Vendredi 24 mai 2024

Elections 2020

Elections 2020 : un journaliste de la radio Isanganiro en clandestinité

20/05/2020 Commentaires fermés sur Elections 2020 : un journaliste de la radio Isanganiro en clandestinité
Elections 2020 : un journaliste de la radio Isanganiro en clandestinité
Le journaliste de la radio Isanganiro Evariste Nzikobanyanka

Evariste Nzikobanyanka, reporter de la radio privée Isanganiro, est introuvable depuis la matinée de ce 20 mai 2020. D’après la police, le journaliste avait une arme dans son véhicule.

«A Muyira, deux voitures suspectes ont tenté de perturber le processus électoral, mais la police est tout de suite intervenue. L’incident s’est produit à 7h. », a fait savoir Pierre Nkurikiye, porte-parole du ministère de la Sécurité publique. C’était ce mercredi 20 lors de la présentation du bilan sécuritaire du déroulement des scrutins. D’après lui, l’une de ces deux voitures, conduite par Evariste Nzikobanyanka,  journaliste à la radio Isanganiro,  n’a pas pu être attrapée.  Depuis lors, le journaliste est introuvable. Cependant, poursuit M. Nkurikiye, l’autre véhicule a été attrapé et une arme à feu a été retrouvée dans le coffre.

Contacté, Sylvère Ntakirutimana, Directeur de la radio Isanganiro, dit qu’il est au courant de l’incident de Muyira.  Mais faute d’informations suffisantes, il a promis  de s’exprimer ultérieurement. « J’ai essayé de joindre Evariste et le porte-parole de la Police, pour avoir plus de détails sur ce qui s’est passé, en vain ».

Des militants du CNL arrêtés

Dans ce même bilan, le porte-parole du ministère de la Sécurité publique a fait savoir qu’il y a des militants du parti CNL, précisément les mandataires qui ont été arrêtés, dans certaines provinces du pays.

« A Gatumba, les mandataires du parti CNL sont arrivés en retard sur les bureaux de vote et ont demandé que le processus soit estompé pour qu’ils vérifient dans les urnes », a-t-il expliqué. Et de préciser que ces mandataires ont été arrêtés et que leurs dossiers sont déjà devant la justice.

A l’ouest du pays, Pierre Nkurikiye indique qu’un des mandataires du CNL du centre de vote de Rusumo, dans la province Muyinga, a été attrapé avec une lettre d’accréditation qui n’est pas la sienne.

Quant au centre du pays, sur le centre de vote de l’école de la fraternité, à Nyabisindu, le porte-parole du ministère de la Sécurité publique informe qu’une militante du parti CNL a été arrêtée pour être venue voter avec le spécimen du parti. Et d’ajouter également qu’à Giheta, sur le centre de vote de Bubu, deux militants du parti CNL ont été appréhendés en train d’enseigner le parti sur la file d’attente.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La vie chère de plus en plus chère

Les incompréhensions sont profondes. La hausse constante des prix dans le panier de la ménagère devient un sujet de préoccupation majeure pour de nombreuses familles. Les consommateurs voient et décrient l’augmentation exponentielle des prix. La plainte retentit de toutes parts. (…)

Online Users

Total 5 276 users online