EN

Société

Réveillon pour 2020 : le maire de la ville ferme les yeux

31/12/2019 Jérémie Misago Commentaires fermés sur Réveillon pour 2020 : le maire de la ville ferme les yeux
Réveillon pour 2020 : le maire de la ville ferme les yeux
Freddy Mbonimpa : « nous voulons vous informer que vous êtes autorisés à organiser ces activités jusqu’au matin du 1er janvier»

Dans un enregistrement sonore d’une minute trente-deux secondes diffusé sur les réseaux sociaux dont WhatsApp, Freddy Mbonimpa, maire de la ville de Bujumbura, donne le feu vert à tous ceux qui souhaitent célébrer le réveillon de la Saint-Sylvestre.

Dans cette audio, le maire de la ville  a commencé par souhaiter  les meilleurs vœux du nouvel an aux habitants de la ville. «Que 2020 soit une bonne année, de bonne santé, de progrès, une année de paix et de bénédictions divines», a déclaré Freddy Mbonimpa.

Et d’ajouter, « je tiens à informer que tous ceux qui avaient adressé des lettres de demande d’’autorisation pour passer des veillées  d’action de grâce  et  les soirées dansantes dans les bistrots et concerts  pour les  le 31 décembre, ont été autorisés».

Pour lui, les raisons de cette autorisation de masse s’expliquent par un nombre important de demandes d’autorisation. «Du fait qu’on ne peut pas signer toutes ces autorisations et sachant  aussi que les habitants de la ville aiment célébrer, nous voulons vous informer que vous êtes autorisés à  organiser ces activités jusqu’au matin du 1er janvier», a-t-il expliqué.

Contacté depuis Gitega, Freddy Mbonimpa confirme l’authenticité de cet enregistrement sonore.  « Nous avons voulu faciliter les citadins à célébrer la fin de l’année 2019 dans la sérénité. Il était impossible de signer toutes les autorisations car presque tout le monde à fait sa demande. Par exemple dans la seule  zone  de Bwiza, plus 400 demandes ont été enregistrées. Imaginez alors  pour toute la mairie ».

Le maire de la ville de Bujumbura fait savoir également que  le communiqué officiel  qui retrace les modalités de mise application de ces autorisations dans le souci de préserver  la sécurité des citadins, est déjà disponible. Il a appelé  la population à la  vigilance et à collaborer avec les forces de l’ordre et de sécurité.

Les mesures en vigueur fixe l’ouverture des bars à 17h et la fermeture à 21h, les jours ouvrables tandis que l’heure d’ouverture est de 13h pour les weekends.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

“La liberté est la règle, la détention l’exception”

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur “La liberté est la règle, la détention l’exception”

22 octobre 2019, un mardi noir, sombre. Un jour où la vie a été bouleversée pour Agnès, Christine, Térence et Egide. Un jour qui pourrait donner raison à Michel Delpech dans sa chanson : « Il y a des jours (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 584 users online