Jeudi 30 mai 2024

Société

3 Burundais morts de faim en Afrique du Sud selon l’organisation ’’ONLCT’’, l’ambassade du Burundi dans ce pays dément

01/11/2023 1
3 Burundais morts de faim en Afrique du Sud selon l’organisation ’’ONLCT’’, l’ambassade du Burundi dans ce pays dément
Prime Mbarubukeye : « Ils éprouvent des difficultés énormes de revenir ici au Burundi pour le renouvellement des papiers »

L’Observatoire national pour la Lutte contre la Criminalité Transnationale (ONLCT: Où est ton frère?) se dit profondément préoccupé par l’emprisonnement en cascade de plus de 90 burundais migrants illégaux dans différents cachots de l’Afrique du Sud dont trois morts par manque de nourriture dans les 4 derniers jours.

Cette ONG locale annonce ces chiffres après un récent communiqué de l’ambassade du Burundi en Afrique du sud qui déplore un nombre de prisonniers burundais qui augmente ces derniers temps.

« La plupart des Burundais tombent sous le coup de migrants irréguliers, et c’est souvent cela même qui est l’origine de leur emprisonnement sans aucune autre forme de procès et dans des conditions parfois inhumaines ou dégradantes à l’étranger », a déclaré Me Prime Mbarubukeye, président et représentant légal de l’ONLCT : Où est ton frère ? C’était ce 31 octobre 2023.
D’après lui, ils éprouvent des difficultés énormes de revenir au Burundi pour le renouvellement des papiers pour plusieurs raisons notamment le manque de ticket d’avion aller-retour. « Cela les plonge, ipso facto, dans une situation d’illégalité à l’étranger et donc des conditions inconfortables violant ainsi le droit du sol qui régit cette matière. »

Cet observatoire demande alors aux Burundais voulant donc faire une migration de travail à l’étranger, surtout les jeunes, de le faire dans la légalité, en empruntant la voie légale déjà tracée par le Gouvernement burundais. « C’est pour ne pas continuer de tomber dans des situations cauchemardesques de détention, comme cela fut le cas très récemment en Afrique du sud ».

« Certains sont arrêtés à l’aéroport »

Me Mbarubukeye demande à l’ambassadeur du Burundi en Afrique du Sud de décentraliser les services ayant l’octroi des documents de voyage ou leur renouvellement dans leurs attributions dans les différentes ambassades se trouvant dans les pays de destination des Burundais, afin de leur permettre de les obtenir très facilement.

Mardi 24 octobre 2023, l’Ambassade du Burundi en Afrique du Sud avait sorti un communiqué faisant état de nombreux prisonniers burundais en hausse dans ce pays de Mandela.

Selon ce communiqué signé Alexis Bukuru, ambassadeur, certains se sont retrouvés en prison, accusés d’habiter en Afrique du Sud sans autorisation ou de dépasser les délais définitifs de retour.

Certains sont arrêtés à l’aéroport essayant de rentrer dans leur pays natal. « L’ambassade lance un appel à tous les Burundais d’être prudents pour ne pas tomber dans ces genres d’infraction et des s’informer sur le code de la route pour les conducteurs de voiture et de moto », peut-on lire dans le communiqué.

Cependant sur son compte X, l’ambassadeur du Burundi en Afrique du Sud, Alexis Bukuru s’inscrit en faux contre les affirmations de cet observatoire : « Dans la foulée du communiqué, nous avons effectué une visite dans les milieux carcéraux cités : Pas de Burundais en détention, pas décès incognito ».

Mais dans son communiqué sorti le 24 octobre 2023, l’ambassade demandait à tout Burundais résidant en Afrique du sud de se faire inscrire à l’ambassade via leurs représentants pour éviter tout désagrément.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Vincent HABARUGIRA

    merci pour les infos et émissions

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La Crédibilité de la Ceni en Jeu

Le train des élections de 2025 (communales et législatives) et de 2027 (présidentielles) est déjà en marche. La Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) se dit à l’œuvre. Depuis février, elle a déjà mené plusieurs activités. Le nouveau Code Électoral a (…)

Online Users

Total 2 199 users online