Dimanche 20 juin 2021

Économie

4eme édition de la foire : le maire s’inquiète toujours des produits prohibés

02/06/2021 0
4eme  édition de la foire : le maire s’inquiète toujours des produits prohibés
Quelques stands de la 4ème édition de la foire « made in Burundi » qui se tient en face du stade Intwari

Ce mardi 1 juin, lors des cérémonies d’ouverture de la 4ème édition de la foire « made in Burundi », le maire de la ville de Bujumbura, Jimmy Hatungimana a évoqué le problème de la production des produits prohibés.

« Monsieur le Premier ministre, j’aimerais vous rappeler qu’il y a toujours la production des produits prohibés ici chez nous. Ces produits nous causent beaucoup de maladies. Et ils sont l’un des facteurs qui freinent et font reculer notre développement. Nous demandons alors que les instances habilitées fassent quelques chose pour éradiquer ces produits », a-t-il appelé dans son allocution.

Ces foires sont organisées depuis 2017. Selon le Premier ministre, c’est dans le but de valoriser les produits locaux : « Il faut augmenter la production afin que les étrangers puissent venir acheter nos produits et que les Burundais, qui préfèrent acheter les produits étrangers puissent les acheter ici chez nous. Et ces devises que nous utilisons pour acheter certains produits pourront contribuer dans d’autres projets », a expliqué le Premier ministre Alain-Guillaume Bunyoni.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19. Lever l’équivoque

En vue de faire face à la propagation de la Covid-19 par des gens en provenance de l’extérieur, le gouvernement avait fermé des frontières terrestres et maritimes, même si certaines sont restées poreuses. Une quarantaine obligatoire de quatre jours pour (…)

Online Users

Total 1 104 users online