Mardi 09 mars 2021

Société

Cossessona : «les accusations ne sont pas fondées »

01/01/2020 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Cossessona : «les accusations ne sont pas fondées »
Cossessona : «les accusations ne sont pas fondées »
Victor Ndabaniwe, président de la Cossesona se lave les mains contre les accusations de Gérard Niyongabo, président du Sepeduc et Antoine Manuma, président du Sygepebu

La Coalition spéciale des syndicats des enseignants pour la solidarité nationale (Cossessona) balaient d’un revers de la main toutes les accusations des syndicats des enseignants Sepeduc et Sygepebu.

Le syndicat des enseignants professionnels de l’éducation (Sepeduc) et le syndicat général du personnel professionnel de l’éducation du Burundi (Sygepebu) s’opposent aux retenues forcées de 500 BIF qui seraient effectuées par la Cossesona sur les salaires des enseignants. Cela a été dit dans un communiqué de presse sorti par ces deux syndicats, ce 30 décembre dernier.

Dans ce même communiqué, les deux syndicats s’inscrivent en faux contre la manière d’octroyer le crédit logement accordé aux enseignants au sein de la Fondation pour le logement des enseignants(FLE). D’après ces syndicats, la tendance est de privilégier les enseignants affiliés aux syndicats appartenant de la Cossesona.

Dans un point de presse organisé par la Cossesona, mardi 31 décembre, Victor Ndabaniwe, son président, annonce que si les deux syndicats ont tous le droit de contribuer ou de ne pas contribuer les 500 BIF.
Il explique que ce retrait a été approuvé d’un commun accord par tous les enseignants syndiqués ou non, lors d’un mémorandum d’attente de solidarité nationale signé en 2017.

«Nous avons donné la chance à tout enseignant qui ne veut plus continuer avec la Cossesona de signer une fiche de désengagement», confie Victor Ndabaniwe.

Dans ce même point de presse, il précise aussi que comme convenu lors de l’Assemblée générale en juin dernier, 60% des fonds qui vont être collectés dans le cadre de la solidarité, seront destinés à l’assistance des enseignants.

Victor Ndabaniwe, qui est aussi le président du Conseil d’administration de la Fondation pour le logement des enseignants (FLE) dément les propos avancés par le Sepeduc et le Sygepebu sur l’octroi du crédit logement.

Il assure que tous les enseignants membres ou non de leur coalition bénéficient ce crédit.  «Il y a même des enseignants membres du Sepeduc et Sygepebu qui sont sur la liste des bénéficiaires du crédit logement».

Le président du Conseil d’administration de la FLE a profité de cette occasion pour annoncer qu’avec le mois de janvier 2020, le crédit logement accordé aux enseignants va doubler par rapport au crédit actuel.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

A qui profite l’adhésion de la RDC à l’EAC ?

« Un seul peuple, une seule destinée ». C’est la devise de la Communauté d’Afrique de l’Est plus connue sous son acronyme anglais d’EAC (East African Community). Lors du 21ème Sommet par vidéoconférence samedi 27 février, les Chefs d’Etat de (…)

Online Users

Total 1 034 users online