EN

Économie

Les commerçants réclament la réouverture des marchés réhabilités

27/12/2017 Chanelle Irabaruta 0

En 2016, au début des travaux, la mairie avait promis que les stands réhabilités seront fonctionnels en 6 mois. A ce jour, les anciens occupants, aujourd’hui dans des marchés provisoires, s’indignent du manque à gagner.

Le marché de Jabe réhabilité

Sous anonymat, un commerçant exerçant au marché de Jabe, zone Bwiza de la commune Mukaza, affirme que deux ans se sont écoulés depuis leur déménagement dans ce nouveau marché.

Il ne comprend pas pourquoi ils n’ont pas encore accès à leurs anciens marchés alors qu’ils sont déjà réhabilités. «Ils ont été officiellement remis par le bailleur depuis le mois d’août dernier». Avant de se demander ce que font les autorités municipales depuis lors. Il leur fait un clin d’œil : «La mairie est en train de perdre beaucoup d’argent».

B.N, vendeur d’habits rencontré au marché provisoire de Ngagara en commune de Ntahangwa, abonde dans le même sens. « N’est-ce pas que ces marchés ont été réhabilités pour que nous y retournions ? Que fait la mairie en ce moment ?»

Et d’insister sur l’urgence de regagner les anciens marchés. Certains stands dans ce marché provisoire ne sont pas couverts, le sol n’est pas cimenté, etc. Il appelle le gouvernement à intervenir afin de les aider à regagner leurs anciens marchés.

Freddy Mbonimpa, maire de la ville de Bujumbura, fait savoir qu’il est au courant du problème. La demande des stands est de loin supérieure à l’offre. Il tient à tranquilliser : « La mairie ne ménage aucun effort pour trouver une solution à ce problème».

Cette réhabilitation concernait les marchés de Kinama, Ngagara, Jabe, Musaga, Kinindo, Kanyosha. Celui de Ruziba situé dans la zone Kanyosha a été nouvellement construit.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Traduire les paroles en actes

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Traduire les paroles en actes

A Karusi lors de la clôture de la semaine dédiée aux héros de la lutte pour la paix et la démocratie, le Président a encore déclaré la guerre à la corruption : « Nous n’allons en aucun cas tolérer les (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 538 users online