Dimanche 23 juin 2024

Archives

Assassinat du coiffeur et joueur d’arc musical : la police donne sa version

05/01/2016 13
 Le jeune musicien assassiné
Le jeune musicien assassiné

Les amis de Pascal Nshimirimana le surnommaient Lisuba, un coiffeur bien connu à Musaga, il avait une autre corde à son arc : il jouait de l’ « Umuduri », l’arc musical. Ce membre du club culturel « Amagaba » (lance) n’est plus de ce monde. Une balle tirée par un policier l’a atteint aux reins, ce dimanche, dans l’avant-midi. Il était à la 3ème dans les environs de la prison centrale de Mpimba.

Selon des sources contactées à Musaga, ce coiffeur aurait reçu un appel d’un de ses clients : le chauffeur d’un haut gradé de la police. Mais quand il s’est présenté à son lieu de travail, il aurait aperçu deux policiers à l’entrée du salon de coiffure. Ces agents semblaient l’attendre.

Intrigué, Lisuba a hésité et c’est quand ce coiffeur a tenté de rebrousser chemin que ces policiers l’ont poursuivi. Il a pressé le pas pour semer ces agents, mais une balle l’a atteint mortellement.

Version de Pierre Nkurikiye

Selon le porte-parole, tout a commencé quand un groupe de policiers en patrouille à la 3ème avenue à Musaga s’est retrouvé nez à nez avec une « bande de criminels ». «Ces jeunes étaient au nombre de cinq, ils s’apprêtaient visiblement à commettre un forfait. Ces policiers ont arrêté trois de ces malfrats. Mais le quatrième a tenté de désarmer un agent. Il n’a pas lâché son arme, et une balle est sortie et a atteint ce jeune homme».

Le major Pierre Nkurikiye fait une autre révélation : «Un de ces trois jeunes arrêtés est d’ailleurs bien connu des services de police. C’est le jeune qui a violé la militante du parti au pouvoir retrouvée par après morte dans ce même quartier, il y a quelques mois ». Et de conclure : Vous comprenez bien qu’il s’agissait là d’un groupe de criminels», a-t-il vite conclu.

Forum des lecteurs d'Iwacu

13 réactions
  1. mutama

    Je viens de voir in video poste par les imbonerakure. Ils se tapent la poitrine qu,ils ont gagne la guerre, qu,ils ecrasent la tete toute personne qui n,acceptera pas de se plier. Quand ils ont vu un bus venant du Rwanda ils ont crie KAGOME. Nkurikiye a beau embellir le mal, mais le mal reste le mal, Et le mal fait mal celui qui le subit Et celui qui le fait subir. Nous devons fair en sorte que nous liberons Et lesvictimes Et les jeunes endocrines. La meilleure voice serait ibiganiro mugabo la pression des armes est indispensable

  2. SENYAMWIZA

    @Nkurikiye

    ‘’Ces jeunes étaient au nombre de cinq, ils s’apprêtaient visiblement à commettre un forfait’’

    De toutes les façons, personne ne peut vous contredire. Vous pouvez affirmer gratuitement tout ce que vous voulez pour justifier l’injustifiable, fabriquer des motifs pour couvrir vos collegues. Dans les pays de droit, de jeunes hommes non armés même si on pense qu’ils s’apprêtent à commettre un forfait, on les arrête et on les traduit en justice. Vos collègues, armés jusqu’aux dents, ont préféré tirer sur le jeune artiste qui fuyait et qui n’était pas armé des balles dans les jambes et dans le dos. Quelle lâcheté, mon Major ? Mon Major, contrairement à ce que vous croirez, ce n’est pas un exploit. C’est une exécution extrajudiciaire de plus comme vos collègues en ont l’habitude dans l’impunité totale depuis avril 2015. Ils pourront continu er autant qu’ils voudront car la justice burundaise est devenue complètement inopérante essentiellement depuis avril 2015 sinon, on entendrait parler d’elle, on entendrait la Ministre de la justice s’indigner devant ces agissements d’un autre temps. Pour le moment c’est le silence assourdissant et sûrement complice. La personne en charge de la justice au Burundi n’est pas responsable de cet acte mais elle n’en est pas moins coupable. L’avenir nous le dira…!

  3. Vous pensez que le HUTU d’aujourd’hui ressemble a celui de 1972? On vous a menti qu’il est tres facile de prendre le Pays. Allez poser ces questions aux Rwandais qui se sont precipites pour venir au Burundi. Ils pensais que les Burundais sont comme des Congalais et la reponse a ete claire. On attend avec impatiemment les autres.

  4. Vieux démons du 1212Massacre

    Si la MAPROBU était déjà là il ny’aurait pas ces morts de plus.
    If MAPROBU were already in Burundi, those death couldn’t to be.

    • Qu’ils viennnent, en tout cas plus de 90% de la population Burundaise est prete a defendre le Burundi.

