Samedi 18 septembre 2021

Santé

Burundi/Covid-19 : la Banque mondiale autorisée à fournir le vaccin, mais sous conditions

29/07/2021 10
Burundi/Covid-19 : la Banque mondiale autorisée à fournir le vaccin, mais sous conditions
Dr Thaddée Ndikumana : « Tout Burundais qui le désire, pourra avoir le vaccin »

Ce 28 juillet, dans une conférence de presse organisée par le Comité national de gestion de la covid-19, le Burundi a donné le feu vert à la Banque mondiale pour la fourniture des doses de vaccin contre la covid-19. Mais le Burundi ne compte pas signer les engagements liés aux effets secondaires de ce vaccin.

« Quand les vaccins seront ici, tout Burundais qui le souhaite pourra s’adresser aux structures sanitaires pour avoir ce vaccin », tel est la réponse que le ministre de la Santé publique, Dr Thaddée Ndikumana a donné à la correspondance envoyée par la Banque mondiale, demandant l’offre des doses de vaccins et de rendre disponible les dispositifs pour recevoir ces derniers.

Le ministre de la Santé publique n’a pas refusé cette offre. Mais le Burundi ne signera pas les engagements concernant des effets secondaires de ces vaccins.

Les donateurs qui voudront fournir ces vaccins sont les bienvenus : « Ils pourront amener ces vaccins, mais sans l’engagement du gouvernement puisque les formulaires qui nous ont été transmis demandaient à ce que le gouvernement s’engage pour pouvoir gérer et rembourser les effets secondaires liés à ces vaccins », a-t-il expliqué.

Situation de la Covid-19 du 27 juillet

Il a aussi indiqué qu’il y a une augmentation de cas suite aux relâchements des gestes barrières qui s’observent dans le pays. Les districts de Kirundo et de Kiremba, dans les provinces de Ngozi et Kirundo et le district centre dans la commune de Mukaza en mairie de Bujumbura sont actuellement les plus touchés par la Covid-19. 131 cas ont été testés positifs dans la journée de ce mardi 27 juillet avec un décès.

Forum des lecteurs d'Iwacu

10 réactions
  1. Kibinakanwa

    Dans tous les pays, la première personne à se faire vacciner pour donner un exemple à son peuple bamutoye est le président.
    Reka turabe aha hatwegereye. La présidente de la Tanzanie a donné l’exemple.
    Notre voisin du Nord aussi.
    En Europe, Amérique et Asie; les chefs de gouvernement ont prêché par l’exemple
    J ai écouté, reécouté l’intervention de nos deux augustes ministres: Intérieur et Santé.
    Le message était limpide: nous nous lavons les mains quant aux conséquences subies à la suite de l’utilisation des vaccins que la Banque Mondiale nous donnera.
    Déjà que je n’ai pas compris pourquoi c’est la Banque mondiale et non l’OMS.
    Et puis pourquoi cette menace sibylline d’effets secondaires eventuels. Imiti ntiyama ifise effets secondaires?
    Et aussi que vient faire ivyo gusenga la dedans? “Tuzoguma dusenga…🤔!!!!

    • Nina

      Amen

  2. Bavuga

    La question qui est posée est de savoir qui va indemniser un Murundi qui viendrait à déceder ou à connaître une thrombose ou d’autres ennuis de santé consécutifs à une vaccination. Le gouvernement s’en lave les mains. Il n’indemnisera personne. Doit-on demander à la Banque mondiale de donner des vaccins et de pendre en charge les indemnisations éventuelles consécutives aux vaccins? C’est ce que souhaite le gouvernement apparemment.

  3. Kibinakanwa

    Si on lit entre les lignes. On vous a forcé d’accepter le vaccin!!!!!!! (Strange to say that)
    Les gens payés pour la communication au Gouvernement devraient mieux nous éclairer. La moitié de la mise au point concerne les effets secondaires dont le gouvernement se lave les mains.
    Eclairez SVP nos lanternes, Mesdames Messieurs les porte parole

  4. Alexis

    La Banque Mondiale a été
    ” autorisée ” à apporter de l’aide au Burundi !! .

    Est-ce dire que cette institution monétaire a plus de pitié pour les Burundais que ceux qui sont au pouvoir ??

    Bravo pour cette autorisation

  5. Jambo

    Mais quel pays est le Burundi?
    Ecoutez bien: Seuls l’Erythrée et le Burundi en Afrique avaient jusqu’içi refusé l’initiave.
    Et je lis dans l’article que le pays a accepté l’offre de la Banque Mondiale.
    What? Simwe meabisavye? Est ce que vous vous rendez compte qu’on vaccine votre peuple?

  6. Marekani Léonidas

    Je partage les réserves du Gouvernement aux regards des commentaires sur les effets secondaires de ces vaccins dans les médias sociaux. La provenance de ces vaccins suscite aussi des inquiétudes vu que certains vaccins ne sont les bienvenus chez les occidentaux !
    Pay attention !

    • Balame

      Mon commentaire.
      Vous lisez seulement les journaux avec une ligne éditoriale occidentale.
      A toutes fins utiles, je vous dirais que la Chine et l URSS sont des puissances possédant la bombe atomique. Ils ont donc une avance technologique inouie. Sachez tres bien qu ils aiment leur peuple. La Chine et l URSS ont vacciné leur peuple. Ils ont utilisé leurs vaccins. les européens batazemeye. What really that means? Ubwo si guerre commerciale? Je me souviens d’une remarque cinglante d’un chinois (c était du temps de l’ONC). Bavuga ngo impunzu chinois ni de mauvaise qualité. Le chinois me répondit: tu lis trop les journaux d’obédience occidentale. Tu cois qu il est plus difficile de confectionner une chemise qu’une bombe atomique. Il me répondit avec une sourire narquois. Est ce que tes journaux disent aussi que notre bombe atomique est de qualité inférieure à celle de la France?
      Natwe un peu d humilité. Aucun pays africain n a la capacité scientifique et technique de faire ses vaccins. Meme la Tanzanie, apparement notre grand frere yaremeye vaccins.
      Et alors que signifient ces réserves 5 quelqu un qui donne. Nulle part, il n est dit que le pays a demandé les vaccins ou les a acheté.
      Merci au cas ou vous publierez ma remarque

      • Stan Siyomana

        @Balame
        Voici ce que le président américain Joe Biden a déclaré dans son discours du 17 mai 2021:
        “We know America will never be fully safe until the pandemic that is raging globally is under control. No ocean is wide enough, no wall is high enough to keep us safe.
        Rampant disease and death in other countries can destabilize them — those countries — and pose a risk to us as well. New variants could arise overseas that could put us at greater risk. And we need to help fight the disease around the world to keep us safe here at home and to do the right thing of helping other people…”
        https://www.whitehouse.gov/briefing-room/speeches-remarks/2021/05/17/remarks-by-president-biden-on-the-covid-19-response-and-the-vaccination-program-4/

        • Balame

          Biden is right 100 %.
          The world is now a village. Ceux qui disent qu’ils vont seulement prier ……..
          You are also right Stany

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 126 users online