Politique

Berlin se dit disposé à aider le Burundi et appelle au dialogue national

L’Ambassadeur Georg Schmidt lors d’une interview accordée à Iwacu avant son départ à l’aéroport Internationale de Bujumbura
L’Ambassadeur Georg Schmidt lors d’une interview accordée à Iwacu avant son départ à l’aéroport Internationale de Bujumbura

A l’issue de sa visite de deux jours effectuée la semaine dernière, l’ambassadeur Georg Schmidt, directeur régional pour l’Afrique sub-saharienne et le Sahel déclare être venu rétablir directement le dialogue avec les partenaires burundais et non via l’ambassade.

« Nous sommes très préoccupés par l’escalade de la violence, au Burundi, ces derniers jours avec les assassinats, la violence entre les éléments armés et non armés », a-t-il déploré juste avant son départ.

L’Allemagne a toujours condamné toute sorte de violence, l’utilisation de la force disproportionnée contre la population. Il rappelle que son pays a toujours prôné le respect des droits de l’Homme et de la liberté d’expression.
Lors des Accords de Genève, les pays ont décidé que les bailleurs vont développer leur partenariat avec le Burundi pour plus de démocratie, de transparence, de bonne gouvernance. Pour l’instant, déplore-t-il, les conditions ne sont pas remplies à 100% et c’est pour cette raison que l’Allemagne a suspendu une partie de sa coopération au développement. «Je suis venu pour expliquer entre autres les raisons de cette décision.»

Toutefois, l’ambassadeur affirme que l’Allemagne reste toujours partenaire et ami du Burundi. « Nous allons toujours aider le Burundi à trouver une solution à la crise et nous recommandons un dialogue national, inclusif pour que tous les acteurs concernés trouvent un compromis afin que la situation ne s’empire. Nous sommes ici pour les gens qui sont prêts à accepter notre aide.»

Nous soutenons aussi, ajoute Georg Schmidt, les efforts des Nations-Unies pour faire tout ce qui est nécessaire afin d’aider le processus de dialogue. « Toutefois, la solution ne peut pas être imposée de l’extérieur, elle doit venir des Burundais eux-mêmes.» Il conseille l’arrêt de la violence, la recherche d’un compromis pour le bien être de la population et ceux qui ont fui le pays.

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. Rwenyuza

    Cela s’appelle le real politik.

  2. Bagaza

    Abahunze barababeshe nibatahe baze twubake igihugu kuko utwabo turiko duherera mu Rwanda, le Pays le plus cher de la sous region.

  3. MOI

    Unomusi nuyo ejo n uzundi la cooperation international ce n ‘ est que des interert en jeu

  4. L'histoire est en marche

    J’espère, pour le pays, que tu as raison.

  5. salatori

    Comme toujours on travaille avec les gagnant voila donc la sortie de la crise qui s’enclenche

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’emprisonnement de Banciryanino, un mauvais précédent ?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’emprisonnement de Banciryanino, un mauvais précédent ?

L’arrestation puis l’emprisonnement de Fabien Banciryanino, un député indépendant sous la dernière législature, a créé un certain émoi et a« fait le buzz » surtout sur les réseaux sociaux. Officiellement, c’est pour « rébellion, dénonciations calomnieuses et atteinte à la (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 332 users online