Mardi 21 septembre 2021

Sports

Football : Le secrétaire général de la Cecafa dans nos murs

05/01/2018 Commentaires fermés sur Football : Le secrétaire général de la Cecafa dans nos murs

Depuis mercredi 3 janvier, Nickolas Musonye se trouve dans la capitale burundaise. Objectif : s’enquérir des préparatifs du tournoi de la Cecafa (Council of East and Central Africa Football Association) des moins de 17 ans, prévu au mois de mars.

Nickolas Musonye, secrétaire général de la Cecafa

«Les stades Urukundo de Ngozi, Umuco de Muyinga et celui de Gitega, sont ceux qui ont été choisis », fait savoir, Mossi Yussuf, président de la commission des compétitions de la Fédération de football du Burundi(FFB).

Les autorités de cette dernière veulent que les provinces de l’intérieur du pays accueillent des compétitions internationales.

Dans le cadre de sa mission, M. Musonye visitera également les hôtels qui accueilleront les joueurs venus des pays qui prendront part à ce tournoi.

Prévue du 29 mars au 14 avril, cette 3ème édition de la coupe de la Cecafa rassemble les pays de l’Afrique orientale et centrale. Et jusqu’à présent, seuls 8 pays ont déjà confirmé leur participation.

Il s’agit du Burundi, pays hôte, de l’Ouganda, du Kenya, de l’Ethiopie, de la Somalie, de Djibouti, de Zanzibar et du Soudan.

FFB

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 567 users online