Samedi 03 décembre 2022

Santé

COVID-19 : « Il ne faut pas l’instrumentaliser à des fins politiques ou économiques»

10/04/2020 Commentaires fermés sur COVID-19 : « Il ne faut pas l’instrumentaliser à des fins politiques ou économiques»
COVID-19 : « Il ne faut pas l’instrumentaliser à des fins politiques ou économiques»
Doudou Diène : « Dans ce contexte pré-électoral, la pandémie du Covid-19 ne doit pas être instrumentalisée »

Dans sa déclaration sortie ce vendredi 10 avril 2020, la Commission d’enquête de l’ONU sur le Burundi interpelle les autorités burundaises à travailler d’une façon étroite et transparente avec les organisations internationales dans cette crise de la pandémie de Coronavirus.

« Dans un contexte pré-électoral comme au Burundi, qui exige plus de vigilance, il ne faut pas permettre l’instrumentalisation de la pandémie à des fins politiques ou économiques », fait savoir Doudou Diène, président de la Commission d’enquête de l’ONU sur le Burundi.

« La commission d’enquête de l’ONU sur le Burundi a constaté que certaines organisations humanitaires ont été empêchées d’accéder à des sites où des personnes sont placées en quarantaine dans des conditions déplorables », peut-on lire dans cette déclaration.

La commission appelle le gouvernement burundais à coopérer de manière étroite et transparente avec les organisations internationales et non gouvernementales et à mettre en œuvre immédiatement les recommandations de l’OMS.

Selon cette commission, le gouvernement devrait développer le plus rapidement possible un plan pour faire face à la menace du Coronavirus et apporter du secours aux personnes qui en ont besoin.

« Les personnes en quarantaine devraient recevoir suffisamment de nourriture, d’eau potable et avoir accès aux facilités sanitaires et aux services médicaux », recommande cet organe de l’ONU.

Dans la synergie des médias de ce vendredi 10 avril, le ministre de la Santé publique, Dr Thaddée Ndikumana, indique que le Burundi a pris des mesures de prévention contre le coronavirus selon l’état de propagation au pays.

La plupart des pays ont opté pour le confinement de leur population ainsi que d’autres mesures accompagnatrices. « Il ne faut pas faire du copier-coller », a-t-il martelé.

Jusqu’ici, le Burundi a déjà enregistré 3 cas confirmés de covid-19. Ils sont traités à la Clinique prince Louis Rwagasore. Ce mercredi 8 avril, le ministre de la Santé a annoncé que 34 personnes ayant été en relation avec ces trois patients, ont été diagnostiquées négatives.

Signalons que c’est ce vendredi que le ministre de la Santé a mis sur pied un comité scientifique élargi chargé de la mise en place d’un Protocole de prise en charge et suivi d’un malade de Coronavirus.
Il est composé de 23 membres et il est présidé par Dr Théodore Niyongabo, il est secondé par Dr Joseph Nyandwi.

Plus de 3.000 personnes venant de l’extérieur du Burundi ont été mis en quarantaine dans différents hôtels. La plupart d’entre elles se sont retrouvées obligées de payer les frais de logement et de restauration de leur propre poche. Après les 14 jours d’isolement, certaines personnes n’ont pas pu régler leurs factures et ils ont été emprisonnés.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Vaciller mais avancer

Pour un journaliste, savoir que son travail est accessible à ses auditeurs, ses lecteurs ou téléspectateurs est très important. Pendant plus de cinq ans, on nous lisait comme par effraction. Pour rappel, depuis le 10 octobre 2017, les lecteurs d’Iwacu (…)

Online Users

Total 1 354 users online