Mercredi 28 février 2024

Société

Région ouest Cibitoke/Rugombo : Un pont cassé engendre l’arrêt des activités commerciales

12/02/2024 0
Région ouest Cibitoke/Rugombo : Un pont cassé engendre l’arrêt des activités commerciales
Des recettes communales diminuent progressivement à la suite de la destruction du pont Nyamagana

La circulation des personnes et des biens est au point mort à la suite de la destruction du pont de Nyamagana en commune Rugombo de la province de Cibitoke. A l’origine, de fortes pluies diluviennes qui ont causé d’énormes dégâts matériels. Les travaux de sa réhabilitation pourront être incessamment entamés.

Reliant deux zones de la commune Rugombo en province de Cibitoke, à savoir Kiramira et Rugombo, le pont érigé sur la rivière Nyamagana joue un rôle important au niveau économique et social. Suite à la destruction du pont et du point de vue social par exemple, les écoles ainsi que les structures sanitaires fréquentées par les enfants et les habitants ne sont plus fonctionnels.

Les malades qui nécessitent des soins de santé disponibles dans les hôpitaux du chef-lieu de la province de Cibitoke et à Bujumbura éprouvent énormément de difficultés pour y accéder. « Même les véhicules de type ambulance assurant le déplacement des patients ont carrément suspendu leurs mouvements », s’inquiète une source sanitaire sous couvert d’anonymat.

Une source locale fait savoir que tous les mouvements de transport qui vont dans tous les deux sens sont suspendus. A propos des activités économiques, il faut remarquer que les marchandises constituées par des produits vivriers en provenance de la zone très productrice de Kiramira n’ont pas de marchés d’écoulement et périssent sur place. Ce qui cause un énorme préjudice aux agriculteurs.

« A la veille de la récolte de mes champs de maïs et de manioc, j’éprouve un sentiment de peur puisque la question de comment je vais assurer leur déplacement vers la capitale économique Bujumbura me traverse la tête », se désole par exemple un agriculteur qui possède plusieurs centaines de champs de cultures variées dans la zone Kiramira.

Sous en autre angle, les consommateurs de la commune Rugombo sont privés de produits Brarudi très prisés localement puisque ces produits transitaient antérieurement par ce pont cassé. Un des administratifs à la base fait quant à lui remarquer que les rentrées en termes de taxes ont sensiblement baissé au niveau de la comptabilité communale depuis que le pont est cassé. « On assiste à une diminution progressive des recettes communales prélevées auprès des camions qui assurent le transport du vin de banane », précise-t-il.

Promesse de réhabilitation

Devant une telle situation, des voix s’élèvent pour demander la réhabilitation de ce pont d’une importance capitale. Le gouverneur de Cibitoke, Carême Bizoza tranquillise les habitants. Il informe que des contacts avec les différentes parties prenantes sont en cours, surtout avec la société de production et de commercialisation du ciment Buceco.

Le gouverneur Bizoza fait savoir que l’entreprise Buceco est interpellée la première dans la réhabilitation du pont Nyamagana puisqu’elle utilise des véhicules qui transportent plusieurs tonnes de matières premières qui passent par ce pont. Il regrette toutefois des retards qui s’observent au niveau des réactions ainsi que les appels lancés qui ne sont pas suivis d’effets. Ce qui décourage davantage les habitants.

Ces derniers insistent alors et exhortent l’administration d’entamer rapidement le processus de réhabilitation de ce pont pour permettre la reprise de la circulation des personnes et des marchandises.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Crise à l’Est de la RDC. On ne choisit pas ses voisins

Le 37ème Sommet de chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est tenu dans un contexte très mouvementé de tensions dans plusieurs parties de l’Afrique. Lors du discours inaugural de la séance plénière, Moussa Faki Mahamat, président de (…)

Online Users

Total 1 442 users online