EN

Environnement

Effondrement du pont Ntahangwa : la population tire la sonnette d’alarme

02/10/2020 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Effondrement du pont Ntahangwa : la population tire la sonnette d’alarme
Effondrement du pont Ntahangwa : la population tire la sonnette d’alarme
Le pont Ntahangwa situé sur la Chaussée du peuple Murundi continue de s’effondrer.

A l’approche de la saison pluvieuse, les riverains du pont Ntahangwa, au niveau de la Chaussée du peuple Murundi, se disent inquiets de l’écroulement d’une partie de ce pont. Ils appellent les autorités à intervenir pour protéger la route.

Jeudi 1er octobre, sur la Chaussée du peuple Murundi. Une partie du pont Ntahangwa, situé sur cette voie, continue de s’effondrer. Selon les fleuristes rencontrés sur place, cette partie du pont a commencé à s’écrouler il y a de cela deux ans que. Et ils soutiennent que ce sont les eaux des pluies qui en sont la cause.

«Le pont a commencé à s’effondrer petit à petit et nous l’avons signalé auprès de l’administration et rien n’a été  fait jusqu’à présent. Et regardez maintenant, c’est le trottoir qui commence à s’écrouler », témoigne Jean Nduwimana, un des fleuristes travaillant sur une des pépinières de fleurs sur le pont Ntahangwa.

Ces fleuristes ont essayé de planter des bambous pour ralentir l’écroulement, en vain. Selon Spès, une autre fleuriste, la plantation des  bambous suffisants exige des moyens dont ils ne disposent. Ainsi, ces riverains du pont Ntahangwa demandent au gouvernement de réaménager cette partie détruite. Autrement, ils craignent que la chaussée ne s’effondre dans la rivière.

L’avenue Moso de la zone urbaine de Rohero n’est pas aussi épargnée. Les habitants environnants, eux aussi demandent au gouvernement de réhabiliter cette avenue.

Iwacu a essayé de joindre le ministre en charge des Infrastructures, en vain.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Traduire les paroles en actes

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Traduire les paroles en actes

A Karusi lors de la clôture de la semaine dédiée aux héros de la lutte pour la paix et la démocratie, le Président a encore déclaré la guerre à la corruption : « Nous n’allons en aucun cas tolérer les (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 396 users online