Vendredi 19 août 2022

Archives

Après la nouvelle hausse du prix du carburant, le coût du transport monte à Bujumbura

20/05/2011 Commentaires fermés sur Après la nouvelle hausse du prix du carburant, le coût du transport monte à Bujumbura

A moins d’un jour après la hausse du prix des produits pétroliers, le ministère du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme a pris la mesure d’augmenter aussi le prix du transport.

En mairie de Bujumbura, le bus qui coûtait 300Fbu revient à 320Fbu l’aller/retour, soit un accroissement de 6,6%. A l’intérieur du pays, les majorations sont dans les mêmes taux.

A moins d’un mois après la dernière hausse, le ministère du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme vient de revoir à la hausse le prix du carburant au soir de ce 17 mai 2011. En effet, un litre d’essence et celui du mazout, chacun à 2.000 Fbu sont désormais fixés respectivement à 2.080 Fbu et 2050Fbu.

Le pétrole qui était à 1.780 Fbu est passé à 1.850 Fbu. Le dit ministère explique que le prix a aussi augmenté sur le marché international :  » Par conséquent, nous devons aussi le faire pour pallier à d’éventuelles pertes pour le trésor public « . Une explication sur laquelle on attend évidemment plus d’explications dans les heures qui viennent.

Par contre, ce que l’on sait déjà, c’est que cette tendance haussière prend racine dans les premières semaines de février 2011, principalement à cause des craintes du marché alimentées par l’embrasement du monde arabe. A plus de 110 $, le baril tendait alors vers les records atteints lors de la crise du brut de 2008 (avec des pics à 145$). Les grognes sur la hausse du brut ne sont pas seulement au Burundi : le litre d’essence à Kigali coûte autour de 2.100 Fbu, par exemple.

On notera cependant que cette hausse de prix du carburant intervient alors que sur le marché, le cours du baril connaît un important recul, puisqu’il redescendu sous la barre symbolique des 100$, à 97,81 $ ce mercredi 18 mai contre 85,5$ le 11 février (soit la valeur la plus basse du prix depuis janvier 2011).

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Entre espoir et résilience

En attendant la manne pétrolière promise aux Burundais par le Sieur Methussela Nikobamye, alias Pasteur Habimana, un ancien rebelle reconverti en importateur de produits pétroliers avec sa compagnie « Gasen Petroleum Group Africa Limited Burundi SA », – comme lui, prononcez « ça » (…)

Online Users

Total 1 127 users online