestiaire à rénover

Dans cette optique, une campagne de collecte de fonds est en cours depuis ce lundi 8 janvier. Elle prendra fin samedi prochain. Le temps presse. Un montant de 40 millions de Fbu a été déjà collecté.

Venant Manirambona, gouverneur de ladite province, fait savoir que cette campagne se fera sur toutes les collines. Néanmoins, il soutient que la contribution est volontaire : «Personne ne sera contraint de le faire».
M. Manirambona indique que ce stade a déjà coûté 400 millions de Fbu. Cela ne tient pas en considération, affirme-t-il, des activités réalisées pendant les travaux communautaires.

Récemment en visite au Burundi, le secrétaire de la Cecafa avait insisté sur la rénovation du vestiaire. Ce dernier souhaite que le stade soit prêt au plus tard fin mars.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. toti

    D’après M.Nicola Musonyi, les infrastructures présentent à l’intérieur du pays l’ont impressionné, il a affirmé qu’il n’avait jamais eut l’occasion de visiter l’intérieur du Burundi et il a fini par dire que nous avons un pays formidable. Parmis ces surprises, le stade moderne de Ngozi qui pour lui respecte grandement les normes de la FIFA et l’impressionnante hôtel ruhuka nouvellement inauguré. S’il y’a une verité qui peut blaisser les opposants est qu’il y’a un fait aujourd’hui, je peut affirmé sans avoir honte que le Burundi à 4 grandes villes (Bujumbura par défaut, Ngozi, Gitega et Muyinga). Aujourd’hui Ngozi et Gitega ont leurs propres stades, universités, écoles de reference, hôtels de reference, quoi de surprenant lorsqu’on sait que le taux d’urbanisation est passé de 8 % en 2005 à 15 % en 2016. Je pari que les villes de Rumonge vont être absorbé par Bujumbura à l’horizon 2040 . Bujumbura qui comptait 300.000 habitants en 2002 compte aujourd’hui 1 millions d’habitants

  2. Rurihose

    Dans un pays où la population meurt de faim, on construit des stades à un milliard de Fbu.
    C’est cela un leadership éclairé

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’entrée de la RDC dans l’EAC, quelles opportunités ?

Depuis son investiture, le 24 janvier 2019, le président Félix Tshisekedi s’est donné comme priorité d’axer sa politique régionale sur la coopération et l’intégration. Il s’est aussi engagé à travailler étroitement avec ses pairs afin de rétablir la paix et (…)

Online Users

Total 3 884 users online