Vendredi 15 octobre 2021

Publireportages

Covid-19 : Les projets financés par le FIDA au Burundi engagés dans le renforcement de la résilience des populations rurales

11/10/2021 0
Covid-19 : Les projets financés par le FIDA au Burundi engagés dans le renforcement de la résilience des populations rurales
Des journalistes suivent attentivement une présentation sur la prévention de la covid-19.

Depuis l’apparition de la covid-19, les projets financés par le FIDA au Burundi ont mené différentes actions dans le but de renforcer la résilience des populations rurales. Jeudi 30 septembre 2021, un atelier d’information à l’endroit des journalistes a été organisé pour qu’ils soient aussi sensibilisés sur la covid-19, la sécurité alimentaire et la nutrition.

Les projets financés par le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) au Burundi a organisé jeudi 30 septembre 2021, un atelier d’information et de sensibilisation sur la pandémie de covid-19 à l’endroit des hommes et femmes des médias. Objectif : permettre aux journalistes d’avoir toutes les informations nécessaires dans le cadre de la lutte contre cette pandémie. L’autre objectif était de leur permettre de relayer des informations claires et importantes pour le grand public en général et les bénéficiaires des projets financés par le FIDA. Plus d’une trentaine de journalistes dont les représentants de radios TV et radios communautaires ont répondu présent à l’atelier. Lors de l’atelier, les personnes chargées de l’Information, Education et Communication du ministère de la Santé et de la lutte contre le Sida ont donné plusieurs informations sur cette pandémie.

Les journalistes apprendront beaucoup de notions, qui espère Dr Alors Hakizimana, Responsable Nutrition au PRODEFI, seront relayées, pour que toute la population soit informée sur ce fléau. Elles comprenaient surtout le rappel des informations générales sur la covid-19 : comment se dissémine la covid-19, les mesures barrières de prévention de base, l’auto-confinement, ce qu’il faut faire quand tu penses avoir la covid-19, les symptômes, etc. Sans oublier des échanges autour des rumeurs liés à la covid-19. Tous les gestes barrières ont été revus à commencer par une démonstration du lavage correcte des mains.

« Allez relayer le message »

Démonstration du lavage correcte des mains contre la covid-19

« Les questions ont été posées et les réponses satisfaisantes ont été données », s’est réjoui un journaliste. C’est vrai, ils avaient des informations sur la pandémie. Mais ils estiment que l’atelier n’était pas de trop. «Nous avons beaucoup appris et ça a été une occasion de nous rappeler les détails sur les mesures barrières, l’usage du masque… »

Joseph Gahungu, responsable de l’intensification agricole au PRODEFI, lui, fait savoir que les activités permettant l’augmentation de la production et la productivité agricoles ont été amplifiées pour renforcer la résilience des populations rurales en cette période de pandémie. Il s’agit entre autres : la distribution des semences, la distribution du petits bétails et volaille, la distribution des fertilisants, l’outillage agricole… Les axes prioritaires sont, affirment-ils, non seulement la sécurité alimentaire des ménages et la distribution des intrants agricoles, mais aussi mener des séances de sensibilisations et la distribution des kits de protection et de lavage des mains. Ces activités couvrent la zone d’intervention des projets financés par le FIDA qui comprend 14 provinces (Makamba, Rumonge, Bujumbura, Bubanza, Cibitoke, Muramvya, Muyinga, Gitega, Karusi, Kayanza, Ngozi, Rutana, Ruyigi et Cankuzo).

Alimentation équilibrée comme rempart contre la covid-19

Dr Aloys Hakizimana : « Si vous avez une malnutrition, c’est une porte d’entrée à la covid-19. »

Les activités pour améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition, précise Dr Aloys Hakizimana, sont d’une importance capitale. Il explique par ailleurs qu’il y a une corrélation covid-19-malnutrition. « Si vous avez une malnutrition, c’est une porte d’entrée à la covid-19 » C’est pourquoi, ajoute ce responsable de la sous-composante nutrition, les projets financés par le FIDA tiennent à ce que dans sa zone d’action, la population ait la sécurité alimentaire pour faire face à la covid-19. Selon lui, un bon équilibre alimentaire concourt à une bonne nutrition et à la lutte contre les maladies. Il encourage tout un chacun à pratiquer une alimentation équilibrée. En effet, insiste-t-il, une personne malnutrie est plus vulnérable aux maladies. « Son immunité est déficiente.»

 Financement additionnel au PRODEFI II en faveur de la lutte contre la covid-19 et les changements climatiques

709, 568 USD pour réaliser les activités suivantes sur 21,400 ménages :

Diffusion de 107 tonnes de semences de maïs hybride,

Diffusion de 258 tonnes de fertilisants,

Diffusion de 310 Kg de semences maraîchères,

Diffusion de 1704 Kg de produit phytosanitaires,

Activités de communication et gestion des savoirs sur la covid-19,

Activités de formation/sensibilisation des bénéficiaires et du grand public sur la covid-19 et les effets des changements climatiques.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Garder un œil, un seul, sur le Burundi

Malgré ses rapports sur les violations des droits de l’Homme au Burundi qu’une certaine opinion trouvait ’’pertinents, fouillés, documentés’’, au moment où une autre classe les qualifiait de ’’biaisés, de politiquement orientés, de nuls et de nuls effets’’, la Commission (…)

Online Users

Total 1 015 users online