EN

Société

Fêtes de fin d’année : faible engouement sur les marchés

31/12/2019 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Fêtes de fin d’année : faible engouement sur les marchés
Fêtes de fin d’année : faible engouement sur les marchés
Ce manque d’engouement s’observe beaucoup plus cette année par rapport aux années précédentes

A la veille du nouvel an, les vendeurs dans les différents marchés déplorent le manque de clients. La spéculation en serait la principale cause.

Au marché de la zone Buyenzi, dit ’’Ruvumera’’, peu de bousculade pour entrer faire des courses. Les stands de viande et de poisson sont presque vides. Les clients viennent au compte-gouttes.

Selon Fiston Kwizera, depuis le matin aucun client ne se présente devant son stand de poissons.

Omar possède un stand de viande de bœuf, il raconte qu’il vient de compter 3 clients depuis le matin. Il révèle que le client le plus offrant a acheté 3 kg seulement.

Dans les stands de fruits et légumes sur l’avenue France, les clients se font rares, toutes les vendeuses sont nerveuses. Mme Ndikumana révèle que les pertes subies pour des marchandises invendues sont évaluées à plus de 300 mille BIF.

Elle confie qu’elle pleure plus pour son argent dépensé dans les approvisionnements que pour ce manque de clients.

D’après une autre vendeuse, ce manque d’engouement des clients s’observe beaucoup plus cette année par rapport aux années précédentes.

Noël Nkurunziza, porte-parole de l’Association burundaise des consommateurs (Abuco) explique que ce manque de clients est dû à la spéculation observée sur le marché, et surtout pendant les fêtes de fin d’année.

A ce phénomène, ajoute-t-il, s’il ajoute l’insuffisance des moyens pour certains consommateurs.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Traduire les paroles en actes

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Traduire les paroles en actes

A Karusi lors de la clôture de la semaine dédiée aux héros de la lutte pour la paix et la démocratie, le Président a encore déclaré la guerre à la corruption : « Nous n’allons en aucun cas tolérer les (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 973 users online