Jeudi 25 avril 2024

Opinions

*Carte blanche à Charles Ntagwarara

01/07/2015 Commentaires fermés sur *Carte blanche à Charles Ntagwarara

Mon point de vue sur le message de Dieu le Père envoyé aux Evêques du Burundi, le 19/9/2014 par le biais de la prophétesse Eusebie Ngendakumana

Charles Ntagwarara
Charles Ntagwarara

Je voudrais d’abord, sans rien trahir, indiquer les axes autour desquels s’articule le message dont il est question ici :

1. Invitation aux Evêques d’accueillir ce message de Dieu et d’opérer ensuite leurs choix entre la vie et la mort !
2. Alors qu’ils avaient été choisis pour garder les brebis dans le verdoyant pâturage, les bergers ont pris l’option de les livrer aux loups !
3. Ces bergers ont rejeté le Seigneur Jésus qui venait les sauver !
4. La désacralisation des sacramentaux.
5. Les tribulations imminentes
6. Invitation aux Evêques à garder à cœur ce message divin.

Avis et considérations personnelles sur le message

En ma qualité de témoin privilégié des merveilles auxquelles assistent les pèlerins du Saint Site de Businde, je voudrais affirmer d’entrée de jeu que ce message émane véritablement de Dieu ! La Majesté divine transparaît à travers des signes évidents :

• Dès le début, la prophétesse déclare avoir été enlevée au troisième ciel où elle a trouvé de Anges qui se prosternaient et louaient Dieu. Cet événement rappelle l’expérience que l’Apôtre Saint Paul a vécue lorsqu’il a été enlevé au paradis. Il rapporte l’événement lui-même dans sa deuxième lettre aux Corinthiens, chapitre 12.

• Le dernier paragraphe du message affichelui des similitudes avec les versets 18 et 19 chapitres 22 de l’Apocalypse. Ici Dieu le père interdit à la prophétesse « d’ajouter ou de retrancher aux paroles prophétiques » Le voyage à travers le message éclaire davantage notre lanterne !

1. Comme Il le rappelle à l’avant dernier paragraphe, Dieu le père « est doux et humble de cœur » Aussi, a-t-Il beaucoup de temps avant d’envoyer ce message qui, manifestement, est d’un ton ferme : cette fois-ci les Evêques ont à choisir entre la vie et la mort ! La sagesse leur commande d’accueil ce message.

2. Pour la plupart, les pèlerins qui visitent le Saint Site de Businde sont des catholiques pratiquants. Le reproche qui leur est fait qu’ils contemplent le surnaturel, c’est-à-dire qu’ils rendent témoignage des apparitions régulières de notre Mère du ciel, la Sainte Vierge-Marie et de celle de son Divin fils, notre Seigneur Jésus -Christ descendu des nuées sous formes d’ « HOSTIE » le 12/8/2008 à 15 heures, sous les applaudissements nourris de plusieurs milliers de pèlerins! Ni l’Eglise, ni les pouvoirs publics, ni même la mort, rien ne peut les empêcher de témoigner de ce qu’ils ont vu de leurs yeux et entendu de leurs propres oreilles ! Dieu le Père reproche aux Evêques d’avoir prononcé un jugement contre les pèlerins en lieu et place du Seigneur Jésus!

3. Tous consacré en général, les Evêques (les enfants de prédilection de Dieu) en particulier avaient le devoir d’accueillir notre Seigneur Jésus sous la forme qu’Il leur a laissé la veille de sa gloire sur la croix !

Leur attitude de suffisance et d’orgueil a obnubilé leurs yeux. L’on se souvient ici la parole de l’ancien testament que rapporte Saint Paul : « Je détruirai la sagesse des sages et j’anéantirai l’intelligence des intelligents (1 Corinthiens 1,19) ». Sous ce même chapitre, aux versets 26 à 29, l’apôtre renchérit : « considérez frères qui vous êtes, vous qui avez reçu l’appel de Dieu : il n’ya parmi vous ni beaucoup de sages aux yeux des hommes, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de gens de bonne famille. Mais ce qui est folie dans le monde, Dieu l’a choisi pour confondre les sages ; ce qui est faible dans le monde, Dieu l’a choisi pour confondre ce qui est fort. Ce qui dans le monde est vil et méprisé, ce qui n’est pas, Dieu l’a choisi pour réduire ce qui est enfin qu’aucune créature ne puisse s’enorgueillir devant Dieu » !(Corinthiens 1,26-29).On retrouve ci –avant le caractère modeste des pèlerins de Businde !

4. Le 05/08/2008 une grande fête avait rassemblé les pèlerins à l’occasion de l’érection d’une croix d’environ 12 m sur le Saint Site de Businde, une semaine avant la descente de notre Seigneur Jésus-Christ sur ce Haut-lieu ! Le curé de la paroisse Rukago avait béni cette croix et de bien d’autres sacramentaux, des statues etc…. Et dire qu’aujourd’hui, tous ces symboles ont été détruis dans un silence strident, y compris de ceux qui devaient veiller sur tout le sacré ! Pour moi, un mea culpa, une reconnaissance d’une faute, suivie d’un repentir, même s’il est tardif, s’impose !

5. Le message parle de tribulations et même d’une guerre ! Dans ce pays, il est devenu très difficile de faire triompher la vérité. Même quand des balles sifflent, que des grenades éclatent, que l’on fait la chasse à l’homme, l’on vous dit, non …. C’est la paix !

Le message attire l’attention des Evêques : certains consacrés pourraient se laisser entraîner dans la politique, dans la recherche effrénée de l’argent, ce faisant ils pourraient s’écarter de leur mission première, celle d’enseigner la parole de Dieu. Le risque d’avoir des attitudes divisionnistes à caractère ethnique serait grand. « Un homme averti en vaut deux ». Les Evêques sont invités à prévenir ce virus avant qu’il ne pénètre dans le corps des consacrés !

6. Une chose est certaine et nous devions en être fiers : Le Burundi compte une Prophétesse dans sa population ! C’est un privilège exceptionnel. Celle- ci s’est révélée voici 25 ans déjà soit le 1er janvier 1990. Au lieu de la contraindre à l’exil, l’on devrait la réhabiliter ! Pour ceux qui la connaissent, elle est une Véritable Sainte ! Que Satan lui en veuille, ce n’est pas très surprenant. Ce sont les Evêques du Burundi qui devraient nous guider afin que nous remerciions Dieu pour ce joli cadeau.

Je termine par une question : La Sainte Vierge Marie a prédit dès FATIMA l’Avertissement qui un jour doit survenir dans ce monde .A quelle date et quelle région du monde cet événement se produira- t-il pour la première fois ?
_______________

* Charles Ntagwarara, magistrat de carrière, est aujourd’hui conseiller au Secrétariat permanent du Conseil supérieur de la Magistrature. Il affirme qu’il croit aux apparitions de la sainte vierge-Marie au site de Businde et du Seigneur Jésus-Christ, depuis le 12/8/2008 à 15 heures.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 5 952 users online