http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Elections 2015

Second enrôlement des électeurs : où sont les mandataires des partis politiques ?

Pendant trois journées successives, la Ceni a rouvert l’opération d’enrôlement des électeurs. Constat : très peu de mandataires des partis politiques aux bureaux d’inscription.

Réinscription au centre Ave Maria de Kinama (derrière les agents  des Ceci, un mandataire du Cndd-Fdd) ©Iwacu

Réinscription au centre Ave Maria de Kinama (derrière les agents des Ceci, un mandataire du Cndd-Fdd) ©Iwacu

Dans l’après-midi de ce lundi 23 mars, dernier jour de l’opération, pour 15 centres visités dans les communes Nyakabiga, Gikungu, Kamenge, Kinama, Cibitoke, Ngagara, Buyenzi, Bwiza et Rohero, le constat est qu’il n’y avait pas de files indiennes aux bureaux d’inscription. Par bureau, les plus bas effectifs cumulés enregistrés variaient entre 72 et 123. Les plus forts oscillaient entre 210 et 268.

Les mandataires des partis politiques étaient absents sur la plupart des centres d’inscription. A quelques centres, étaient présents aux côtés des deux agents recenseurs des Ceci, des observateurs des partis Cndd-Fdd, Sahwanya-Frodebu et Msd. Ceux des partis Upd-Zigamibanga et Uprona ont été vus respectivement dans les communes de Buyenzi et Bwiza.

Côté indépendants, des mandataires se réclamant du Fnl de Rwasa étaient tout yeux et tout oreilles à quelques bureaux. Sauf en commune Buyenzi, nulle part ailleurs où se côtoyaient des mandataires de plus de deux partis politiques à un même bureau.

Prosper Ntahorwamiye, porte-parole de la Ceni, déplore la quasi-absence des mandataires des partis politiques non seulement à Bujumbura, mais aussi dans tout le pays.

Signalons que, selon M. Ntahorwamiye, 50.472 et 50.7687 personnes se sont fait enrôler respectivement la première et la deuxième journée. La Ceni table sur un effectif compris entre 150 mille et 200 mille électeurs qui se feront enrôler pendant ces trois journées.

  6   Vos commentaires
  1. Manif

    Manif
    Your comment is awaiting moderation.
    La réponse est simple : ils ne veulent pas aller aux élections. Tout ce tralalala, c’est pour voir comment empêcher les éléctions : mandat, fraudes à l’inscription, problème de la CENI, …….

    Résolvez un problème, ils trouveront autre chose!

    Si non effectivement comment expliquer leur absence?

  2. Baobab

    @intore
    « Pour que l’escrot international qui gèrent le CTDCENI puisse magouiller …. »
    Pourquoi « International »? Le « national » n’est pas assez gros?
    Cessons de nous prendre pour le nombril du monde! Des gens sont en train de crever au Yemen, en Palestine, en Syrie, en Iraq, en Ukraine, au Nigeria, en Libye, etc. La Communauté Internationale ne le voit-elle pas? Pourquoi ça n’arrête pas?

  3. DUBOIS

    « 226.000 tonnes de marchandises en provenance du Rwanda transitent par Mombasa chaque mois. Nous nous affairons à terminer un autre espace portuaire pour répondre davantage aux sollicitations des clients et prendre des allures nous permettant d’étendre notre commerce avec tous les pays de la planète », a dit Capt. Amisi qui, à l’aide de la présentation Power Point, a montré tout un espace jouxtant le port de Mombasa préparé pour être sa propre expansion. » Apart les élections ? Comment va l’économie ? Combien de tonnes transitent elles par Mombasa en provenance du Burundi ? Tant qu’il y aura la pauvreté, le politique sera pauvre aussi !!!

  4. Mutima

    Moi je dirais : «Où sont ceux qui avaient dénoncé des fraudes massives dont la RPA et surtout les chefs de partis d’opposition et Pierre-Claver Mbonimpa?»

    Je me souviens de cette photos où on avait disposé les cartes d’identité (fraudées) les unes à côté des autres sur une table, pour exagérer leur démonstration de la « massivité » de ces fraudes… Mais nous attendons toujours! Et pourquoi la RFI n’en parle pas autant qu’elle le faisait à ce moment-là?

  5. intore

    Pour que l’escrot international qui gèrent le CTDCENI puisse magouiller ….

    • Manif

      La réponse est simple : ils ne veulent pas aller aux élections. Tout ce tralalala, c’est pour voir comment empêcher les éléctions : mandat, fraudes à l’inscription, problème de la CENI, …….

      Résolvez un problème, ils trouveront autre chose!

      Si non effectivement comment expliquer leur absence?

Publicité