Politique

CNL, le tilapia de la politique

30/08/2019 Guibert Mbonimpa Commentaires fermés sur CNL, le tilapia de la politique
CNL, le tilapia de la politique

C.G., ex-cadre du MSD au nord, B.N., ex-cacique de l’Uprona pro Nditije au sud, et E.S., ancien responsable de l’Uprona au centre du Burundi. Se trouvant à la croisée des chemins, ces trois politiques aux trajectoires différentes ont bifurqué vers le CNL, poids lourd de l’opposition burundaise. Transhumance politique liée au calendrier électoral ou simple illustration du constat d’Aristote : «La nature a horreur du vide

Tel un tilapia pouvant s’acclimater à un milieu toxique pour les autres poissons, le climat politique hostile ambiant semble glisser sur le CNL. Mieux qu’une faculté d’adaptation, le négatif se révèle être le ferment de sa vitalité. Le verrouillage de l’espace politique, consécutif à l’éclatement de la crise politique d’avril 2015, s’avère être un tremplin, son ressort.

Dans un contexte de manque d’espace vital pour s’épanouir, et qui plus est de violence politique – quasi exclusivement à son encontre -, la première force de l’opposition parvient à tisser des liens empreints de ferveur avec sa base. « Twopfuma dupfa hako duheba umugambwe wacu » (« Plutôt mourir que d’abandonner notre parti », soutiennent  des militants du CNL de la zone Rugari dans la commune et province Muyinga.

Autre tour de force, quand les autres leaders de l’opposition reculent – « main tendue vers le pouvoir » – sous l’effet des vents violents contraires, celui du CNL a appris à naviguer dans les eaux sinueuses de l’adaptation – manoeuvres dilatoires pour l’agrément de son nouveau parti -, durant les quatre années écoulées, évitant les écueils de la compromission. Son entrée à l’hémicycle de Kigobe, considérée par certains comme une capitulation, est aussi une autre manière de slalomer sur le champ de bataille qu’est l’échiquier politique.

Mieux, il siphonne par le haut les autres partis politiques de l’opposition dans un état de conscience politique minimale. Des cas isolés ou début d’hémorragie? Quid de leurs bases désormais orphelines d’un leadership charismatique in situ?

Des dynamiques souterraines de reconfiguration du paysage politique font déjà affleurer un constat : la polarisation de la vie politique burundaise autour d’un corps-à-corps entre deux titans. En résulte l’immobilisme, pas de  véritable nouvelle offre politique.

Le combat d’idées pour remettre le pays sur les rails du développement socio-économique, l’échange fécond dans lequel « Autrui est mon Maître » passent ce faisant à la trappe.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Le paludisme et la passion

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Le paludisme et la passion

A 13 heures 17 minutes de ce mercredi 20 novembre, nous publions un tweet, les nouvelles ne sont pas bonnes. « Selon nos premières informations, la Cour d’appel a décidé de maintenir en prison les journalistes d’Iwacu, seul le chauffeur (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 360 users online