Jeudi 25 avril 2024

Sports

Francine repart de Londres avec l’argent

14/08/2017 3

Comme, il y a une année, à Rio, Francine Niyonsaba a accroché la 2ème place sur 800m, ce dimanche, 13 août. « Non sans regrets, avec un sentiment d’avoir tout donné », a glissé Adrien Sabukiza, coach burundais présent à Londres.

Francine Niyonsaba termine 2ème à Londres

Elle est la première à ouvrir les débats. Durant les deux tours de piste, la vice -championne olympique imprime un rythme qui laisse de marbre certaines de ses concurrentes. En tête du groupe à 200 m de la ligne d’arrivée, l’heure de gloire lui semble enfin promise. Mais, c’est sans compter sur l’abnégation et l’expérience de sa rivale Semenya.
A la sortie de la dernière ligne droite, la Sud-africaine place une folle accélération, terminant la course en boule de feu (1’55’’16’’’). En plus de Francine (1’55’’92’’’), le podium sera complété l’Américaine Ajee Wilson (1’56’’65’’’).

Avec cette récompense, Mlle Niyonsaba devient la 3ème athlète burundaise médaillée aux Championnats du Monde. Elle rejoint Arthémon HATUNGIMANA (argent sur 800m) et Vénuste NIYONGABO ( bronze sur 1500 m) tous médaillés aux mondiaux de Göteborg(Suède) en 1995.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Fofo

    Toutes mes Félicitations à Mlle Francine. J’ai eu l’occasion de la côtoyer et entendre son témoignage durant son parcours professionnel dans ce domaine d’athlétisme. A tous les échelons: du niveau communal, passant par le provincial, le national, le régional jusqu’à l’international, Un échec précédait toujours sa victoire! Se décourager n’existe pas pour elle. Si nous, burundais, avions une telle persévérance, le Burundi ne serait tel qu’il est aujourd’hui.
    Je suis fier de toi ma soeur, courage! Ushishikare ugere kure!

  2. mal

    Sauf que SEMENYA est un garçon. Francine a tout donné.

    • Yves

      @mal : c’est plus subtil que ça. Semenya dispose d’une particularité biologique rare : elle produit plus de testostérone – « l’hormone masculine » – que la normale. On appelle également cela l’hyperandrogénie. Même si l’avantage sur la concurrence est réel, je pense qu’il ne faut pas juger les athlètes concernées sur cette anomalie génétique. Derrière une performance d’un tel niveau, il y a aussi un gros travail de préparation, et sur le terrain une vraie intelligence tactique, qui explique la différence entre Semenya et Wambui, seulement 4ème de la finale mais disposant de la même particularité.
      Au demeurant, si vous remettez en cause le cas Semenya, vous remettez également en cause celui de Francine, puisqu’elle est également atteinte de la même particularité génétique. So what ?

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 3 930 users online