      • Yves

        Jeremy, combien vous paie le pouvoir pour intervenir sur Iwacu et y répandre leur propagande ? 90% ? vous nous avez presque fait rire

      • Nduwayo claude

        @Hima,
        vous êtes un peu fanatique, ça vous empêche de réfléchir. Le burundi ne pas que pour les hutus, ni pour les tutsis, personne ne le prend aux hutus. Il fallait choisir un autre candidat qu’il soit hutu si vous préférez.
        Sachez que quand il n y aura plus le sois disant tutsi qui veut prendre le pays,on exterminera de la même façon le hutu qui veut du changement. Le pouvoir est une maladie.

  5. Nahiterambere

    Where is the 5000 AU troops? when are them coming ? …..let’s hope its not one of those blablabla with no action

  6. Mutima

    « C’est le jeune qui a violé la militante du parti au pouvoir retrouvée par après morte dans ce même quartier, il y a quelques mois ». Hahahaha
    Tant qu’on y est, les deux autres, ce sont eux qui ont tués Adolphe, ce sont de grands criminels, et ils sont en contact permanent avec CNARED et les putschistes.

  7. Nduwayo Claude

    c’est désolant, triste, à force de justifier l’injustiable M Nkurikiye vous serez un jour obligé de nous reexpliquer puisqu’on a du mal à vous comprendre.

    • Inanzoza

      Iminsi yose iyo nsomye ivyo nkurikiye avuga numva mbabaye ku mutima.
      Umenye ko uzobazwa vyinshi.
      RIP LISUBA

  8. Jmm Man

    Quel dommage! En fait les policiers ne sont toujours pas fatigues de tirer sur des civils non armés! Tout ce sang leur reviendra sur la tete, Nkuru en premier.
    Et bien sur certains ici n’y trouve aucun mal et trouverons que nous sommes injustes envers leur cher president!
    C’est quoi ce phenomene ou les gens deviennent insensibles a ce point? Est-ce seulement du fanatisme? N’est ce pas la peut-etre le mal dont souffre le Burundi? Quand des gens ayant été a l’ecole trouvent que les jeunes deviennent le probleme et evite de parler de la vraie cause?
    Ces jeunes s’appretaient a commettre leur forfait!? Cette fois-ci pourquoi Nkurikiye ne dit pas combien d’armes ont été saisies en possession de ces jeunes? Quand bien même il aurait essayee de lui arracher son arme, ne servitude pas de la legitime defense? Ces militaires entraines et armes, n’ont-ils pas pu arreter ce jeune, et même ces jeunes?
    J’ose esperer que la communaute internationale a encore ces meurtres a l’esprit et que tot ou tard, Nkuru paiera et qu’il sera accusee par les rescapes de ce 3ème mandat!
    Qu’il repose en paix ce Lisuba et mes condoleances a sa famille.

  9. RUGAMBA RUTAGANZWA

    Les exécutions extrajudiciaires sont devenues une véritable routine pour nos policiers. Nul doute qu’aucune poursuite ne sera engagée contre celui qui a tiré gratuitement, sans motif aucun, sur un fuyard, non armé…. ! Dans les pays de droit, on parle de crime de guerre mais au Burundi, c’est normal, c’est la routine depuis avril 2015… ! Et d’ailleurs Mr Nkwirikiye ne dit même pas ko AMATOHOZA YATANGUYE (les enquêtes ont commencé)… ! Non, il a déjà lui-même rendu le verdict. Est-il juge ou seulement porte-parole de la police ou il cumule les deux fonctions sans qu’on le sache… ? Comment peut-on être juge et partie… ? L’avenir nous le dira car j’ose espérer qu’un jour des enquêtes internationales neutres et indépendantes, pourront nous révéler la vérité sur ce qui s’est passé au Burundi depuis avril 2015 y compris l’assassinat de ce jeune artiste ! Comme disait ce matin sur RFI, le célèbre humoriste Mamane, notre pays est devenu une véritable République des Tombeaux. Que ce jeune homme, que je pleure sans que je le connaisse personnellement, que cet artiste arraché brutalement à la vie dans la fleur de l’âge, repose en paix. Que la terre de nos ancêtres lui soit légère. Au moins il ne sera pas jeté dans une fosse commune comme l’ont été avant lui des centaines de victimes de la barbarie sans nom de ce qui se passe au Burundi… ! Sa famille pourra faire le deuil. J’ose espérer que la justice internationale le vengera un jour… ! Ne dit-on pas que l’espoir fait vivre..?

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La mobilisation des « radins » pour les quatre bougies de Neva

Comme il se doit en pareille situation, les festivités marquant les quatre ans au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye, organisées à Nyabihanga, en pleine province de Mwaro, une contrée de citoyens jouissant à tort ou à raison d’une légendaire réputation (…)

Online Users

Total 2 393 users online