Samedi 02 juillet 2022

Économie

Fida : pour le développement du milieu rural au Burundi

22/12/2017 Commentaires fermés sur Fida : pour le développement du milieu rural au Burundi

Cinq projets financés par le Fida sont en cours d’exécution dans 13 provinces. 660 mille ménages en sont bénéficiaires, a déclaré Kadari Ghachem, représentant de cette agence onusienne. C’était ce jeudi 21 décembre lors de la journée d’information sur la coopération entre le Fida et le gouvernement.

Kadari Ghachem : «Le Fida oriente son soutien dans la lutte contre la faim, la malnutrition et la pauvreté».

Le PAIVA-B est financé à hauteur de 55,9 millions USD, le PRODEFI et l’EJR, de 80,4 millions USD, le PRODEFI II, de 50,7 millions USD. Le financement de PNSARR-IM s’élève à 51 millions USD. Le projet PROPA-O de 19 millions d’euros sous le financement de l’Union européenne.

Le représentant du Fida souligne que sa mission est la modernisation de l’agriculture. Il évoque notamment l’amélioration des moyens et techniques agricoles en milieu rural.  Son organisation oriente son soutien dans la lutte contre la faim, la malnutrition et la pauvreté.

D’après M. Ghachem, son organisation ne ménage aucun effort pour développer le Burundi. Le Fida est à l’origine de la riziculture dans la plaine de l’Imbo. Il a joué un rôle indispensable dans la reformulation de la Stratégie agricole nationale (2008-2015), du plan d’investissement (2012-2017). Et de confier qu’il a été impliqué dans la formulation du Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté, CSLP II (2012-2015).

En outre, le représentant du Fida parle d’un nouveau projet de microfinance qui sera financé à hauteur de plus de 24 millions USD. «L’accord de financement a été signé le 3 octobre dernier».
Il consistera à l’inclusion financière agricole et rurale. «Ce projet couvrira toutes les provinces du pays». L’exécution débutera dès le mois de février.

Le Fida prévoit également plus de 15 millions USD pour la croissance de la production agricole et la réduction de la «vulnérabilité» en milieu rural. Kadari Ghachem assure qu’il négocie avec ses partenaires pour porter ce financement à 50 millions USD «afin de couvrir le maximum des collines».

La coopération entre le Fida et le Burundi a démarré en 1980.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’indépendance du Burundi. A luta continua

Le 1er juillet 2022, le Burundi célèbre ses 60 ans d’indépendance. Des préparatifs vont bon train à Bujumbura comme dans le reste du pays pour commémorer cet événement heureux qui, malheureusement, a tendance de se réduire à un simple moment (…)

Online Users

Total 1 063 users online