Dimanche 03 mars 2024

Archives

Commune Vyanda : les Amis de la nature et la commune à couteaux tirés

05/05/2013 Commentaires fermés sur Commune Vyanda : les Amis de la nature et la commune à couteaux tirés

L’association de protection de l’environnement "Amis de la nature" décide de suspendre ses activités pendant deux mois pour protester contre la démolition de leur bureau en construction par l’administrateur communal. Celui-ci indique qu’il n’a fait que respecter la loi.
 
Mamert Sabushimike, son président, affirme que depuis le 30 novembre, cette association a suspendu toute activité de protection de l’environnement en commune de Vyanda. D’après lui, c’est pour protester contre la force, l’humiliation et l’injustice dont ils ont été victimes de la part de l’administrateur de cette commune. Il indique que l’association était en train de construire le siège au chef-lieu de la commune de Vyanda. Mais, poursuit-il, l’administrateur a démoli la fondation et  les murs en élévation  qui avaient atteint la hauteur de 80 cm, le 24 Avril de cette année. « L’affaire de la parcelle en litige entre la commune et nous est pendante devant la cour administrative. »

"Les pertes équivalent à plus de 8 millions ! »

Il précise que les pertes occasionnées par cette destruction équivalent à 8,095 millions de Fbu et seront à la charge de la commune de Vyanda.
Charles Nahimana, administrateur de la commune, indique qu’il n’a fait que respecter la loi. « Le conseil communal avait ordonné au président de cette association d’arrêter les constructions, mais il n’a pas voulu obtempérer », souligne-t-il. Et d’ajouter : « On a fait respecter la loi en l’empêchant d’ériger des murs sur une parcelle litigieuse. »
Il précise qu’il s’est appuyé sur la décision du conseil communal pour démolir ce bureau en construction.

L’association Amis de la nature a été créée en janvier 2002. Sa mission est de faire une éducation environnementale pour la protection de l’environnement ainsi que la production des plants d’arbres. A sa création, l’association œuvrait dans les provinces de Bururi, Makamba et Rutana. Aujourd’hui, cette association couvre tout le territoire national.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Écoute dans le vent… de Buringa… de Vugizo…

Combien de sanglots doit-on entendre lors des funérailles des nôtres emportés dans des tueries, avant que les pleurs n’emplissent toute la Nation, dans toutes ses sphères, et ne brisent toutes les murailles et autres tours d’ivoire ou palais ? Combien (…)

Online Users

Total 1 505 users online